Les obstacles qui nous empêchent de nous réaliser (3)

Publié le par Madeleine Moreau

Les obstacles qui nous empêchent de nous réaliser (3)

Ne pas savoir ce qui est bon pour soi

  • Le manque d’autonomie – peur de choisir

Décider d’une chose implique toujours de renoncer à une autre.

Cela paraît être très logique. En effet, si le choix se porte sur une sortie entre copains/ines, il ne sera pas possible au même moment d’être confortablement installé chez soi, devant la télévision.

Dans tous les secteurs de la vie, tous les moments clés de la vie, l’être humain est devant des choix à faire.

Je me souviens d’un stage où nous était demandé de regarder les choix importants de notre vie (choix professionnels, civils, études, etc.)

Je n’avais pas le sentiment d’avoir choisis certaines choses mais de les avoir subies, de n’avoir pas pu faire autrement. C’était le cas en particulier pour mon avenir professionnel à la sortie de l’école obligatoire.

Il y a une part de vérité … pas toute la vérité.

A 15 ans, je n’avais pas acquis mon autonomie, je n’avais pas expérimenté ma liberté, surtout dans les choix.

J’obéissais, je faisais ce qu’on me demandait.

Rebelle par moments, soumise à d’autres, je m’inclinais et allait là où les autres pensaient que c’était bon pour moi, avec dans ma tête pleins de rêves que j’espérais bien réaliser un jour … le jour où je serais libre !

N’est-ce pas pour la majorité d’entre nous l’esquisse de notre entrée dans la vie adulte ?

Il y a presque toujours, au départ, un dilemme, un conflit intérieur : je veux cela et l’autre ne veux pas … je rêve de ceci et l’autre pense que ce n’est pas bon pour moi … je voudrais faire à ma manière et je suis obligé/e de suivre des règles …

Devenir autonome, exercer sa liberté intérieure, faire des choix judicieux, pas si évident que ça.

Manque d’autonomie, peur de choisir  

Je suis seul/e à pouvoir agir sur le monde que j’ai créé – je suis seul/e responsable de ma vie.

Certaines personnes semblent passer à côté de leur vie, ils restent, d’une certaine manière des enfants dépendants.

Dépendants de quoi, de qui ?

Du lien parental, d’un milieu qui a exercé sur eux une pression, qu’elle soit éducative ou professionnelle.

Le cadre de référence n’a pas évolué, n’a pas changé au fil des années.

D’autant plus fort lorsque les parents vivent la vie de leurs enfants ou que ceux-ci vivent la vie de leurs parents … par amour pour eux !

Le cordon ombilical n’est pas coupé, la naissance d’un être libre est sans cesse reportée.

Véritable obstacle pour réaliser sa vie. 

Les obstacles qui nous empêchent de nous réaliser (3)

Autonomie – Liberté

  • Vivre autonome c’est vivre dans être aliéné, sans être dépendant d’autrui.
  • Vivre sa liberté c’est savoir faire des choix pour notre vie.

Si vous vivez en fonction de ce que les autres attendent de vous, si vous restez dans le besoin d’être reconnu/e, de recevoir de l’estime et d’être aimé/e par eux, vous vivez une aliénation … autrement dit : vous vivez parce que les autres sont là.

A l’inverse, ou à l’opposé, vous pouvez aussi vouloir exister à tout prix, ne pas tenir compte des autres, revendiquer le droit d’être vous, envers et contre tout. C’est aussi un manque d’autonomie, une aliénation aux évènements qui fait que plutôt que de conduire votre vie, vous vous laissez conduire par eux, passant à côté de votre vie.

Dans un cas comme dans l’autre, il va être nécessaire de faire un travail sur soi, de sortir de cet emprisonnement qui vous empêche de vous réaliser.

Si votre obstacle se trouve dans la difficulté de choisir, de faire des choix en référence à votre liberté, à ce que vous désirez vraiment dans votre vie, le processus pour trouver votre autonomie et votre liberté sera le même.

Travailler sur son histoire, demande d’entrer dans un apprivoisement de ce qui a été, de regarder ce que vous avez vécu dans différentes situations, ce que vous avez ressenti, ce que vous avez adopté comme croyance.

C’est un travail qui ne peut se faire seul/e.

Lorsque les sentiments, les émotions du passé remontent, le risque est que cela vous submerge. Vous n’aurez alors qu’une perception minime de l’ampleur.

Travailler sur son histoire, en présence d’un thérapeute ou d’un coach de vie est nécessaire.

Sa présence vous apportera la prise de recul nécessaire, un peu comme si vous relisiez votre histoire en présence de quelqu’un qui est neutre, qui peut vous rejoindre, vous entendre.

Ses reflets, ses paroles vous aideront à entrer dans l’apprivoisement, à vous reconnecter à la partie inconsciente qui vous empêche de vous réaliser. Mettre à jour ce qui vous empêche aujourd’hui de vivre votre autonomie, de faire des choix libres est le chemin nécessaire pour entrer pleinement dans votre vie adulte et commencer à construire votre vie.

Je vous souhaite un excellent week-end, à bientôt.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article