Il y a prise de pouvoir ou affirmation de soi

Publié le par Madeleine Moreau

Il y a prise de pouvoir ou affirmation de soi

Françoise est une femme de tête.

D’ailleurs, elle est, à 35 ans, responsable d’un atelier de petite mécanique. Une responsabilité suffisamment rare pour le signaler.

Sous « ses ordres », une dizaine d’employés qui ne l’aiment pas vraiment. Il faut dire qu’elle est intransigeante et n’accepte pas facilement une demande de congé ou une excuse pour un retard de quelques minutes. Le planning c’est le planning et il faut le tenir !

La douceur, la compassion, l’écoute, ce n’est vraiment pas son fort et c’est ce qui lui est reproché.

Si vous demandez à Françoise comment elle ressent les critiques de ses employés, elle vous dira : « Je m’affirme, ils n’aiment pas ça, surtout venant d’une femme ! »

Il y a un peu d’affirmation, c’est vrai. Ce n’est pas toujours évident de faire face à un personnel typiquement masculin. Il y a également une prise de pouvoir, qu’elle exerce avec talent.

La frontière entre la prise de pouvoir et l’affirmation de soi est très mince et il est facile de les franchir sans s’en rendre compte.

Qu’est-ce que l’affirmation de soi ?

C’est une attitude qui permet d’exprimer clairement ses opinions, ses sentiments, ses besoins.

Une attitude qui conduit à communiquer son ressenti ( je ressens, je me sens …) ses attentes (je souhaite, je désire …) à ceux qui évoluent dans sa sphère relationnelle.

Elle s’appuie sur la capacité à défendre ses droits, ses valeurs, sans empiéter sur ceux des autres.

La non affirmation ou le manque d’affirmation s’exprime dans l’incapacité de faire part de ses besoins, de parler de ses attentes, d’obtenir un respect pour ce en quoi la personne croit.

Ce manque d’affirmation a des conséquences :

  • Malaise intérieur
  • Culpabilité
  • Frustrations
  • Colère
  • Manque de « contrôle » sur sa vie
  • Non estime de soi

Ce dernier point mérite une explication – Si vous avez une faible estime de vous, c’est que les autres vous semblent plus importants que vos besoins ou vos attentes. Vous les faites passer avant vous, donc, vous ne vous affirmez pas.

Pour faire le lien avec le début de l’article, Françoise a une haute estime d’elle-même. Cela se ressent dans sa manière de gérer son atelier, d’être en relation avec ses employés. Une haute estime de soi implique de passer avant les autres, de vivre une forme de prise de pouvoir. L’arrogance, l’agressivité est le contraire de l’affirmation de soi.

L’affirmation de soi est liée à l’estime de soi. Elle est également liée à la confiance en soi. Ce sont trois réalités différentes, nous pourrions dire que ce sont les 3 piliers de notre construction.

L’affirmation de soi est le pilier le plus important :

  • Elle permet de vivre harmonieusement la relation aux autres, cette harmonie est aidante pour ressentir la perception que les autres ont de nous, elle améliore ainsi l’estime de soi.
  • Vivant mieux nos relations, elle booste nos actions, nos projets et augmente ainsi la confiance en soi.

Conclusion

L’affirmation de soi s’exprime dans les relations durables, équilibrées et la capacité à établir de nouvelles relations. Ceci pour autant que vous osiez exprimer ce que vous ressentez et nommer vos besoins, vos attentes sans chercher à avoir absolument un retour.

C’est une attitude qui vous permet de conduire votre vie, d’être libre et autonome, sans écraser les autres.

L’affirmation de soi n’est pas quelque chose qui s’installe en vous de manière définitive. C’est une attitude que vous adoptez et qui s’apprend durant toute la vie. Elle se développe au contact des autres.

La frontière entre l’affirmation de soi et la prise de pouvoir est très mince, c’est la raison pour laquelle, il est important de faire régulièrement un bilan et de regarder l’état de nos 3 piliers fondateurs de notre personnalité.

Si vous savez vous affirmer de manière ajustée, vous faites grandir l’estime de vous, vous gagnez en confiance.

A vous de regarder où vous en êtes, et, si besoin est, de regarder comment vous pouvez progresser sur l’un ou l’autre pilier. A bientôt 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article