La loi des séries

Publié le par Madeleine Moreau

La loi des séries

La loi des séries, nous en parlons lorsque plusieurs problèmes surgissent dans notre vie, que rien ne semble arrêter les difficultés qui s’accumulent sans que nous puissions les percevoir avant.

Nous avons, quelque part en nous, ce proverbe : « Un malheur n’arrive jamais seul ».

Combien de fois ai-je été témoin de cette fameuse loi des séries ? Ainsi :

Tout semble se dérouler, enfin, comme il faut. Sa vie reprend du sens, son avenir se dessine plus prospère.

Un dimanche matin, son chien n’arrive plus à se mouvoir, le diagnostic est sans appel, il faut l’euthanasier. (Si vous êtes propriétaire d’un animal de compagnie, vous connaissez la densité émotionnelle qui accompagne ces moments.)

Quelques jours plus tard, une chute, banale d’apparence, lui occasionne une fracture du poignet et une fissure du bassin. Opération, physio … et la peur d’être mis KO dans son nouveau job.

A peine remis sur « pieds », une minuscule plaque de glace lui fait perdre l’équilibre. Son plâtre avait été enlevé l’avant-veille. Cette nouvelle chute lui casse l’autre bras.

Nouvelle opération, autre rééducation.

Normal qu’il se dise : « Que va-t-il encore arriver demain ? »

Autre situation :

La vie se déroule sans accroc, et, sans difficulté majeure à l’horizon. Soudain, un proche se dit atteint d’un méchant cancer. Quelque semaine plus tard, celui-ci décède.

Dans ce laps de temps très court, c’est le grand-papa qui est hospitalisé d’urgence pour un problème cardiaque, dans un autre hôpital. Ses jours sont comptés.

Les va et vient entre deux villes éloignées se succèdent.

Ce qui devait durer éternellement est mis en danger. Les personnes qui doivent faire face sont confrontées à l’imminence de la mort pour la première fois.

Au décès du proche, il faut faire face aux obligations administratives. C’est source de stress, ce stress qui fait oublier pour quelques heures l’intensité de la souffrance qui arrive par vagues.

Sur la route du retour, à un carrefour, un accident. Dégât total du véhicule mais pas de blessé grave.

Le grand-papa est encore là, peut-être pour une semaine. Il faut commencer à s’attendre à ce que le téléphone sonne et que l’hôpital annonce son départ.

Deux situations différentes où il est difficile de ne pas penser à la loi des séries, à ce fameux proverbe qui dit qu’un malheur n’arrive jamais seul. Pourtant, si vous regardez l’ordre de l’existence humaine, de telles séries surgissent au moins une fois au cours d’une décennie.

Face à ces « lois », réagir sainement

Réagir sainement, cela veut dire : Trouver un moyen pour rétablir la perspective des choses, pour que la situation devienne plus acceptable. Voici quelques exemples : (je reprends le 1er cas)

La situation : Perte de l’animal de compagnie, chutes, fractures, interventions chirurgicales.

Regard élargi : La durée de vie d’un chien est moins longue que celle d’un être humain, tous les maîtres le savent, ils auront à prendre la décision ultime un jour ou l’autre. – Les chutes qui occasionnent une fracture sont plus courantes qu’on ne le croit. Chaque jour, les urgences accueillent des personnes qui viennent de se casser un membre dans une chute. Le froid, le gel, même si nous faisons attention, reste un danger omniprésent durant l’hiver.  

La réaction saine : Donner foi à la règle de la loi des séries amplifie d’une certaine manière l’intensité des émotions douloureuses. Réagir en minimisant l’importance que prennent ces émotions bloquent l’accueil de la réalité telle qu’elle est.

Qu’est-ce alors avoir une réaction saine ?

C’est la capacité d’accueillir la situation dans toute l’intensité qu’elle provoque en vous. Lorsque je parle d’intensité, je vois les émotions qui se bousculent en vous : incompréhension, dépit, colère, tristesse, peur/s …, je vois les sentiments qui peuvent survenir : culpabilité, fuite, déni, refus …

Il y a la situation et il y a ce que vous ressentez dans la situation. Accueillir ce que vous ressentez c’est entrer dans une réaction saine.

Cela ne veut pas dire que vous minimisez l’importance et l’impact de la situation dans votre vie. Cela veut dire que vous vous permettez d’affronter la situation dans toute la densité qu’elle provoque en vous.

Accueillir ses émotions, ses sentiments, c’est se donner le droit de les reconnaître et de les exprimer à bon escient. Si vous ressentez, par exemple, de la colère, exprimez-là, non pas à n’importe qui mais d’abord à vous-même : Oui, je suis en colère, j’ai envie de taper dans un mur, de hurler au milieu de la rue, de crier à l’injustice … Je suis en colère, une colère noire, elle me met hors de moi … Cette manière d’agir atténuera de manière visible votre colère.

Si c’est de la tristesse, que les larmes montent aux yeux, que les sanglots s’accumulent dans votre gorge, laissez venir. Vous avez peut-être appris qu’il ne faut pas pleurer devant les autres, mais si « ces » autres connaissent la situation que vous traversez, ils comprendront. S’ils ne savent pas, il y a un réflexe en vous qui empêchera de vous laisser aller. Quel que soit l’environnement, reconnaissez que vous êtes envahi/e par la tristesse, qu’elle vous fait mal, que vous avez mal.

Conclusion

Je ne sais pas si la loi des séries est une preuve scientifique. Ce que je sais, c’est qu’il arrive que nous ayons à faire face à des situations qui s’accumulent.

Lorsque cela se produit, le mieux est de regarder la situation telle qu’elle est, d’accueillir même l’incompréhensible.

D’élargir son regard : d’autres vivent les mêmes épreuves, c’est dans l’ordre de la vie, vous n’êtes pas responsable de ce qui vous arrive.

Réagissez sainement. Accueillez vos émotions, nommez-les, reconnaissez leur présence.

Pour conclure, vivez le mieux que cela vous est possible dans le moment présent, sans penser à ce qui vous guette au prochain contour.

Je vous souhaite une très belle journée. A bientôt.  

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

La loi des séries

En savoir plus sur les émotions ? Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article