Ménage de printemps

Publié le par Madeleine Moreau

Lorsque j’étais enfant le ménage de printemps était un moment qui ne me laisse pas de bons souvenirs : nos literies, alors en crin, passaient dans une machine, histoire de redonner une surface plate à nos matelas, de les débarrasser de toutes les petites bêtes, (on ne parlait pas d’acariens),  il fallait ensuite quelques semaines pour que mon matelas reprenne sa forme qui me permettait de bien dormir. – les tapis étaient étendus sur les fils et durant des heures on les « battait » pour éliminer toute poussière, mes bras étaient douloureux après quelques minutes. – Et il y avait le parquet … enfin, quand je parle de parquet, c’était plutôt des planches mises côte à côte, l’exercice consistait alors à frotter à la paille de verre la cire accumulée, puis de faire lustrer, avant de passer une nouvelle couche de cire … aïe les genoux qui attiraient toutes les petites échines de bois. – c’était alors le tour des armoires qu’il fallait vider, puis, recouvrir les étagères avec du papier propre, ça, c’était le dessert !

D’accord, aujourd’hui, cela semble faire partie des usages que l’on vivait dans l’antiquité, même si ce n’est pas si loin … Aujourd’hui, les choses ont bien changé.

Le ménage de printemps se fait tout au long de l’année. 

 

Ménage de printemps

Si je vous parle de mes souvenirs d’enfants, c’est pour vous inviter à faire de temps en temps le ménage dans vos habitudes.

Je ne vais pas vous parler du ménage … je suis assez mal placée pour cela … un peu dégoûtée par mes souvenirs … mais vous parler de votre vie, des encombrements qui peuvent se produire à votre insu et qui peuvent devenir de véritables entraves avec le temps.

Le ménage dans votre vie personnelle

Je ne sais pas si, comme moi, vous vous dites parfois que votre monde intérieur est trop encombré pour laisser un peu de place aux imprévus, pour permettre à la nouveauté de s’installer, ou, simplement pour penser à autre chose qu’aux tracasseries qui vous embêtent quotidiennement.

Si, comme moi, vous essayez de chasser les pensées négatives qui tournent sans cesse et qui reviennent dès que vous quittez une vigilance de contrôle.

Si votre réponse est affirmative, alors c’est le moment de faire le ménage.

Vous vous demandez peut-être : « comment m’y prendre ? Par où commencer ? »

Il faut commencer par quelque chose qui est à votre portée. Cela ne sert à rien de vouloir tout attaquer en un coup, d’ailleurs cela vous serait impossible.

Quand on commence de faire le ménage, vous ne prenez pas d’abord la poussière pour ensuite balayer … vous commencez par balayer et ensuite vous prenez la poussière.

C’est la même chose en ce qui concerne le ménage dans votre vie personnelle.

Qu’est-ce que vous pouvez, aujourd’hui, « balayer » … c’est-à-dire, apporter à votre vie un dégagement un peu plus clair ? Personnellement, je commence par les tracasseries et ce qui est super formidable, c’est que ça a un impact sur mes pensées négatives. Normal, la majorité des tracasseries ne sont que le résultat par effets de mes pensées négatives, du genre : « J’ai ceci, j’ai cela à faire, jamais je n’y arriverai … il faudrait que je case un moment pour faire ceci, mais quand ? … » Ce sont des tracasseries qui me font perdre du temps, parce que, au lieu d’agir, je pense que je m’organise mal, que je n’arrive pas à gérer mon temps, que je suis à côté de la plaque, que j’accepte trop de choses à la fois, etc … et toutes ces pensées ne font que renforcer ce qui me reste de mon image négative. Mais si je commence par une chose et que j'agis directement, alors, le négatif s’en va et fait place à un sentiment beaucoup plus positif.

Maintenant, à vous de jouer, par quoi allez-vous commencer ?

