Normalement, ça devrait marcher !

Publié le par Madeleine Moreau

Nos attentes d’un miracle qui ne se produit jamais

Normalement, ça devrait marcher !

On décide un jour de faire une formation …

Celle-ci, pense-t-on est celle qui nous manquait pour prétendre à une promotion dans l’entreprise.

Durant des mois, des années parfois, régulièrement, on se rend aux cours, on essaie d’enregistrer ce qui nous est enseigné.

Vient le jour où le papier dans la poche, on se dit que cette fois-ci on est prêt à demander un entretien pour revoir son contrat de travail … et puis, les mois, les années passent … avec toujours dans la tête, l’attente du déclic qui fera qu’on osera demander ce fameux entretien.

On décide un jour de faire plus de sport, de prendre soin de son corps …

La motivation, elle est là, bien présente.

On regarde ce qui est possible, on pense à un club de fitness, de gym, on hésite entre du jogging, de la marche, un sport d’équipe.

Les mois passent sans que rien ne change véritablement dans sa vie.

On décide que ce serait une bonne chose que de faire un travail sur soi, de prendre sa vie en main …

Pour cela, on s’inscrit à une formation, un stage. Celui-ci n’apporte pas les réponses qu’on attendait, ou alors, on a pris conscience qu’il fallait aller plus loin et on demande des séances de coaching, qui selon les promesses, devraient apporter des résultats à ce que l’on attend.

Après quelques semaines, quelques mois, il n’y a pas de résultats.

Alors on choisit d’aller vers une autre méthode, un nouveau coach, avec toujours la même attente … et rien de nouveau ne se produit.

On est toujours dans la même attitude, dans la même position, avec les mêmes problèmes, les mêmes difficultés.

On se dit alors que ce n’était sûrement pas le bon moment, qu’il faut attendre un peu, que les choses s’arrangeront un jour … et, ainsi de suite…

Ces attentes qui restent sans réponse

Je ne sais pas si vous vous sentez concerné/e par ce sujet.

Personnellement, je ne peux empêcher que naisse un sourire sur mes lèvres en écrivant.

Hé oui, j’ai l’impression que j’écris pour moi, que je retrouve des instants précis de ma vie où, comme vous peut-être, j’ai nourri durant des mois, des années, des attentes qui sont restées sans réponse.

Je faisais bien tout ce qu’il fallait pour avoir des résultats, mais j’en arrivai toujours au même constat : ça ne marche pas pour moi !

Que ce soit pour perdre du poids, arrêter de fumer, faire un peu de sport, changer quelque chose dans ma vie, adopter une autre manière de vivre, vivre mon indépendance, etc.

J’allais dans le sens de ce que je désirais un moment, puis je revenais à ce que je connaissais si bien, démotivée de voir si peu de résultats face à mes attentes qui étaient énormes au début.

Des attentes énormes … l’attente d’un miracle qui ne venait jamais …

Mais au fait, j’attendais quoi ?

Qu’on me donne enfin la recette qui allait faire que … Qu’on me dise ce que je devais faire et comment faire … Qu’on mette fin à mes problèmes, mes souffrances sans que moi-même je doive mettre la main à la pâte … Qu’on me donne ce que j’attendais …

Oui, j’étais dans cette attitude : Je veux recevoir, je veux que ça change, je veux des résultats !

Cette attitude n’a eu comme résultat que celui de ne pas m’apporter les réponses que je voulais.

Décryptage de ce qui se passe au niveau psychologique

Nous sommes tous et toutes des êtres de désirs. Nous désirons nous accomplir, nous épanouir, réaliser nos rêves.

Nous avons, chacun, chacune, un bagage différent que la vie nous a donné.

Nous avons des attentes, des besoins que nous cherchons à combler, d’une manière ou d’une autre, dans des secteurs bien précis de nos vies.

Nous avons également nos protections, nos défenses, nos juges intérieurs et nos bourreaux. 

Normalement, ça devrait marcher !

Tout cela joue un rôle dans ce qu’on voudrait, souvent à notre insu, au-delà de ce qui est conscient.

Tout cela joue un rôle tant que l’on n’a pas décidé de véritablement passer à l’action, de quitter nos conforts même si ceux-ci sont devenus puissamment inconfortables.

Plein de choses se passent en nous, à commencer par des « mini-procès » qui nous mettent en accusation face à nous-même, avec nous-même.

  • Ce n’est pas le bon moment …
  • Je ne mérite pas …
  • Je ne suis pas assez parfait/e …
  • Je ne suis pas tout à fait prêt/e à changer …
  • Il y a trop de choses que je ne comprends pas …
  • C’est pas ma faute, c’est à cause des autres …
  • J’y arriverai jamais …

Autant de petites phrases qui agissent comme des saboteurs, des terroristes dans nos essais de changement.

Le véritable problème, en fin de compte, n’est pas ce que l’on croit. Ces pensées qui étouffent nos attentes ont le beau rôle, un rôle qui se terminerait si l’on se positionnait autrement en affirmant : Je décide de …

Je décide de me donner ce qui m’est nécessaire pour vivre ma vie.

Cette décision qui va faire que les choses commenceront à changer, pas demain, pas dans 6 mois, mais à partir du moment où j’aurais décidé que je suis prêt/e de faire quelque chose pour moi.

 

« Tu dois devenir l’homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même » - Nietzsche

Je vous souhaite un excellent wee-end,  à bientôt.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mira 03/05/2014 08:01

Je me reconnais aussi, combien nous sommes maitres dans l'art de nous leurrer nous-mêmes, et il faut souvent du temps avant de réaliser qu'il faut devenir adultes, acteurs de nos vies et pas rester au stade de l'enfant qui a besoin de tout recevoir gratuitement avant de pouvoir voler de ses propres ailes..entre le désir que ça change et la volonté de passer à l'acte pour que ça puisse changer, il faut faire le pas en avant.ce n'est pas toujours facile mais libérant!

Madeleine Moreau 03/05/2014 08:35

Bonjour Mira,

Oui, parfois il faut du temps pour ne plus nous leurrer, pour nous rendre à la réalité telle qu'elle se dit en soi. Passer à l'acte pour que ça puisse changer demande le courage d'affronter la vérité.
Bonne journée à toi
Madeleine