Y a-t-il un lendemain pour eux, pour nous ?

Publié le par Madeleine Moreau

Y a-t-il un lendemain pour eux, pour nous ?

Avez-vous le sentiment que tout le monde ne tourne pas rond ?

C’est le sentiment que je ressens après avoir regardé les nouvelles à la télévision.

Un véritable labyrinthe où toutes les issues semblent avoir été cimentées, ne laissant dans nos espaces qu’une petite brise de liberté, juste de quoi ne pas se sentir privé d’oxygène.

C’est l’image qui me vient lorsque je vois ces centaines de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants qui essaient de franchir des frontières sur lesquelles se dressent des murs et des barbelés pour leur interdire de pénétrer sur les terres qu’ils perçoivent comme des terres promises.

C’est l’image que je vois lorsque j’entends qu’il faut fermer tous les passages de notre petite Europe, de notre petit pays, de notre petit canton, de notre petite ville pour que nous gardions notre sacré sainte liberté et notre liberté de mouvement.

Lorsque je vois des policiers jeter des sandwiches dans une foule qui ne demandent qu’un peu de nourriture et d’humanité, comme on le fait pour nourrir les cochons – et encore, c’est devenu interdit – ou encore les animaux sauvages – également interdit, je ressens un écœurement profond, une impuissance très forte face à tant d’inhumanité.

Lorsque l’image des embarcations – si on peut leur donner ce nom – alourdie par une masse humaine, filmée de loin par des caméramans qui viennent remplir leurs quotas d’informations, couler sous mes yeux avant que les secours n’arrivent, je ne comprends pas.

C’est vrai, je pourrais ne retenir que les lumières d’espérances qui se mettent à briller dans toute cette noirceur, retenir qu’il y a des associations qui œuvrent pour accueillir cette détresse humaine, me réjouir pour ces êtres qui arrivent vers la destination désirée et porteuse d’un lendemain.

Cela est-il suffisant ?

Est-ce suffisant de donner quelques sous pour garder l’impression que j’ai accompli mon devoir ?

Demain, les images risquent fort de ressembler à celles d’hier !

Et si l’actualité était un défi à relever ?

Tout ce qui se passe dans le monde, quel que soit le côté où on se trouve, a quelque chose à nous apprendre sur notre évolution humaine.

Notre essor économique grandit prodigieusement avant de se casser le nez, les grandes fortunes ne cessent d’augmenter, les pauvres également !

La faune, la flore disparaît jour après jour et nous continuons à vivre sans penser que nous faisons également partie de la chaîne !

Notre climat est en danger, nous le savons mais nous continuons à puiser dans les réserves en nous disant que nous avons encore quelques millions d’années devant nous avant qu’il ne soit trop tard !

Je sais, j’ai l’air d’être défaitiste au plus haut point en écrivant cela, et qui sait, je pourrais bien devenir une candidate à la décapitation pour avoir écrit ces lignes, dans … disons … quelques décennies !

Cependant, je vous pose, repose la question : « Et si l’actualité était un défi à relever ? »

Vous, comme moi, nous sommes dans une embarcation appelée terre, perdue au milieu de l’infini que constitue le cosmos.

Toute notre vie repose sur une chose : VIVRE

Le défi n’est-il pas alors de faire tout notre possible pour maintenir notre embarcation sur les flots ?

Qu’en pensez-vous ?

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article