Le ménage dans votre calendrier et votre vie numérique

Personnellement, j’ai un problème : celui de me souvenir des dates d’anniversaires. Je sais, dans ma tête, que X ou Y ont leur anniversaire au mois de juin, oui, mais je ne me souviens plus de la date exacte. (Cela m’arrive souvent).

Un autre problème, si, comme moi, vous vous servez de votre smartphone pour établir votre agenda, les dates des fêtes et jours fériés, des vacances scolaires, ne sont pas signalées et je fixe des rencontres alors que c’est le week-end prolongé de l’Ascension … ou le lundi de Pentecôte !

Il y a sûrement d’autres exemples, qui vous concernent plus spécifiquement, je vous laisse les trouver.

Donc, pour le calendrier, c’est de prendre un moment pour noter les dates anniversaires, les jours fériés, les vacances scolaire (surtout si vous avez des enfants) et autres moments à garder pour vous.

Quant à votre vie numérique, si vous êtes très actif/ve sur les réseaux sociaux, sur les blogs, dans votre messagerie, il y a, sans aucun doute, du ménage à faire régulièrement. En effet, pourquoi garder 3576 messages alors que vous n’allez jamais les relire ? Pourquoi avoir à chaque fois que vous vous connectez la liste des 58 demandes d’ajouts d’amis à votre liste alors que vous ne connaissez personne ?

Je vous laisse regarder ce que vous pouvez dépoussiérer pour avoir un espace plus large et, surtout, moins d’alertes qui vous poussent à aller regarder, grignotant ainsi du temps que vous pourriez passer à faire autre chose.

Dans ce même secteur, il y a également, à regarder vos habitudes, comme celle de vous précipiter sur votre écran dès que vous entendez la petite musique vous indiquant que vous venez de recevoir un message, alors que vous êtes occupé/e à terminer un travail urgent ! A vous de voir si c’est votre cas, quelle nouvelle attitude adopter.

Le ménage dans votre vie relationnelle

Parfois, on aimerait bien faire le ménage pour « éliminer » les casse-pieds, les râleurs, les collants … ce qui est de l’ordre de l’impossible.

Par contre, il est possible de faire le ménage.

Vous vous demandez comment faire ?

Il y a une chose toute simple et elle apporte des résultats qui peuvent s’avérer être au-delà de vos espérances.

Je vais commencer par les casse-pieds. Ce sont des personnes qui aiment bien tout ramener à elles, à croire que le monde ne tournerait pas sans elles, qu’elles attirent tous les malheurs du monde et ont toujours besoin de vous prendre à témoin dans ce qui leur arrive. – Commencez par définir combien de fois par semaine vous seriez d’accord de leur accorder de l’attention et pendant combien de minutes. Informez-les de votre disponibilité. Vous verrez, ils viendront moins vous casser les pieds !

Prenons maintenant les râleurs, ces relations qui ne sont jamais contentes de rien, qui viennent puiser dans votre énergie et vous épuisent par leurs lamentations. Faites le même exercice que ci-dessus.

Il y a aussi les collants, vous savez, ces soi-disant amis qui arrivent alors que vous allez vous mettre à table et où vous n’arrivez pas à faire autrement que de rajouter une assiette, qui guettent le moment où vous prenez l’apéro et qui viennent vous saluer, s’installant confortablement sur un siège et monopolisent la discussion, ceux ou celles qui veulent toujours avoir ce que vous avez fait pendant le week-end, où vous irez en vacances, combien vous avez payé votre nouvelle télé … S’ils sont aussi collants, c’est que vous leur permettez de l’être. A vous de trouver comment vous pouvez leur laisser un peu d’espace sans qu’ils deviennent incrustants dans votre vie.  

Faites également le ménage en mettant en valeur toutes les relations qui sont vitalisante pour vous, qui vous font du bien, avec qui vous partagez les mêmes idées. En faisant attention à ne pas devenir à votre tour « casse-pied »,  « râleur/se » ou « collant/e ». Privilégiez autant que possible ces bonnes relations. Vous verrez, vous aurez moins de temps à accorder aux autres catégories.

Je vous souhaite un bon ménage de printemps. A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article