Agir au cœur de nos croyances

Publié le par Madeleine Moreau

Agir au cœur de nos croyances

Une croyance limitative c’est, souvent, le grain de sable qui vous empêche d’atteindre vos objectifs.

Je pourrais également la comparer au capitaine d’un bateau qui se demande pourquoi il s’est échoué sur une plage alors que celle-ci lui semblait être lointaine.

Bien sûr, certains objectifs non atteints ne sont pas des conséquences dues à vos croyances, il y a les aléas de la vie.

Comment savoir si c’est une croyance limitative qui vous fait chuter ? – une ou plusieurs croyances.

En regardant les résultats que vous obtenez dans votre vie. Si vous désirez atteindre un but et que vous ne réussissez pas, même après avoir testé différentes approches ou différentes approches, il y a de forte chance que vous ayez une croyance limitative. Je vous donne cet exemple : J’ai une amie qui n’arrivait jamais à faire un parcage en marche arrière … même lorsqu’il n’y avait aucune voiture à sa droite et à sa gauche … jusqu’au jour où, au moment d’en effectuer un, elle s’est souvenue que son père lui disait : « il est plus simple pour une femme d’aller à pied que de se forcer à faire un parcage en se regardant dans le rétroviseur ! » Ce jour-là, elle a envoyé « balader » son père et a réussi son parcage. Depuis, c’est la méthode qu’elle préfère pour se garer devant son garage.

Mettre en place une autre manière de penser

Mon amie avait inscrit en elle, inconsciemment, qu’elle pouvait très bien faire un créneau, mais qu’elle ne pouvait pas faire un parcage en marche arrière. Une pensée fausse dès le début, je vous mets au défi de réussir un créneau sans employer la marche arrière !

Dès qu’elle a commencé à penser que son père avait tort, elle n’a plus pensé à la femme qui se regardait dans le rétroviseur et a porté son regard sur l’action à faire.

Toutes vos croyances limitatives ne sont pas aussi simples que mon exemple, certaines sont bien plus tenaces et difficiles d’accès.

D’autres sont plus visibles. Je vous propose donc de commencer par celles-là. Dès que vous en avez identifié une, cherchez d’où elle vient, en quoi elle s’enracine, de qui vient-elle ?

Commencez par affirmer le contraire de cette croyance. Exemple : Pour être en bonne santé il faut manger de tout.  – C’est vrai et c’est peut-être faux surtout si vous avez une intolérance alimentaire. C’est vrai si vous n’avez pas de problèmes de digestion, c’est faux si vous choisissez de devenir végétarien … Et peut-être avez-vous envie de laisser de côté les bons plats en sauce et privilégier les fruits et les légumes, mais puisqu’il faut manger de tout pour être en bonne santé, vous continuez de manger des plats en sauce, prenez la décision de vous nourrir autrement, y réussissez pendant quelques semaines, quelques mois, puis abandonnez dès que votre estomac ou votre intestin se dérègle un peu, vous rappelant que vous avez laissé de côté l’importance de manger de tout.

Votre nouvelle croyance pourrait être : Pour être en bonne santé, je donne à mon corps la nourriture dont il a besoin.

Cette nouvelle croyance vous obligera à écouter les besoins de votre corps. Il vous faudra sans doute plusieurs semaines, plusieurs mois pour trouver le bon équilibre alimentaire, celui qui vous convient. Il faudra également du temps à votre corps pour qu’il s’habitue à une nouvelle alimentation. Il faudra du temps à votre pensée pour qu’elle intègre que vous n’avez plus besoin d’avaler des plats en sauce pour être en bonne santé.

Si les images vous parlent, vous pouvez visualiser une transplantation d’organe. Changer de croyance, c’est changer d’organe. Il y a toujours un risque de rejet et la vigilance est de mise dans les mois, les années à venir.

A vous maintenant de repérer quelles sont vos croyances limitatives et comment vous pouvez en faire des croyances habilitantes.

Je vous retrouve la semaine prochaine. Nous serons dans le temps de l’Avent et comme chaque année, je vous concocte un rendez-vous quotidien. A bientôt. 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Commenter cet article