Coaching de vie - Formations

Publié le par Madeleine Moreau

Coaching de vie - Formations

Sur ma voiture j’ai voulu une visibilité courte de ce que je fais. Il y a, bien sûr, mon numéro de tél.

Il est vrai que, pour moi, je sais ce que cela veut dire. Je dois aussi le reconnaître, cette publicité gratuite ne m’a pas apporté grand-chose jusqu’à présent.

Souvent on me demande : « Mais c’est quoi que tu fais au juste ? Est-ce que tu es une sorte de psy ? Est-ce que tu donnes des conseils aux paumés ? Est-ce que tu places ceux qui sont aux sociaux ? … »

Des questions pleines de clichés, de préjugés.

En commençant par : une sorte de psy. Cela veut dire être un peu comme, mais pas tout à fait, en tout cas difficile à mettre dans une pratique précise.

Continuons pas ce cliché qui est de donner des conseils aux paumés : ces gens qui n’arrivent pas à se sortir des problèmes, qui errent dans leur vie sans savoir ce qu’ils se veulent, qui sont immatures, qui ne se prennent pas en main … comme s’ils avaient besoin de conseils pour devenir encore plus invisibles aux yeux des personnes qui les jugent !

Et le regard porté sur les personnes qui sont aux sociaux … un préjugé parmi tant d’autres, où ils sont classés définitivement comme des bons en rien, des profiteurs … il faut les placer pour garder un semblant de non-pauvreté autour de soi !

Alors, même si j’en ai déjà parlé aux fils des ans, un petit rappel sur ce qu’est le coaching de vie ne me semble pas superflu.

Mon métier est sérieux

Etre coach de vie n’est pas une sorte de psy … comme je l’entends si souvent.

Il demande de réelles compétences dans plusieurs domaines : la psychologie pour commencer – une faculté à l’écoute centrée sur la personne – un non-jugement et une bienveillance de cœur – une ouverture et un accueil franc aux diverses réalité de la vie – une capacité à ne pas mélanger vie professionnelle et vie personnelle …

Il demande à ce que je sois personnellement en chemin, ce qui veut dire que je sois accompagnée dans un travail sur moi, exactement comme mes clients/es. Un accompagnement qui commence bien avant la formation et qui se continue tant que je suis en exercice.

Mon expérience personnelle est la clé de mon engagement professionnel et cela reflète plus une vocation qu’un moyen de vivre confortablement.

J’essaie de transmettre des outils simples et efficaces pour permettre à chaque personne de s’épanouir et de réaliser ses rêves.

Je suis persuadée que nous avons tous et toutes des talents, des qualités, des capacités qui ne demandent qu’à être découverts ! Il faut juste un petit coup de pouce pour se remotiver et avancer.

Mon travail est de permettre les personnes à faire en sorte que l’image qu’elles dégagent reflète leur personnalité, qu’elles puissent découvrir leur essence profonde. Mon but est de toujours leur permettre de tenir le gouvernail de leur vie et d’aller là où elles désirent aller.

Bien sûr, je peux accompagner celles qui sont « paumées », celles qui bénéficient de l’aide sociale – les « sociaux », celles qui surnagent dans les problèmes jusqu’au cou, celles qui n’arrivent pas à être autonomes … mais ce ne sont pas celles-ci qui viennent demander un accompagnement de coaching de vie !

Les personnes qui viennent me demander un accompagnement sont, à vos yeux, « normales » … elles ont une vie professionnelle, une vie familiale, une vie sociale … elles ne semblent pas avoir de problèmes particuliers, semblent être solides mais éprouvent quelques difficultés à avancer dans leur vie. Elles ont besoin, comme je le dis ci-dessus, d’un petit coup de pouce pour reprendre le courage de tenir le gouvernail de leur vie et faire face aux écueils, aux tempêtes, aux épreuves, aux difficultés d’ordres relationnels ou personnels rencontrés dans leur vie.

Les journées de formation que je propose ont toutes comme objectifs de travailler plus spécifiquement sur un « problème » comme : l’organisation du temps – le mitan de la vie – la gestion du stress – la confiance en soi – la préparation à la retraite – la gestion des tensions et des conflits …

Un métier aux couleurs de l’humanité

C’est un métier qui demande une capacité d’ouverture très grande pour accueillir la réalité de l’autre, les couleurs de l’autre.

Si la norme est de classer l’être humain selon sa classe sociale : riche, pauvre, moyenne – sa nationalité : étranger, saisonnier, requérant, migrant – sa religion : chrétien, islamique, juif, athée – sa couleur de peau : blanc, noir, jaune, rouge, métisse – son sexe : homme, femme, homo … dans mon métier il y a avant toute chose, l’être humain et c’est l’être humain qui doit être rejoint. Il faut donc avoir une aptitude pour accueillir les multiples facettes que celui-ci peut revêtir.

Dans les articles suivants, vous découvrirez ce qui me permet de vivre cette ouverture et à qui peut s’adresser un accompagnement en coaching de vie, les différentes situations qui peuvent se présenter.

En attendant, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Commenter cet article