Enlever nos barrières imaginaires

Publié le par Madeleine Moreau

Lorsqu’il avait 10 ans, ses parents lui disaient : « Arrête de sauter partout, des morceaux de ton cerveau vont se décoller ! »

Lorsqu’il a eu 15 ans, il a connu son premier échec scolaire et ses parents lui ont dit : « Tu vois, à force de sauter, il te manque quelques cases pour être aussi intelligent que tes copains »

A 18 ans, alors que tous ses amis s’éclataient sur les rampes de roller, il restait à l’écart et refusait toutes les invitations qui comportaient le risque d’abimer un peu plus son cerveau.

A 30 ans, lors d’une bagarre, sa tête heurta le mur de la maison et les maux de tête devinrent dès cet instant de plus en plus rapprochés et du coup plus douloureux.

Il consulta de nombreux médecins, mais aucun ne détecta le moindre morceau décollé dans son cerveau, tout était normal. Ils conclurent à une maladie psychiatrique et délivrèrent un certificat d’incapacité de travail.

Pour ses 40 ans, ses amis lui offrirent un saut à l’élastique !

Désireux de ne pas passer pour un trouillard, il prit une grande respiration et s’élança dans le vide, pensant sa dernière minute arriver.

Depuis, il n’a plus ressenti de migraines et sa vie a changé de tout au tout. Il s’est remis à courir, à faire du sport, à retrouver le plaisir de relever des défis et découvre que son cerveau semble être intact.

Aujourd’hui il a un emploi, son appartement, une vie autonome et pense à se marier.  

Enlever nos barrières imaginaires

Les barrières que nous posons dans notre vie ne sont pas toujours visibles.

Leurs seules raisons sont de nous empêcher de franchir les frontières que nous nous créons.

La citation d’aujourd’hui peut vous aider à continuer une réflexion personnelle. Avez-vous des limites que vous vous êtes créées ?

Une opportunité pour passer à l’action et enlever les barrières qui vous empêchent de vivre pleinement.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Publié dans grille de l'été

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article