Une autre manière d’aborder nos croyances

Publié le par Madeleine Moreau

Cette semaine je vais vous parler des croyances que nous avons et qui ne sont pas toujours le reflet des vérités que nous leur accordons.

Je tiens à préciser que ce mot : croyance n’est pas relié à une foi, une religion, mais à ce qu’on nous a appris, à ce que nous prenons comme des règles incontournables dans notre vie.

Des croyances qui peuvent avoir des impacts positifs ou des impacts négatifs dans notre manière de vivre. 

Une autre manière d’aborder nos croyances

Pour commencer, je vous propose d’écouter cette chanson, de lire les paroles et de vous laisser y apporter votre propre réflexion.

https://youtu.be/kGJ5_CfHznU

On dit souvent

On dit souvent qu' la Terre est ronde
Et qu'elle tourne autour du Soleil
Qu'on n'est qu'un p'tit point ridicule
Qui se balade dans le ciel
On dit que quand on regarde loin
On voit ce qui s'est passé la veille
Moi, j' dis à Dieu que c'est pas bien
D' nous faire croire à des choses pareilles

Que tout a commencé dans la nuit
Par un pétard qui a explosé
Que c'est fini ou infini
On ne sait pas quoi raconter
Qu'il y a des trous comme des siphons
Capables de tout avaler
Du vide, des constellations
Des trucs qu'on n' peut pas expliquer

Moi, j' dis qu' tout ça c'est dans la tête
Que c'est du vent, une invention
Le monde est affaire de poète
C'est mon intime conviction

C'est nous qui construisons le monde
On l'agrandit à l'occasion
Ici, on fait une Terre bien ronde
Et là, un joli lumignon
C'est la réplique de nous-mêmes
Sur un écran géant
On fait corps avec le système
On est dehors, on est dedans
Tout est une question d'échelle
Notre Univers est tout petit
Il tient dans le creux d'une coupelle
Ou dans le nid d'un colibri
C'est nous qui battons la mesure
C'est nous qui mesurons le temps
On s'est fabriqué un futur
Pour croire que l'on va de l'avant

Moi, j' dis qu' tout ça c'est dans la tête
Que c'est du vent, une invention
Le temps est affaire de poète
C'est mon intime conviction

On dit que les météorozoïdes
Ont fécondé la Terre
Que, depuis, les humanoïdes
Sont à la recherche du père
Que nous sommes, en quelque sorte
Les orphelins de l'Univers
Et que c'est pour ça que l'on porte
Sur nos épaules comme une pierre
Que la vie sans la mort
N' vaut pas la peine d'être vécue
Qu'est-ce que la vie, la mort ?
Une illusion, une de plus
Mourir, c'est le moyen facile
Qu'on a trouvé pour échapper
Aux millions de fils invisibles
Qu'on a tissés pour exister

Moi, j' dis qu' tout ça c'est dans la tête
Que c'est du vent, une invention
L'homme est une affaire de poète
C'est mon intime conviction

On dit souvent qu' la Terre est ronde
Et qu'elle tourne autour du Soleil
Qu'on n'est qu'un p'tit point ridicule
Qui se balade dans le ciel
On dit que quand on regarde loin
On voit ce qui s'est passé la veille
Moi, j' dis, mon Dieu, c'est pas malin
D' nous faire croire à des trucs pareils

Georges Chelon - 2005

 

Je vous souhaite un bon début de semaine, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article