Etre soi-même pour être bien en soi

Publié le par Madeleine Moreau

C’est le but du développement personnel, l’une des raisons principales pour lesquelles tant de personnes s’inscrivent à des cours ou commencent un coaching de vie.

Etre soi-même, avoir une identité personnelle et l’assumer n’est pas si évident que cela pourrait paraître.

Loin des clichés, des modes, d’une manière de se démarquer des autres, être soi-même est une attitude et un savoir-être intérieur.

Acquérir une identité personnelle

C’est au moment de l’adolescence que commence la recherche de l’identité personnelle. 

Etre soi-même pour être bien en soi

Il y a un besoin de devenir différent, de couper peu à peu le lien qui rattache l’enfant à ses parents, les parents à l’enfant. Il y a balbutiement entre ce qui était le monde de l’enfance et le monde qui va s’ouvrir pour aller vers l’adulte en devenir.

Tout cela est très fragile. Ce n’est pas pour rien que l’on parle de « crise d’adolescence », qui n’est pas à confondre avec « la crise de l’adolescence ».

Les parents ont souvent un modèle de représentation de ce qu’ils désirent pour leur enfant. Modèle qui n’est pas toujours en adéquation avec ce que eux vivent et apparaît souvent contradictoire, parfois opposé aux yeux de l’ado.

Ce n’est cependant pas la seule chose qui entre en compte, intervient également : la conformité aux règles que la société impose - principes, clichés, réussite, etc.

La recherche d’une identité personnelle est de loin, la recherche la plus difficile à entreprendre.

Pourquoi ?

Peut-être parce que nous sommes facilement influençables, surtout parce que nous avons le souci de plaire aux autres, d’être acceptés, de faire partie d’un groupe, de recevoir une reconnaissance.

Le monde des ados, des jeunes d’aujourd’hui en est un exemple frappant : piercings, tatouages, revendications à la liberté, manière de vivre en décalage … autant de clichés à laquelle nos jeunes tentent de ressembler … (pas tous, évidemment !)

Et c’est la même chose pour nous qui sommes « adultes » … ne cessons-nous pas de faire correspondre une image idéale à ce que nous sommes vraiment, tout au fond de nous ? 

A force de porter un masque, nous étouffons et nous étouffons notre être.

Oser vivre son identité personnelle

Comme je vous le disais au début, c’est ce que recherchent tant de personnes qui commencent une démarche en développement personnel. Non pas qu’elles cherchent à ressembler aux normes, à plaire à tout le monde, du moins à un maximum de personnes, mais parce qu’elles sentent qu’elles vivent parfois à côté de leurs pompes, c’est-à-dire, à l’ombre de ce qu’elles sont réellement.

Si c’est votre cas, voici par quoi vous pourriez commencer pour « sculpter » votre identité personnelle :

Soyez vrai avec vous-même.

Commencez par vous regarder tel que vous êtes.

  • Reconnaissez, s’il y en a, les stéréotypes que vous avez adoptés et qui sont superficiel.
  • Reconnaissez vos forces, vos faiblesses, vos besoins, vos passions.
  • Reconnaissez vos compétences, vos centres d’intérêts, ce qui vous anime de l’intérieur.

Exemple : Vous aimez la musique classique et vous ne vous sentez pas attiré par le métal rock … reconnaissez-le et offrez-vous des concerts dans des salles de musique prévues pour cela.

Vous adorez les longues balades, découvrir la beauté de la flore et de la faune, vous vous passionnez pour tout ce qui est bio et tous vos amis préfèrent s’éclater en boîte de nuit … reconnaissez-le et choisissez de vivre plus de moments dans ce qui vous remplit de vie et moins de moments dans ce qui ne vous attire pas.

Etre vrai avec soi, c’est savoir détecter et reconnaître ce qui vous remplit de vie.

Ecoutez vos émotions.

Vos émotions sont la clé pour apprendre quelles sont les facettes qui composent votre identité personnelle.

Une bonne gestion de vos émotions peut constituer un de vos guides intérieurs. (Je vous en parlerai plus longuement en 2015).

  • Acceptez les émotions qui vous traversent, et surtout, nommez-les. Elles peuvent vous apprendre beaucoup de choses sur vous et sur la manière dont vous appréhendez les évènements, les situations de la vie.
  • Vos émotions négatives, celle que vous voyez comme négatives parce qu’elles révèlent, à vos yeux, une faiblesse, peut devenir une force.

Exemple : Quelque chose de beau fait que vous vous sentez submergé par une émotion très forte et vous en avez des larmes dans les yeux. Jusqu’à présent, vous avez refoulé cette émotion, parce que, ça ne se fait pas de se mettre à « chialer » parce que c’est beau … acceptez cette émotion, laissez les larmes couler, vous êtes simplement en train de prendre conscience que cela touche quelque chose de très sensible en vous.

Aimez-vous.

Oui, je sais, c’est facile à dire … du moins de l’écrire … mais, au quotidien, ce n’est pas si évident.

  • Par « aimez-vous », je vous dis aussi : arrêtez de vous juger.
  • Il y a tellement de choses au quotidien qui apporte de l’huile sur le feu pour vous permettre de vous juger : ce que vous n’avez pas fait dans la journée, la parole prononcée trop vite, un oubli bête comme chou, une arrivée en retard, une critique entendue, un plat trop salé … j’en rajoute pas ! Souriez à tous ces « détracteurs » de bonne conduite.
  • Apprenez à aimer vos imperfections, c’est ce qui vous donne du charme … et surtout, c’est pour cela qu’on vous aime !

A chaque fois que vous vous jugez, vous vous prouvez que vous n’êtes pas digne. Si vous attendez que les autres vous aiment, le meilleur moyen, est de commencer par vous aimer.

En vous aimant, vous vous permettez de vivre chaque jour un peu plus votre identité personnelle.

Devenez responsable de votre vie.

Les autres : vos proches, vos collègues, votre patron ont une idée bien précise de ce que vous devriez être, de ce que vous devriez faire.

  • Ne les laissez pas vous dicter vos actions ou vos paroles, pire votre ligne de vie.
  • Vivez ce que vous aimeriez vivre.
  • Prenez du temps pour vous fixer des objectifs, des objectifs qui donnent du sens à votre vie.

Devenir responsable de sa vie c’est prendre en main sa vie, se sentir 100% maître de ses choix.

Conclusion

Vous avez pris la décision de découvrir et de vivre selon votre identité personnelle.

Cela commence par :

  • Un non-jugement face à vous, devant vos faiblesses, vos incapacités, vos erreurs
  • L’accueil de vos émotions et le décryptage de ce qu’elles laissent percevoir de votre identité (rendez-vous en 2015 pour en savoir plus)
  • Vivre sans chercher à paraître ou à donner aux autres une image qui ne vous correspond pas
  • Etre conscient que vous êtes responsable de votre vie et que cette responsabilité peut atteindre le 100%

Il existe de très bonnes formations qui peuvent vous aider à progresser dans votre identité. Vous pouvez également demander un accompagnement en coaching de vie et, ainsi, progresser mois après moi dans le désir de vous montrer tel que vous.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article