Je suis Charlie

Publié le par Madeleine Moreau

La suite de mon dernier article peut attendre.

Ce qui s’est passé hier à Paris traverse le monde, semant en tout lieu une émotion d’incompréhension et de colère.

De la même manière qu’au jour du 11 septembre des voix s’élèvent pour dénoncer le fanatisme qui ne craint la colère de Dieu ou des hommes.

Je suis Charlie

Je suis bloggeuse.

J’écris ce qui alimente mes valeurs, ma foi en l’être humain.

Aujourd’hui c’est ma liberté d’expression qui est touchée. Certes, à un degré moindre que ces journalistes qui ont trouvé la mort à Paris.

Etre bloggeuse, quel que soit le centre d’intérêt, c’est justement vivre cette liberté d’expression.

Lorsque j’écris je rejoins des personnes qui ont besoin d’une parole, d’une approche qui rejoint ce qu’elles ressentent, ce qu’elles pensent, ce qu’elles recherchent. Je rejoins également des personnes qui ne sont pas du tout d’accord avec ce que je dis : soit parce qu’elles ont une autre manière de percevoir les choses, soit parce elles ont été à une autre école ou encore parce qu’elles sont allergiques à tout ce qui touche la psychologie.

Ce n’est pas grave me direz-vous.

Ce serait grave si je ne me sentais pas touchée, si je regardais les infos sans me sentir concernée.

Ce serait grave si je prenais l’évènement comme un risque connu d’avance pour ceux qui n’ont pas peur de dire à leur manière leur vision du monde.

La liberté d’expression fait partie de notre richesse sociale. Nous pouvons être d’accord ou pas. Nous pouvons partager des opinions ou avoir une opinion autre.

Je suis Charlie

Ces quelques mots, cette photo qui remplace un portrait sur une page fb ou autre réseau est suffisamment forte pour ne pas en rajouter.

A bientôt

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article