Mieux vivre le changement

Publié le par Madeleine Moreau

Mieux vivre le changement
  • Elodie travaille depuis près de 10 ans dans une institution pour personnes âgées. Elle a appris, au retour des vacances, qu’elle était nommée responsable de l’unité infirmiers/ères.
  • Marie-Cécile fait depuis plus de 30 ans ses achats dans un petit centre commercial qui se trouve dans son quartier. Elle apprend par la presse que celui-ci va fermer ses portes.
  • Martin travaille dans une grande entreprise qui adopte dès cet hiver le 3x8. Il n’a jamais travaillé de nuit.
  • Claude travaille depuis des années avec un logiciel qu’il maîtrise parfaitement. L’informatique étant ce qu’il est, celui-ci n’est plus compatible avec le nouvel ordinateur qu’il vient d’acheter.

Et vous? 

Vous êtes peut-être devant un changement qui s’annonce et vous sentez l’angoisse vous prendre dans la gorge, vous vous demandez comment vous allez faire !

Le changement, qu’il soit grand ou petit, peut être perçu comme un chamboulement important, un raz de marée qui vous prend par surprise.

Quand le changement provoque la panique

Nous sommes dans une société où tout bouge très rapidement.

Prenons simplement la mode comme exemple – Depuis des lustres vous avez adopté un genre vestimentaire dans lequel vous vous sentez à l’aise. Vous pensez que cela vous va à merveille. Mais, les habits, ça s’use … vous faites tous les magasins possibles et, rien à faire, vous ne trouvez plus ce tissu, cette coupe, cette couleur que vous adorez … et devant les choix nouveaux qui s’imposent, vous paniquez grave.

Tout change … que ce soit la mode, l’alimentation, l’habitude que vous aviez pour faire vos paiements, les restructurations dans le monde de la santé, l’informatique, la topographie des rues qui traversent votre ville, les habitudes de vie sociale … tout change … sans que vous ayez le temps de vous adapter, d’apprivoiser le changement.

Ces changements sont source de stress pour vous.

Prendre le temps et prendre du recul

C’est ce que je vous propose dans la journée de formation concernant le changement.

Peu importe l’importance du changement auquel vous devez vous adaptez, l’important est que vous puissiez vous confronter à cette panique, cette angoisse qui vous tétanise.

Je sais, par expérience et par les multiples observations faites depuis que je pratique que la capacité de prendre du recul et de regarder la réalité dans son ensemble n’est pas un réflexe naturel.

Cela peut s’expliquer par le fait qu’il est difficile de laisser de côté la panique, les questions qui se bousculent dans votre tête, l’inconnu qui se présente à vous et surtout le changement qui intervient au cœur de vos habitudes.

Il est très difficile de se projeter dans quelque chose de nouveau.

C’est dans cette projection que je vous accompagne.

  • Elodie a pris conscience que cette nomination correspondait à une ambition qu’elle nourrissait depuis des années. Ce qui la paniquait était qu’elle ne savait pas comment elle devait se comporter dans sa nouvelle responsabilité, comment elle allait être perçue par ses collègues puisqu’elle devait, face à elles, à eux, être « la chef », celle qui donne des ordres, celle qui planifie, celle qui fait des choix, celle qui n’est plus une simple collègue.  
  • Marie-Cécile a découvert toute l’importance de se sentir en sécurité. Dans son petit centre commercial elle connaissait tous les vendeurs/ses, elle retrouvait ses connaissances, les personnes qui habitaient son quartier. Se rendre ailleurs, dans un autre quartier, dans un centre commercial beaucoup, beaucoup, beaucoup plus grand, lui semblait au-dessus de ses forces … mais, surtout, lui faisait ressentir un danger disproportionné.
  • Martin avait construit ses habitudes de vie autour de son rythme professionnel. Travaillant simultanément le matin ou l’après-midi, il s’était construit son petit monde et surtout un cadre horaire. Travailler une semaine sur trois de nuit venait saccager ses plans.
  • Claude ne s’est jamais intéresser à la technologie, aux nouveautés informatique. Il pensait que son logiciel allait être valide le reste de sa vie. Il a pris conscience que ce qui lui faisait le plus peur était de se sentir dépassé, dépourvu de ses compétences et qu’il allait revivre le même cauchemar que celui vécu dans son apprentissage.

Par la projection de ce que serait leur vie dans le changement, mes participants/es ont touché ce qui provoquait l’angoisse, la panique.

Tous/tes ont eu le temps de prendre du recul, de se mettre face au réel, et, la suite du travail a été de commencé à s’adapter au changement.  

Entrer dans le changement sans avoir peur de lui

Un changement, qu’il soit souhaité ou non est un saut dans l’inconnu.

J’ai connu un formateur qui aimait prendre cette image : Imagine que tu montes sur un plongeoir. Derrière toi, il y a plein de gens qui veulent sauter et qui ne te laissent pas revenir en arrière. Tu n’as qu’un choix : celui de sauter !

Le changement, c’est cela : un saut dans l’inconnu.

Vous pouvez le vivre la peur au ventre ou le vivre avec confiance, à vous de choisir la manière.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching, Formations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article