Lorsque vous savez exactement ce que vous voulez, vous gravissez des montagnes

Publié le par Madeleine Moreau

Lorsque vous savez exactement ce que vous voulez, vous gravissez des montagnes

Dans la vie, il nous semble bien souvent que nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons, ce que nous désirons profondément.

C’est une réalité et il faut la prendre en compte.

Prenons par exemple le désir profond d’être indépendant, d’adopter un mode de vie plus proche de la nature : Vous avez des responsabilités familiale, vous avez fait de hautes études, vous habitez dans une ville importante … votre réalité ne vous permet pas pour le moment de faire ce que vous désirez profondément. Cela ne veut pas dire que ce ne sera jamais possible et qu’il vous faut arrêter de rêver, de désirer.

Voici l’histoire d’une personne proche.

Ses parents étaient restaurateurs. Son enfance, son adolescence se sont vécus dans un restaurant.

Son rêve, son aspiration, son désir profond était d’avoir un jour son établissement.

Il a travaillé dans des restaurants jusqu’au moment où il a rencontré sa future épouse. Epouse qui ne voulait pas entendre parler de restauration, encore moins que son mari suive les traces de son père.

Alors, il est parti travailler loin de son rêve, loin de ce milieu qu’il convoitait depuis toujours.

Il disait toujours : « Je voudrais avoir mon commerce, mais … »

Il a été licencié à plus de 50 ans. Il a cherché du travail. Il n’en a pas trouvé. A 60 ans, il a entreprit une formation pour se mettre au goût du jour de ce qui est actuellement demandé en restauration.

Il disait encore : « Je voudrais trouver un petit bistrot, mais … »

Mais … il fallait que son épouse soit d’accord.

Après l’obtention de son certificat en restauration, il s’est mis à chercher un fond de commerce, pas trop grand, à sa portée financière.

En cherchant et en disant ce qu’il voulait pouvoir vivre, il a enlevé le « mais … », convaincu qu’il trouverait.

Aujourd’hui, il vit son rêve. Il a un petit établissement. Son épouse a été d’accord. Ce n’est pas facile mais il est dans ce qu’il a toujours désiré.

L’histoire est touchante. Certaines personnes diront qu’il faut être complétement fou pour se lancer dans une telle aventure aux portes de la retraite. D’autres diront qu’il a du courage et feront des prières pour qu’il ne se casse pas « la gueule ».

L’histoire montre également que suivre et rester fidèle à une aspiration profonde permet de franchir des montagnes.  

Est-ce que vous nourrissez un rêve ?

Combien de personnes portent en elles un rêve et attendent que le miracle se produise.

Les années passent, le rêve ne se réalise pas. Elles entrent dans l’automne de leur vie et passent les heures à regretter de n’avoir pas réalisé ce qu’elles auraient tellement voulu faire. Leurs rêves, leurs aspirations se sont perdues dans un labyrinthe de problèmes de toute sorte.

Elles portent la faute sur les autres, sur le manque de chance, sur la dure loi de la jungle. Elles en veulent au monde entier, elles s’en veulent.

Elles continuent de rêver à ce qu’elles auraient pu vivre si :

  • La vie avait été plus clémente
  • La chance avait été au rendez-vous
  • Les opportunités avaient été présentes
  • Elles avaient réfléchi autrement
  • Les autres les avaient aidés
  • Les conditions de vie avaient été différentes

Elles passent le reste de leur vie dans une bulle imaginaire ne serait-ce que pour se consoler. Elles s’imaginent avoir réalisé leur rêve, elles se voient enfin reconnues, aimées, estimées … et le réveil est toujours plus difficile. Sorties de leur bulle imaginaire, elles retrouvent le réel :

  • Il est trop tard pour accéder au rêve
  • Une page de vie s’est fermée, une autre s’est ouverte
  • La santé n’est plus au rendez-vous et les forces physiques diminuent jour après jour
  • Elles n’ont plus les forces ni les énergies pour recommencer leur vie.

Si vous nourrissez un rêve, si vous portez en vous une aspiration qui ne vous lâche pas, pouvez-vous faire quelque chose pour ne pas rejoindre le tableau ci-dessus ?

Comme je le disais dans le précédent article, regardez si, actuellement, ce n’est pas un « mais » qui vous empêche de faire un pas dans le sens de vos rêves.

Il est possible que ce ne soit vraiment pas possible, en ce moment, d’aller dans le sens de votre aspiration, en tout cas, de vivre pleinement votre aspiration, parce que je crois fortement qu’il est toujours possible de nourrir, d’une manière infime, une aspiration.

Cherchez comment vous pouvez donner vie à un tout petit pourcentage de votre aspiration, celui-ci pourrait bien vous permettre de gravir les montagnes que vous voyez devant vous.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt. 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Arya 07/03/2015 22:18

Avoir un objectif est une chose indispensable