Le check-up de votre santé morale

Publié le par Madeleine Moreau

C’est le printemps, saison où la nature change au fil des jours.

Il y a de la vie tout autour de nous. C’est un peu comme si nous étions, à notre tour, invités à entrer dans ce mouvement où le dynamisme de vie peut s’exprimer dans toute sa densité.

L’intensité lumineuse, les jours qui rallongent, la douceur qui revient sont autant d’éléments qui nous donnent envie de retrouver cet élan naturel de nous vitaliser, de régénérer nos énergies, d’apporter à notre corps un peu plus de légèreté, de nous sentir bien dans notre peau et dans notre vie. 

Le check-up de votre santé morale

C’est l’occasion de faire un check-up de notre santé morale.

Voici quelques pistes qui peuvent vous y aider :

Il y a votre environnement relationnel, il y a votre environnement matériel, il y a votre environnement professionnel.

Il y a vous. Vous avec : vos pensées, vos rêves, vos projets.

Où en est votre harmonie dans chaque secteur ? Si le terme « harmonie » vous semble trop complexe, trop difficile, regardez dans chaque secteur ce qui vous permet de vous sentir bien en vous. L’environnement relationnel ce sont ces personnes avec qui vous vous sentez bien, ce sont aussi ces personnes qui vous « bouffent » de l’oxygène, qui vous « étouffent », … il y a peut-être quelque chose à faire pour privilégier un équilibre entre les deux. L’environnement matériel c’est, comme son nom l’indique, les objets qui vous entourent : votre habitation, la nature, votre quartier. Qu’est-ce qui, pour vous, est important ? C’est peut-être l’occasion de vous séparer de ce qui n’est pas important, de ce que vous gardez mais qui est inutile et de rechercher ce qui vous procure du bien-être. L’environnement professionnel, souvent, ne permet pas de changer l’ambiance ou les tâches qui vous fatiguent avant la fin de la journée. Par contre, vous pouvez changer votre regard sur cet environnement, adopter une attitude plus positive, plus ouverte, ne serait-ce que pour vous sentir bien dans cet environnement. 

Vos pensées sont-elles dirigées vers le positif, c’est-à-dire ce qui est vivant en vous ?

Savez-vous que nos pensées jouent un rôle important dans notre santé morale.

Vos pensées sont un flux d’énergies positives ou négatives et elles ont un rôle primordial dans ce que vous vivez. Si vous « nourrissez des pensées positives, vous ressentez un dynamisme qui vous donne envie de sourire à la vie, d’avancer avec confiance. Si vous « nourrissez » des pensées négatives, vous ressentez un manque d’élan, vous peinez à vous mettre debout, vous risquez de perdre vos énergies. Faites le point et cernez vos difficultés, cherchez comment vous pouvez donner moins de force à vos pensées négatives.

Vos rêves sont-ils réalistes ou utopistes ?

Le printemps est une excellente période pour vous pencher sur vos rêves.

Lorsque je parle de rêves, je ne pense pas à ceux qui appartiennent à la nuit, en l’endormissement. Je pense à vos aspirations profondes, à ce que vous aimeriez réaliser, à ce qui vous donne une vitalité de fond pour accomplir les choses. Se mobiliser pour atteindre un rêve, c’est être comme le bourgeon qui va s’ouvrir pour libérer la feuille, la fleur. C’est réaliste si cela correspond à ce que vous êtes, c’est utopiste si vous cherchez à atteindre quelque chose que vous n’êtes pas.

Si votre rêve est réaliste, il se peut que vous éprouviez quelques difficultés à le laisser naître. Regardez de quoi sont constituées ces difficultés. Si ce sont des choses qui appartiennent au passé et qui restent collées pour vous empêcher d’accéder à vos aspirations, vous pouvez agir en fonction. Si ce sont des choses extérieures qui vous en empêchent, vous pouvez également agir.

Vos projets tiennent-ils la route ?

