Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Publié le par Madeleine Moreau

J’espère que vous n’avez pas cherché vos pièces de puzzle partout depuis le dernier article.

Si vous me rejoignez aujourd’hui, j’ai pris en début de semaine, l’image d’un puzzle pour parler de la complexité de ce qui définit notre personnalité. Un puzzle qui n’indique pas à l’avance l’image que nous avons à réaliser, qui compte un certain nombre de pièces, et auquel il manque également bien des pièces. Compliqué à réaliser car il n’est jamais terminé et tout au long de notre vie d’autres nuances, d’autres pièces viennent s’ajouter.

Je sais, vu comme ça, cela devient très très compliqué à comprendre, du moins à deviner ce que je veux dire. Aussi, pour ne pas vous perdre, lisez vite le dernier article et revenez ici pour lire la suite.

Une personnalité faite de nuances et de formes différentes

Si je vous demandais de me définir ce qu’est la personnalité d’un être humain, vous me diriez sans doute que c’est son aura, son charisme, sa manière d’être, sa posture, sa notoriété …

Ok, c’est ce que l’on a appris.

Le problème, c’est que pour la majorité d’entre nous, nous ne « possédons » pas toutes ces qualités. Nous nous trouvons, comment dire, un peu terne, sans atouts majeurs, noyés dans la masse humaine, sans personnalité particulière.

Pourtant, nous avons tous et toutes une personnalité, une personnalité unique, qui ne demande qu’à se déployer. Nous avons tous et toutes un aura (un rayonnement intérieur), du charisme (nos dons), une manière d’être (introverti ou extraverti), une posture (grand, petit, mince, bien en chair), une notoriété (reconnaissance pour ce que l’on est).

Hé oui, ça change la donne, ne trouvez-vous pas ?

Ce qui est triste, c’est que, bien souvent, nous cherchons à ressembler à celui-ci, à celle-là. Nous nous basons sur la mode, sur les tendances, sur ceux et celles qui réussissent et nous passons à côté de ce que nous sommes réellement.

Résultat, nous devenons incapables de percevoir l’image ou les contours qui nous rendent tellement uniques. Notre puzzle ne peut se construire.

A la recherche de notre personnalité

Si vous désirez trouver toutes les pièces qui vous appartiennent et vous débarrasser des pièces que vous avez empruntées à droite ou à gauche, dans le seul but d’avoir les mêmes couleurs de l’autre, voici quelques pistes d’exploration que vous pouvez prendre.

Pour cela, je vais me servir du schéma de la personne que j’utilise dans mes formations. 

Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Voici l’image que je vous ai présenté dans le dernier article. A droite c’est vous, à gauche votre puzzle de vie juste ébauché, un petit aperçu des différentes nuances qui composent votre personnalité.

Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Pour commencer, prenons votre tête. Elle est importante car c’est là que se situe toutes les nuances de votre moi cérébral, votre cerveau comme on dit couramment, mais aussi votre intelligence, vos pensées, vos préjugés, vos normes, vos principes … hé oui, tout cela se situe au niveau de votre tête.

Regardons de plus près : A quoi sert votre moi cérébral pour construire votre personnalité

  • Réfléchir et raisonner = Quelle que soit votre intelligence, votre QI, vous avez la capacité de réfléchir et de raisonner. Sans vous en rendre compte, à chaque information, dans chaque situation, vous réfléchissez, vous raisonnez : vous gardez ou vous rejetez, vous acceptez ou vous refusez, vous formez votre propre opinion.
  • Comprendre et se comprendre = Dès votre enfance vous apprenez. Apprendre est une chose, comprendre en est une autre. Il y a des choses qui vous attirent plus que d’autres. Il y a des éléments qui vous passionnent et d’autres qui vous laissent indifférents/es. Dans tout ce que vous apprenez, vous faites inconsciemment un tri, ce qui vous conduit à « vous » comprendre, à entrer petit à petit dans la compréhension de ce qui vous permet d’agir en fonction de vos centres d’intérêt.
  • Choisir et décider = Dans votre vie, vous avez des choix à faire, des décisions à prendre. Cela se passe au niveau de votre tête. Ces choix, ces décisions vont dans le sens de votre vie ou s’écartent. Autrement dit, ça vous construit ou ça vous empêche de vous déployer.
  • Vouloir = C’est le passage aux actes, c’est le palier de la motivation. Vous pouvez vivre ce que vous désirez fortement, vous pouvez vous laisser conduire par ce que veulent les autres, à vous de choisir, de décider, de comprendre, de vous comprendre, de réfléchir et de raisonner au sens que vous désirez donner à votre vie et qui est en adéquation avec ce que vous portez au plus profond de vous.
Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Nous avons tous un corps et une sensibilité. Regardons cela de plus près, à commencer par le corps. Le corps est « l’enveloppe charnelle », celle qui délimite vos frontières physiques. Il est :

