Comment traverser un moment difficile ?

Publié le par Madeleine Moreau

Comment traverser un moment difficile ?

Des moments difficiles, nous en avons tous et toutes.

Lorsqu’ils surviennent, reconnaissez-le, ce n’est pas très agréable : votre moral dégringole, votre ciel s’assombrit, vous peinez à aller de l’avant.

Impossible d’en faire une boulette et de la jeter très loin au-dessus de votre épaule, la difficulté reste accrochée à votre peau.

Il vous devient presque impossible de penser à autre chose – à part si vous êtes hyper-positifs – vos pensées viennent et repartent sans laisser de marques probantes au mieux-être que vous recherchez.

Vous avez cependant un pouvoir extraordinaire qui est là, entre vos mains : celui de traverser la difficulté. 

Oui, je sais, c’est plus compliqué d’y parvenir que de le dire, surtout si votre difficulté du moment est … disons … une catastrophe terrible à vos yeux.

Traverser … qu’est-ce que ça veut dire ?

J’en ai déjà parlé à maintes reprises dans ce blog, mais il est bon d’y revenir, encore et toujours.

Traverser ce n’est pas sauter par-dessus, prendre un chemin parallèle ou se défiler pour moins ressentir. Ce que nous avons tendance à faire instinctivement.

Traverser c’est regarder la réalité telle qu’elle est, c’est accepter ce qui est, c’est faire face à tout ce que cela vous fait vivre : émotions, sentiments, mal-être …

Vous n’arrivez pas à penser à autre chose qu’à ce qui vous arrive ?

Ok, ne vous forcez pas à penser à autre chose, mais accueillez ces pensées, donnez-leur le droit d’exister pour ce qu’elles sont. Vous êtes dans la « mouise », vous vous sentez mal, vous paniquez, vous ne savez pas comment vous en sortir, vous créez un scénario des plus noirs, vous avez envie de « casser la baraque », vous en voulez au monde entier … ce sont des réactions qui traversent votre sensibilité avec leurs flots d’émotions et de sentiments négatifs.

Reconnaissez vos états d’âmes, ils sont, dans un premier temps, légitimes.

Revenez à la situation : Qu’est-ce qui s’est passé ? Qu’est-ce qui vous a mis dans cet état sensible ? Remettez tous les éléments à leur juste place, sans oublier de vous mettre dans la situation.

Prenez du recul, autant que possible. Vous ne pouvez rien changer à ce qui s’est produit – hé oui, nous ne pouvons jamais revenir en arrière, nous ne pouvons qu’avancer et traverser la tempête – prendre du recul c’est parvenir à vous regarder dans la situation.

Vivre ce qui est là aujourd’hui et porter son regard vers demain

Si vous avez une difficulté à traverser, faites attention au piège qui peut survenir, celui de vous enfoncer dans le marasme, de vous laisser submerger par vos émotions.

Le meilleur moyen – du moins celui que j’ai souvent pris – est de prendre soin de soi. Cela peut sembler dérisoire, surtout si vous n’en avez pas l’habitude, mais je vous promets que c’est libérateur.

Ce n’est pas parce que ça va mal que vous n’avez pas le droit de faire quelque chose pour vous, quelque chose qui sera doux et enveloppant dans ce qui vous fait mal : une marche, une séance de yoga, un massage, un film drôle, un bon repas, du bricolage, etc. Ce ne sont pas forcément de grandes choses mais cela va vous permettre de vous enraciner dans le moment présent.

Lorsque vous prenez soin de vous, le réel ne change pas, votre difficulté ne va pas s’effacer comme par magie, vous vous donnez simplement une opportunité de regarder vers demain.

Personnellement, je privilégie principalement le contact avec la nature. Lorsque je marche dans les pâturages, dans la forêt, au bord du lac, je me laisse rejoindre par la densité du paysage, je me laisse caresser par le vent, je laisse mes 5 sens s’ouvrir, je laisse le silence m’habiter. Il y a alors toujours un moment où mes pensées ne sont plus engluées dans ce qui ne va pas, elles se dirigent vers autre chose, le plus souvent vers la vie que je me souhaite. Cela me permet de retrouver mon dynamisme et la force de traverser la difficulté.

Lorsque je reviens à mon réel, lorsque je me retrouve à la maison, la difficulté est à nouveau présente. Elle restera présente tant qu’elle ne sera pas traversée. Suivant l’ampleur, cela peut durer plusieurs jours, parfois des semaines. C’est donc chaque jour que je dois trouver comment prendre soin de moi … au moins 1h par jour.

Vous avez le choix : prendre soin de vous ou vous maltraiter, rester accroché/e à vos émotions négatives ou accueillir ce qui vous est donné pour avancer, vous battre contre vos sentiments ou les accueillir et les reconnaître pour ce qu’ils sont aujourd’hui, vous enfoncer dans le mal-être ou faire face pour retrouver un bien-être.

Qu’allez-vous faire aujourd’hui ? 

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt. 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Commenter cet article

Lise 23/09/2015 15:07

Bonjour Madeleine,
J'aime beaucoup ta perception de ce qu'est "traverser". Comme c'est vrai! La démarche que tu proposes est pleine d'espérance. Merci.
Lise

Madeleine Moreau 23/09/2015 15:20

Bonjour Lise,
J'aime ce verbe d'action "traverser" car il dit bien quitter un endroit pour se rendre en un autre. Pas toujours facile, je le conçois, mais comme tu le dis : plein d'espérance.
Toute bonne journée
Madeleine