Vos désirs, vos envies

Publié le par Madeleine Moreau

Quand vous laissez le « destin » vous donner un coup de main

Avez-vous déjà entendu l’histoire de Socrate dans laquelle un jeune homme est venu à lui près d’un lac et lui a demandé de lui apprendre à acquérir la sagesse ?

Socrate a attrapé l’homme et a plongé sa tête sous l’eau. Pendant que le jeune homme se débattait pour vivre, Socrate a continué à le maintenir de force sous l’eau.

Finalement, Socrate l’a laissé respirer, et quand l’homme, suffoquant, a demandé à Socrate pourquoi il l’avait quasiment noyé, Socrate a répondu : « Quand ton désir de sagesse sera aussi grand que ton désir de respirer, alors tu trouveras la sagesse. »

*************

Qui n’a pas rêvé un jour d’avoir les pouvoirs de Mary Poppins, de ma Sorcière Bien-Aimée, de Superman ou tout autre héros qui a accompagné nos rêves d’enfants ou d’adolescent ?

Et cela se continue à l’âge adulte …

Que nous le reconnaissions ou pas, nous gardons quelque part ce souhait de faire partie de ces personnes qui voient se réaliser leurs désirs grâce à un coup de main du destin.

Une inondation due aux canalisations au 9ème étage

Vos désirs, vos envies

Mireille (nom d’emprunt) habite depuis plus de 20 ans dans un petit appartement situé au 9ème étage.

Cela fait bien 5 ans que je l’entends régulièrement dire : « Je suis en bagarre avec mes papiers, surtout ceux qui concernent l’administratif. Je ne sais jamais où je les ai mis, je ne retrouve pas ce qui est important. Je n’arrête pas de me dire qu’il faudrait que je fasse du rangement, mais je suis tellement prise que je ne le fais pas. J’aimerais bien qu’un petit lutin vienne mettre tout ça en ordre. »

Entre nous, je recevais cela avec le sourire.

Je le reconnais, je m’imaginais sans aucune difficulté le scénario suivant : Mireille qui rentre d’une réunion et qui découvre son appartement tout retourné, l’obligeant à remettre tout en ordre !

Ou encore, rentrant chez elle et découvrant que son bureau, sa bibliothèque était rangée de manière à retrouver n’importe quel papier en moins de 30 secondes.

Combien de fois lui ai-je dit : « Ce serait merveilleux, mais cela n’arrive que dans les contes ou les séries télévisées. »

Oui, mais voilà ce qui lui vient de lui arriver :

Au mois d’août, Mireille est partie en vacances. Comme chaque année, elle a confié ses clefs à une amie, elle avait des plantes qu’il fallait arroser, elle ne voulait pas laisser son courrier s’entasser dans sa boîte … un peu comme tout le monde …

Et, bien sûr, elle est partie le cœur tranquille, en se disant qu’à son retour, elle aurait peut-être la force de prendre le temps de ranger ses papiers !!! (sic)

Lorsqu’elle rentre de vacances, Mireille a un rituel : Elle ouvre la porte de son appartement et va directement à son balcon pour y déposer sa valise.

C’est ce qu’elle fait après 3 semaines d’absence.

Et, cette fois-ci, une amie qui l’accompagnait, l’entend dire : « ho, il y a un problème, il y a eu un problème ici ».

Il faut dire qu’elle n’avait pas allumé, connaissant le chemin qui mène à son balcon.

Ce que fait son amie.

La scène qui s’éclaire les laisse toute deux sans voix.

Sur le sol, les tapis ont été roulés et poussé dans un coin. Des meubles sont éventrés. Sur le balcon, 2 immenses sacs à poubelle remplissent l’espace. Son bureau ne contient plus aucun papier. Sa bibliothèque est vide.

Et puis, il y a une odeur de rance, une odeur tenace, indescriptible, comme si la fosse septique était à deux pas … mais elles sont au 9ème étage.

Le choc …

Que s’est-il passé ?

La porte était fermée, il n’y a pas eu d’infraction, rien ne semble avoir été volé.

Il est tard, très tard. Mireille veut savoir. Elle téléphone à son amie qui lui répond immédiatement.

Que s’est-il passé ?

Une semaine auparavant, son amie est venue arroser les plantes. Arrivée derrière la porte, une odeur épouvantable est arrivée à ses narines, une odeur encore plus puissante une fois la porte ouverte. Une odeur de pourriture, de putréfaction.

Dans l’appartement, une couche de boue de plus de 10cm s’était répartie de la cuisine au salon, jusqu’au balcon.

Connaissant le nom de la Gérance, elle a pris immédiatement contact pour que celle-ci vienne constater les dégâts.

La Gérance a fait appel à une équipe de nettoyage qui s’est contenté de mettre « au sec » tout ce qui pouvait l’être, c’est-à-dire, les fameux papiers (dans les sacs poubelles) et ce qui était dans la bibliothèque, avant de pomper la boue. Puis, ils sont partis, dans l’attente de la rentrée de la locataire.

Son appartement, situé au 9ème étage … il y a eu un reflux des canalisations, des égouts, qui se sont déversés chez elle. Aucun autre appartement n’a été touché !!!!!!!!!!!!!!! La faute aux canalisations obsolètes de l’immeuble !!!!, donc, les réparations, à la charge de la Gérance, ainsi que le remplacement du mobilier qui a été détruit.

La rentrée de vacances de Mireille a été mouvementée. Il lui fallait vider son appartement, les sols étant à refaire, ainsi que les peintures murales, sans oublier la canalisation.

Mireille a dit : « Moi qui voulait que le destin m’aide à ranger mes papiers, c’est pas comme ça que je le voyais. J’ai reçu un sacré coup de pied. » Son amie lui a répondu : « Tu as reçu un coup de pied, tu recevras aussi un coup de main pour la suite. »

Aujourd’hui, les travaux sont en cours. Mireille vit pour le moment chez son amie. Dans quelques jours, elle recevra ses nouveaux meubles et d’autres amies viendront l’aider à ranger.

Je vous l’avoue, je n’ai aucune explication pour vous dire comment le destin, (Socrate) s’est arrangé pour réaliser le désir de Mireille.

Il n’en demeure pas moins, que dans quelques jours, Mireille franchira le seuil de son appartement avec cette joie qu’elle espérait depuis de nombreuses années, de voir autre chose qu’une pile de papiers déposés un peu partout, dans l’attente d’un rangement.

Et vous, avez-vous déjà reçu des « coups de pieds » du destin ?

Je reviendrais ultérieurement à ce phénomène qui fait que parfois, dans nos vies, des choses que nous attendions depuis longtemps, se réalisent soudainement de manière très différente à ce que nous désirions au départ.

Mais pour le moment, j’ai envie de vous laisser la parole.

Si vous avez été, vous aussi, l’heureux, l’heureuse victime d’un coup du destin, pourquoi ne pas le partager par un commentaire ?

 

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article