Source d’énergie = Nos énergies sont différentes. Certaines personnes ont besoin de plus d’énergie que d’autres. Un athlète aura besoin de plus d’endurance qu’un employé de bureau … De même dans la vie quotidienne, une jeune maman doit généralement avoir plus d’énergie qu’une grand-maman … Si vous êtes né/e avec une insuffisance cardiaque, vous ne choisirez pas une carrière qui demande beaucoup d’endurance. Votre source d’énergie reçue à votre naissance est déjà une indication pour votre futur.

Un aspect physiologique = Petit, grand, élancé, noueux … ce qui n’a rien à voir avec la beauté ou les formes idéales. Votre corps est ce qu’il est. L’accepter est une bonne chose.

Reliée au corps se trouve la sensibilité. Elle nous permet de :

Vibrer = Nous avons chacun et chacune des vibrations qui se ressemblent et des vibrations qui sont différentes. Si nous vibrons tous et toutes devant une situation de tendresse, nous ne vibrons pas de la même manière, de même face à une situation de violence. Nous aimons certaines choses, des choses qui laissent les autres dans l’indifférence. Cette vibration nous caractérise.

Notre sensibilité peut vivre 3 états selon notre vécu, selon ce que l’on traverse dans notre vie. Elle peut être :

  • Perturbée = C’est ce qui nous arrive lorsque nous sommes face à une épreuve, face à quelque chose qui nous touche profondément ou qui touche les personnes que l’on aime. Elle peut également être perturbée lorsqu’on s’aperçoit que l’on s’est trompé, quand on est en échec ou lorsque les choses ne se passent pas comme on voudrait. Généralement nous disons que nous sommes en « perte d’équilibre », comme si nous avions quitté notre axe central.
  • Anesthésiée = Il n’y a plus de vibration, on reste statique, froid, ça ne nous touche pas. Cette anesthésie peut survenir au moment d’une épreuve, d’une difficulté majeure (état de choc), elle peut également indiquer une souffrance plus ancienne : on s’est fermé à la souffrance ou à la joie. Une sensibilité anesthésiée empêche de ressentir nos émotions, qu’elles soient positives ou négatives.
  • Sereine = Nous vibrons en adéquation avec ce qui est. Ce n’est pas l’intensité qui est importante, mais un ajustement au réel. Il est normal de réagir fortement à l’annonce d’une bonne ou mauvaise nouvelle, il est également normal de réagir fortement face à un magnifique paysage ou en écoutant une musique qui nous touche profondément.
Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Le moi profond, sans aucun doute ce qui est le plus important dans la construction de notre personnalité et cependant le moins connu, le moins reconnu.

C’est le « siège » de notre personnalité. Regardons de plus près l’importance qu’il y a de le prendre en compte :