Souvent nous nous laissons « débordés » par les tâches qui nous semblent incontournables. Cela peut avoir une conséquence sur nos projets.

C’est le moment de regarder où vous en êtes sur les projets que vous vous êtes fixés en début d’année. Il y a, bien sûr, les nouvelles résolutions que vous avez prises, il y a aussi les nouvelles orientations choisies, les choses que vous désirez réaliser. Où en êtes-vous en ce moment ? Comment avancez-vous dans vos objectifs ? Regardez de quoi vous pourriez avoir besoin pour avancer.

Avez-vous des espaces pour vous vitaliser ?

Le manque de vitalisation ne vous permet pas d’accueillir à sa juste mesure le dynamisme de vie qui est en vous.

Les symptômes sont nombreux :

  • Une perte de dynamisme,
  • Une fatigue corporelle,
  • Un manque d'attention aux autres, à l'environnement,
  • Une difficulté à apprécier les moments de détente,
  • Un sentiment de vide existentiel
  • ...

Nombreuses sont les personnes qui ressentent un ou plusieurs de ces symptômes à la fin de l’hiver. Souvent ceux-ci disparaissent en quelques semaines. S’ils perdurent, cela veut peut-être dire que vous avez besoin de trouver des espaces pour vous vitaliser. Peut-être, car si vous traversez une dépression ou si vous avez à faire face à une épreuve, les symptômes peuvent être identiques, mais doivent être traités autrement.

Donc, si c’est un manque de vitalisation, quelles sont les actions que vous pourriez mettre en place ? Voici quelques suggestions :

  • Privilégiez les moments qui vous mettent en contact avec la vie. Ce peut être la nature, un moment convivial, un concert, un spectacle, etc …   
  • Prenez du temps pour vous, recherchez ce qui peut vous apporter un bien-être corporel et sensible.
  • Restez en contact avec les personnes qui vous apportent le sourire, la joie de vivre, un regard positif.
  • Recentrez-vous sur ce qui est essentiel pour vous, ce qui donne du goût à votre vie.   
  • ...  

Conclusion

Faire un check-up de votre santé morale n’est pas un luxe. Il permet de regarder ce qui entrave votre vie et ce qui lui redonne vitalité.

Les différentes pistes proposées se situent dans des secteurs où vous pouvez agir efficacement.

Les moyens peuvent être différents, prenez ceux qui vous vous attirent le plus favorablement, par exemple :

La nature - Où que vous soyez, quel que soit le lieu où vous vivez, il y a toujours près de chez vous un coin de nature. Un parc, un jardin peuvent vous permettre de vivre une évasion et vous conduire dans une zone intérieure de bien-être.

La nature est un endroit que vous pouvez privilégier pour découvrir comment celle-ci peut régénérer vos énergies, renouer avec vos ressources.

La nature parle. Elle se fraie un passage dans votre conscient. Elle ouvre une brèche dans notre inconscient. Elle vient toucher au profond de vous votre Essence de Vie. Elle peut aller jusqu'à saisir la musique ou le murmure de ce qui aspire à vivre au profond de nous.  

Les relations - Se retrouver pour un repas simple, partager le verre de l'amitié à l'ombre d'une terrasse, prendre le temps du dialogue, s'intéresser à ce qui se passe dans sa région , autant de pistes qui s'ouvrent à vous pour vous permettre cette ouverture et cette opportunité de vous sentir bien.  

Votre environnement – Vous avez un pouvoir direct sur votre environnement. 

Cela peut paraître difficile. Il est nécessaire de puiser dans votre imagination, de changer un peu vos habitudes et d'oser pousser le rêve, la créativité aux plus loin des frontières qui vous empêchent de vous sentir bien.

Une plante, un bouquet de fleurs, une bougie, un choix de musique ... peu de choses en fin de compte mais qui peuvent permettre de se relaxer, de se sentir "autrement mieux chez soi".

Je vous souhaite un très bon week-end. A bientôt.  

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article