Au-dessus des nuages

Publié le par Madeleine Moreau

Au-dessus des nuages

19 décembre 2015

Voyagez-vous en avion ? Si oui, aimez-vous regarder par le hublot ?

Personnellement, j’adore cela … pas les décollages ou les atterrissages, là je ne suis pas 100% calme. J’adore regarder les nuages – lorsqu’il y en a – car ils me semblent si doux, tellement velours que je m’imagine pouvoir me poser sur eux et me laisser bercer dans leurs mouvements, les laisser m’éteindre pour un bain de tendresse sans pareil.

Les nuages vus d’en haut me permettent cette imagination qui doit venir de mon enfant intérieur. Je sais bien que ce n’est qu’un fantasme, mais que ça fait du bien.

C’est marrant de percevoir que vus d’en bas, ils n’ont pas du tout, mais alors pas du tout le même attrait. Il y aurait juste ces beaux nuages blancs qui prennent des formes reconnaissables sur fond bleu qui peuvent avoir ce pouvoir. Mais, lorsque le ciel est gris ou blanc ou noir, la sensation est très différente, elle ne me fait pas rêver.

J’ai qu’à regarder mon vécu atmosphérique de la semaine dernière. Chaque jour je me rendais dans la ville du bas. Qui dit bas dit au bord du lac. Qui dit bord du lac dit brouillard. C’est déprimant de se retrouver, toute la journée, sous le brouillard.

Une fois de plus, mon article quotidien me permet de faire des liens avec mon quotidien, avec ma vie. Pas vous ?

Et, puisque je suis là, j’en profite pour vous donner le dernier lien qu’il m’est possible de faire. Ce matin, j’ai reçu un courriel. Les premiers mots étaient : Madeleine, il est temps de faire un bilan de votre année !

Pas mal comme idée, comme invitation. Tout suivant l’état de ma météo intérieure mon bilan se fera sous le brouillard – si je ne suis pas parvenue à sortir la tête hors de mes problèmes – sous un ciel gris et menaçant – si les difficultés plombent ma vie – sous un ciel bleu – si tout va bien – au-dessus des nuages – si j’ai perdu le fil de la réalité.

Faut-il vraiment faire un bilan de l’année ?

Parfois, faire un bilan de son cheminement de vie est une excellente occasion pour redescendre de ses nuages, mais là, à chacun/e de voir ce qui est le meilleur pour lui, pour elle.

A demain.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article