  • Siège de notre identité = Il ne s’agit pas de notre carte d’identité sur laquelle nous lisons notre nom, notre prénom, notre nationalité … L’identité contenue dans notre moi profond est composée de nos qualités, de nos ressources, de nos aspirations, de nos capacités. Autant de données qui nous permettent de dire qui nous sommes profondément.
  • Siège de l’action = Par action, il faut entendre ce que nous réalisons et qui correspond à notre identité profonde. Voici un exemple : dans vos qualités, vous vous reconnaissez un don pour l’écoute, la compassion, le respect de la vie … vos ressources se situent dans la foi en l’être humain, en quelqu’un de plus grand que vous. Une ressource qui vous pousse à apporter un soulagement lorsque vous êtes face à une souffrance d’autrui … votre aspiration qui est là depuis toujours est de guérir, de soigner, d’être proche des personnes … vos capacités sont une facilité de trouver ce qui ne va pas, vous vous passionnez pour la recherche, vous êtes capable de rester presque immobile durant plusieurs heures, vous êtes minutieux … Votre action pourrait vous conduire à devenir médecin, chirurgien, thérapeute, etc.
  • Siège d’appartenance = Lorsque nous parlons d’appartenance, nous pensons rapidement à une religion. C’est plus vaste que cela. Nous nous sentons proche de certaines tendances, que ce soit dans le monde politique, de l’art, d’une manière de vivre, d’un type de société, d’un groupe de personnes … c’est un peu comme s’il y avait une ressemblance avec ce que nous vivons et ressentons, nous nous sentons faire partie de quelque chose qui s’apparente à un idéal, à une vision. Qu’on le veuille ou non, il y a une ou plusieurs appartenances dans notre vie et c’est ce qui apporte du sens à ce que nous vivons.
  • Siège du sens et transcendance = Nous l’avons vu dans le dernier article, il y a en nous la dimension spirituelle. Cette dimension est inscrite dans notre moi profond. C’est un lien à ce qui est plus grand que nous, quelque chose qui nous dépasse et nous élève en même temps. Nous y trouvons bien sûr la foi dans une réalité Divine, mais aussi dans ce qui nourrit toute forme de foi. Le sens et la transcendance ne se confine pas uniquement à une pratique religieuse, elle peut s’étendre bien au-delà.
Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Le dynamisme de croissance : un dynamisme qui est présent dès notre conception et qui ne s’arrêtera qu’à notre mort (peut-être continuera-t-il dans l’au-delà). C’est ce qui nous pousse à avancer, à nous remettre debout après les épreuves, à nous élever dans notre humanité et notre divinité. Un dynamisme qui ouvre des portes et montre le chemin de notre vie. Un dynamisme qui nous permet de réaliser ce qui nous semble impossible.

Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Nous nous situons tous et toutes dans un environnement humain et matériel. Cet environnement nous permet de déployer notre personnalité, il peut également l’entraver, il suffit de penser aux personnes qui vivent sous une dictature ou un refus d’expression libre. L’environnement est important. Si celui-ci est nocif, la personne peut chercher quel environnement lui permettra de se déployer. Si l’environnement est propice, le déploiement peut se faire plus facilement.

Conclusion

Notre personnalité : un puzzle compliqué à réaliser

Si vous vous engagez dans un processus de croissance (développement personnel), vous pouvez axer votre recherche sur votre personnalité, identité personnelle.

Ce travail peut se faire à tout moment de votre vie. Pas besoin de traverser un moment difficile ou d’être face à une épreuve pour cela.

Trouver les nuances qui composent votre personnalité ne vous rendra pas plus riche dans votre porte-monnaie mais plus riche de la beauté qui est en vous.

Si vous avez de la peine à trouver du sens à votre vie, à donner du sens à votre vie, c’est un cheminement qui peut vous ouvrir des horizons que vous ne soupçonnez pas.

Si vous avez besoin d’en savoir plus et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter ou à laisser un message.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.  

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Commenter cet article

Madeleine Moreau 07/02/2015 08:47

Bonjour Pierre,
Merci d'avoir pris le temps de poster un message. Oui, nous avons une position un peu différente, mais si nous y regardons de plus près, il y a bien des éléments qui se rejoignent. C'est un peu comme en matière de religion ou de philosophie.
Je crois que chaque personne est appelée à choisir ce qui lui convient le mieux, il n'y a pas de vérité vraie, uniquement des pistes, des chemins qui ont comme but de nous permettre de vivre au mieux notre vie.
Je vous souhaite plein succès dans vos travaux, et qui sait, peut-être à bientôt pour un nouvel échange.
Bonne journée
Madeleine

Pierre RAYNAUD 05/02/2015 10:12

Bonjour,
je suis régulièrement vos écrits qui ne manquent pas d'intérêt, même si ma position n'est pas du tout la vôtre car j'appartiens à ce courant qui dit que la réalité en soi n'existe pas, donc le Moi et la personnalité n'est qu'un concept vague, mouvant, éphémère et trompeur... Ce courant c'est celui de la sémantique générale de Korzybski, de l'Ecole de Palo Alto et au-delà du zen et des philosophies orientales pour qui tout est illusoire.
Toutefois si ce sujet vous intéresse, j'ai créé un outil pour mesurer à,l'aide de 8 critères et 170 adjectifs quel est votre personnalité (comment vous vous voyez) et comment vous voudriez être, ici et maintenant. Cet outil me sert à établir la base de départ pour changer. Je vous propose d'aller passer ce diagnostic gratuitement sur le site http://adjectivogramme.com/ et suis prêt à échanger avec vous car nous avons clairement des sources communes d'inspiration.
Merci de publier aussi souvent et aussi bon.
Pierre Raynaud
+33 06 10 66 89 77