L’inverse de ce que nous pourrions croire

Publié le par Madeleine Moreau

Il faut être compétent, être un gagnant, réussir dans la vie …

Il faut être belle, beau, avoir une silhouette de rêve, un corps parfait …

Il faut être un/e leader, avoir du charisme …

L’inverse de ce que nous pourrions croire

En lisant la citation ci-dessus, n’avez-vous pas le sentiment que c’est exactement le contraire qui est suggéré ?

« Etre heureux ne veut pas dire être parfait … »

Laissez-moi vous raconter ce qu’une jeune adolescente a répondu à sa maman le jour de ses 15 ans :

Noémie est née handicapée. Ses bras sont développés jusqu’à la hauteur du coude, ne laissant qu’une forme de pince qui représente un pouce et un doigt. Cela lui permet juste de tenir des choses légères.

Noémie est une adolescente pleine de vie, comme toutes les filles de son âge. Elle aime s’amuser, faire la fête, passer du temps avec ses copines.

Le jour de ses 15 ans, sa maman lui demande : « Si tu pouvais avoir tout ce que tu voudrais, qu’est-ce que tu demanderais ? »

Noémie répond : « Avoir de belles fesses ! »

Sa maman tombe des nues. Elle ne s’attendait pas à cette réponse, elle s’attendait plutôt à ce qu’elle dise : « Avoir des bras et des mains comme tout le monde ».

Face à la surprise de sa maman, Noémie lui dit : « Tu sais, j’ai appris à vivre avec mes moignons, ils ne me gênent pas, ils me permettent de vivre des choses que personne ne vit, surtout quand on m’apporte de l’aide spontanément, mais, je trouve que mes fesses sont un peu plates et ne mettent pas en valeur ce que les garçons regardent ! »

Et vous, comment voyez-vous vos imperfections, vos handicaps ?

Vous pouvez laisser votre témoignage dans un commentaire.

Je vous souhaite un excellent week-end, à bientôt.   

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

Publié dans grille de l'été

Commenter cet article

brise estivale, 25/07/2015 20:26

Quelle belle citation, à méditer.