Pourquoi travailler sur soi est important

Publié le par Madeleine Moreau

Surtout lorsque ce sont les autres qui devraient travailler sur eux !

Avez-vous déjà remarqué comment les réactions que peuvent avoir les autres ont une influence non négligeable sur vos propres réactions ? 

Il y a déjà tout ce que vous n’aimez pas, ce qui vous rend allergique, ce qui vous énerve sans que vous y soyez pour quelque chose. 

Il y a tout ce que nous aimerions que l’autre change dans sa vie, sous prétexte que nous serions mieux ou que le monde se porterait mieux. Il y a également tout ce que nous prenons comme des accusations personnelles, même si elles ne nous sont pas adressées.

Je ne parle pas des valeurs auxquelles nous tenons, des lignes de vie que nous nous sommes mises, mais de ces petites choses qui, au quotidien, prennent une ampleur de plus en plus importantes, au risque de rester dans

L’autre n’est qu’un miroir

Un jour, quelqu’un m’a dit : « ça t’énerve … regarde ce que cela touche en toi et tu pourras accepter qu’en toi il y a aussi quelque chose que tu peux changer. » 

Pourquoi travailler sur soi est important

Je ne dirais pas que j’ai accueilli ces mots comme la révélation du siècle. Au contraire, je me suis dit : « Mais pour qui se prend-elle ? »

Je ne connaissais pas encore le développement personnel, et surtout, je faisais partie de cette catégorie de personne qui pense que c’est bon pour les autres, mais en tout cas, pas pour moi.

Quelques années plus tard, je ne pouvais que reconnaître qu’il y avait, dans sa remarque, quelque chose de très juste.

En fait, l’autre, c’est-à-dire, ce qui m’énervait en l’autre, n’était qu’un reflet de ce que je refusais en moi. En devenant un reflet, l’effet suivant devenait un amplificateur au niveau de ma sensibilité.

Voici quelques exemples « effets miroirs »:

Les personnes qui restent dans leur coin et ne réagissent pas pour défendre leurs idées – Si il n’y avait pas quelqu’un pour me motiver, je restais également à l’écart, ne disant rien, me ralliant à la majorité.

Les personnes qui ne sont pas organisées, qui semblent se reposer sur les autres – Niveau organisation, j’étais nulle de nulle. Je faisais tout à la dernière minute, histoire de masquer mon manque d’organisation. J’attendais que les autres agissent avant d’agir à mon tour.

Les personnes qui ont toujours une blague dans leur sac magique pour détendre l’atmosphère – Quelque chose qui me manquait cruellement et que j’aurais voulu avoir. Résultat, je ne supportais pas de voir quelqu’un d’autre avoir cette capacité.

Les personnes qui se sentent à l’aise dans les groupes, qui parlent facilement, qui attirent facilement – Encore quelque chose qui me manquait douloureusement. Résultat, je pensais qu’elles me mettaient consciemment de côté, que je n’étais pas intéressante.

Les personnes qui savaient transmettre les choses avec facilité, qui avaient une ligne de conduite, savaient de quoi elles parlaient – Je voulais être perçue comme quelqu’un ayant une certaine culture, une bonne expertise des choses de la vie, alors j’essayais de leur ressembler, et pour me sortir de certains embarras, je n’hésitais pas à les critiquer. – Anecdotique : les personnes qui critiquaient pour tout et rien, m’énervaient au plus haut point !

Les personnes qui savaient mieux que n’importe qui ce qui convenait à l’autre, sans mettre en pratique pour elles leurs conseils – J’agissais exactement de la même façon, à la différence, que MOI, je savais exactement ce qu’il fallait pour les autres !

La liste pourrait encore s’allonger …

Et vous, quelle serait votre liste ? Que reflètent les miroirs devant lesquels vous vous trouvez ?

Si vous avez le courage de regarder, je ne doute pas un instant que vous découvrirez une autre image de vous.

L’autre n’est qu’un miroir de ce que vous n’acceptez pas en vous.

Conclusion

Nous ne pouvons agir que sur ce que nous découvrons par nous-même.

Les autres peuvent nous dire qu’il y a ceci, cela, qui ne va pas en nous, mais tant que nous n’en avons pas conscience, nous continuerons de faire porter le chapeau aux autres.

Entrer dans un travail sur soi, débusquer nos protections, notre système de défense pour garder la tête haute, n’est pas toujours agréable. Nous avons beaucoup à perdre, et tout autant à gagner : perdre quelque chose de l’image que nous voulons donner – gagner en authenticité, en vérité, en sérénité.

Pensez-y,  et osez vous aventurer dans ce qui constitue votre personnalité réelle.

Si vous en avez envie, n’hésitez pas à réagir en postant un commentaire. Que vous soyez en accord ou pas, votre avis est intéressant.

 

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jackie 13/09/2014 00:28

Merci pour cet article intéressant. Mais quoi penser lorsque plusieurs personnesme disent que je me la "péte" pour reprendre leur expression, parce que j'exprime ma fierté d'avoir reussi quelque chose même si cette dite chose n'est pas significative. S'agit il de quelque chose dont je dois prendre conscience car etre fiere de ce que j'accomplis ne me gene ppas ou bien suis je un miroir pour eux?

madeleine 15/09/2014 16:33

Bonjour JAckies
Continuez d'être fière de vos réussite s. C'est une manière de croire toujours en vos capacités. Pour les autres il est bien possible que vous fassiez miroir mais est-ce important pour vous? Vous pouvez toujours leur demander de vous dire les qualités qu'ils voient en vous. Bonne suite à vous.
Madeleine