Vivre sereinement le mitan de votre vie

Publié le par Madeleine Moreau

S’approcher de la cinquantaine représente pour beaucoup de femmes (les hommes également) une étape importante.

Outre le fait que la moitié de la vie est déjà derrière, le mitan est l’occasion rêvée pour faire le point sur sa vie, pour s’arrêter et se projeter dans les années qui se profilent devant soi. 

Vivre sereinement le mitan de votre vie

Le mitan peut également représenter la « mi-temps », c’est-à-dire une période propice pour regarder les questions existentielles qui surviennent, celles auxquelles une réponse a déjà été donnée, celles qui restent sans réponse.

Si la plupart des femmes traversent cette étape harmonieusement, sans se sentir « vieillir », il en est autre chose pour d’autres, particulièrement pour celles qui surveillent de près les premiers symptômes d’une jeunesse qui s’en va.

Le mitan de la vie : énormes changements en vue

Le premier changement est d’ordre hormonal. Celui-ci a un impact important sur le psychisme et sur le physique.

Pour les femmes qui n’ont pas eu d’enfant malgré leurs désirs, c’est un non-retour qui s’inscrit, leur corps ne portera jamais la vie. Si le deuil n’a pas été fait, si l’espoir, qu’un jour peut-être, le miracle leur serait donné, le changement hormonal met fin à leur espoir.

Pour les femmes qui ont donné la vie, le changement hormonal est souvent accueilli comme une fin normale, ce qui ne veut pas dire que celui-ci n’a pas une influence sur le psychisme puisque d’autres inconvénients surviennent.

Mais, il n’y a pas que le changement hormonal et il ne serait pas juste de s’arrêter uniquement sur lui.

Le mitan de la vie est, pour beaucoup de femmes, une étape à traverser, une étape difficile.

Les autres changements sont :

Concilier le changement hormonal avec la réalité d’avoir des enfants qui sont encore dans l’âge de l’adolescence. Il y a une similitude frappante avec ce que nous appelons la crise de l’adolescence et la crise du mitan de la vie. Deux réalités s’affrontent avec les mêmes revendications, les mêmes besoins, l’acceptation d’un corps qui change, les frustrations qui vont avec.

Accompagner le jeune adulte dans son à-venir. Souvent c’est la fin des études, l’entrée dans une vie professionnelle, dans une carrière et cela influe fortement sur les rêves non-réalisés, sur l’envie de réussir, sur le besoin de se sentir pleinement active. Le jeune adulte renvoie également à celle que nous étions et que nous ne sommes plus, l’image de ce que l’on aurait désiré s’accentue et c’est elle qui rend parfois le dialogue difficile.

Concilier sa vie active, professionnelle et son statut de grand-maman. Toutes les femmes qui atteignent le mitan de leur vie n’ont pas des enfants en adolescence, certaines sont grand-maman et elles doivent concilier leur vie active avec les demandes qui surviennent pour garder leurs petits-enfants, pour être à nouveau présentes dans l’éducation des tout-petits.  

Prendre soin des parents vieillissants. Une autre réalité qui se présente de plus en plus souvent. Appelée outre-Atlantique « Génération sandwich », elle mène souvent à des conflits intérieurs qui ne sont pas évidents à gérer : Les changements cités ci-dessus sur lesquels s’ajoutent la réalité des parents qui demandent, parfois, une présence régulière et soignante, qui demande de faire des choix qui peuvent sembler draconiens, de prendre des décisions à leurs places.

Ces changements ont un impact non négligeable sur le psychisme.  

Une formation pour penser à vous

Le défi que la vie vous donne est de continuer à penser à vous, je devrais dire : de commencer à penser à vous.

Toutes ces réalités que je viens de nommer vous prennent beaucoup d’énergies et il est bien possible que vous n’ayez plus le temps ni la force de penser à vous. Votre priorité reste : Prendre soin des personnes qui vous sont proches !

C’est normal, c’est humain. Cependant, si vous ne prenez pas soin de vous, qui prendra soin de vous ? Il serait dommage de vivre à côté de votre vie, de ne pas entrer sereinement dans le mitan de votre vie.

C’est la raison pour laquelle je vous propose de consacrer 1 jour, ne serait-ce que pour accueillir toute la vie qui est devant vous.

Le mitan de la vie, c’est l’occasion de :

  • Relire les pages du livre de votre vie
  • Prendre conscience de tout ce que vous avez déjà réalisé
  • Accueillir cette étape pour ouvrir une nouvelle porte
  • Cueillir toutes les aspirations qui sont en vous et percevoir le comment vous pouvez leur donner une actualisation
  • Prendre le temps de regarder comment vous désirez vivre l’automne de votre vie, ce qui est en votre pouvoir, ce qui ne l’est pas.
  • Redéfinir vos priorités
  • Poser vos objectifs

Envie de réagir, d’avoir des précisions ? Intéressé/e à suivre la formation ?  N’hésitez pas à le faire via les commentaires ou à prendre contact.

Je vous souhaite un excellent week-end, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching, Formations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article