Se sentir libre, est-ce une utopie ?

Publié le par Madeleine Moreau

Se sentir libre, est-ce une utopie ?

Je ne sais pas si vous suivez l’avancée technologie. Personnellement, c’est lorsque je tombe par hasard sur un reportage que j’y porte une écoute plus attentive.

Je peux vous dire qu’il y a bien des choses qui me laissent perplexe.

A croire que d’ici quelques années l’être humain aura perdu sa capacité à choisir librement ce qu’il désire, à vivre selon ses envies, à organiser ses loisirs sans être guidé vers ce qu’il y a de mieux pour lui.

Pas de quoi s’affoler semble-t-il. Ce serait même beaucoup plus sécurisant que ce que nous vivions il y a 30 ans… voici quelques exemples :

Aujourd’hui c’est votre smartphone qui vous rappelle que vous n’avez pas encore effectué vos exercices physiques.

Votre smartphone vous indique combien de calories vous avez brûlé ou conservé après un repas entre copains/nes  

C’est votre boîte courriel qui vous pousse à accepter l’offre irrésistible de vous rendre au bout du monde pour un week-end en amoureux …

Aujourd’hui, c’est sur les réseaux sociaux que l’on cherche l’homme ou la femme de sa vie.

Aujourd’hui on construit des lieux sécurisés pour que nos enfants soient bien gardés, en toute sécurité.

Aujourd’hui, votre banque ne vous envoie plus de relevés et vous invite à consulter votre compte par internet. Si vous n’avez pas internet, vous pouvez toujours demander un relevé, mais le prix demandé vous enlève toute chance de mettre quelques centimes de côté pour vos vieux jours.

Il en est de même si vous effectuez vos paiements par la poste, vous payez un supplément parce que vous n’avez pas effectué la transaction par internet.

Aujourd’hui, vous ne trouvez plus dans votre quartier ces petits magasins qui apportaient ce petit plus dans la vie, dans lesquels on pouvait être au courant des potins de la région. Par contre, on se rend dans des supers-marchés qui vont jusqu’à vous proposer de scanner vos achats et de payer avec votre carte de crédit, sans passer par une caissière.

Aujourd’hui vous pouvez commander à distance l’éclairage de votre habitation, faire couler un bain alors que vous êtes encore sur la route, fermer les stores à la tombée de la nuit sans vous lever de votre fauteuil, faire chauffer votre repas pour une heure précise, tout cela grâce à une technologie avancée.

Aujourd’hui vous pouvez être localisé/e n’importe où, n’importe quand, grâce à votre téléphone.

Aujourd’hui vous êtes atteignable à tout moment, même pendant votre sommeil.

Aujourd’hui votre caisse maladie sait exactement quels sont les risques de santé que vous courrez rien qu’en lisant votre mode de vie sur les réseaux sociaux.

Et demain …

Saurez-vous encore préparer un bon repas sans avoir en ligne un cuisinier qui vous accompagne à chaque étape ?

Aurez-vous encore la liberté de choisir et de décider de ce que vous désirez faire pendant le week-end ?

Aurez-vous toujours la sensation que vous restez libre de vos faits et gestes ?

Tout nous pousse à adopter une connaissance informatique et  technologique et grignote peu à peu notre liberté.

Il est vrai que le discours est des plus alléchants. Pensez, ne serait-ce qu’un instant à toutes ces choses qui se font plus rapidement, plus facilement et pour lesquelles vous mettiez des lustres à les faire il y a quelques années. A tout ce temps libre qui vous est donné en bonus depuis que vous ne passez plus des heures à faire des photocopies, à faire les envois, à attendre les réponses.

Oui, l’informatique a du bon … mais …. Avez-vous réellement plus de temps libre ? Si non, comment cela fait-il ?

Avec les nouvelles technologies, c’est pareil. Aujourd’hui, plus besoin de se réserver 1heure pour passer l’aspirateur, il y en a un qui fait tout, tout seul. Plus besoin de repasser, les nouveaux textiles infroissables sont sur le marché. Plus besoin de passer des heures derrière les fourneaux, le marché regorge de plats pré cuisinés rien que pour votre plaisir. Plus besoin d’avoir peur des cambrioleurs, une série impressionnante de gadgets sont à votre disposition pour votre sécurité.

Oui, la technologie a du bon … mais …. Vous sentez-vous vraiment plus libre ? Avez-vous la tête moins occupée par toutes les choses que vous devez faire ou qui risque de vous arriver ?

Et puis, il y a toutes les aides qui vous sont offertes sur un plateau, gratuitement si vous ne comptez pas les multiples abonnements que vous payez ici ou là : une aide pour perdre du poids, une autre pour regarder un film qui ne peut que vous intéresser puisque vous avez donné vos préférences, une autre encore pour vous rappeler qu’il vous reste 5mn avant votre prochain rendez-vous, etc …

Oui, tout est fait pour nous rendre la vie plus simple, pour nous donner plus de liberté, pour que nous nous sentions de plus en plus libre.

Mais … j’ose vous poser une question : « Est-ce bien ce que vous ressentez ? »

N’hésitez pas à répondre dans un commentaire, cela pourrait être amusant et très instructif, même si en vous demandant cela, je suis bien consciente que je vous demande de prendre quelques minutes supplémentaires sur votre temps libre.

Entre nous, se sentir libre sans penser que c’est une utopie, c’est quelque chose qui appartient au possible : Le simple fait de ne pas attendre des autres qu’ils vous donnent ce que vous attendez, de ne pas avoir recours en tout à ce qui vous facilite la vie vous apporte plus de liberté. Vous ne vous sentez pas enfermé, pris au piège par un système et vous vous réalisez à partir du réel de la vie.

Dites-moi si vous êtes d’accord avec ça.  

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt. 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jea 12/02/2015 10:44

Chère Madeleine,

Ton article de ce jour m'inspire le commentaire suivant.

Tous ces "plus" sensés simplifier notre vie m'oppressent, me stressent. Je trouve que ce sont autant de choses ajoutées à ce que nous devons de toute façon faire au quotidien. Je ne trouve pas que notre vie en est facilitée.
Jea