Ce qui est derrière soi est aussi devant soi !

Publié le par Madeleine Moreau

Ce qui est derrière soi est aussi devant soi !

10 décembre 2015

J’habite dans une petite ville et il n’y a pas de hautes infrastructures. Alors, lorsque je suis à Paris ou ailleurs, je me délecte de ces grandes surfaces vitrées qui permettent de regarder autrement les immeubles qui se situent autour.

C’est un immense miroir, un peu déformant, je le reconnais, qui m’invite à regarder le monde autrement.

M’avancer vers l’un de ces monstre vitré me fait sentir étrangement petite. Je me sens, comment dire, un peu écrasée, même si ce n’est pas vraiment le bon terme … désarmée serait plus juste. En même temps c’est très attirant car il y a un jeu entre ce qui semble très fragile et très solide, entre ce qui semble futuriste et réaliste, entre ce qui est caché et ce qui se dévoile.

Vous allez penser que je suis une grande rêveuse et qu’un rien vient alimenter mon imagination.

Vous n’avez pas tort.

Lorsque je vois le reflet d’un quartier dans un de ces building, lorsque ce qui est derrière moi et que je n’ai pas forcément vu se trouve devant moi, la curiosité m’incite à me retourner pour regarder l’image sans déformation ; alors, l’approche de l’urbanisme des grandes villes devient un jeu pour moi.

C’est un peu différent en ce qui concerne mon monde intérieur. Perso, j’aimerais qu’il soit un peu plus à l’image de la petite maison dans la prairie ou le chalet d’Heidi … avec une petite plage de sable et quelques cocotiers … je rêve !

Pourtant, si je regarde bien, il y a aussi des espaces vitrés qui me reflètent certaines choses du passé que j’aimerais pouvoir effacer, et, par moment, des choses du passé qui sont belles à regarder.

Je peux les regarder avec narcissisme, vous savez, Narcisse qui se complaît dans son reflet et qui finit par se noyer, ou me retourner pour définir ce qui est bon à garder et ce qui peut être changé.

Mon monde intérieur, en fin de compte, est une maquette minuscule de ce que je vois du monde extérieur et c’est en regardant ce monde extérieur que je peux comprendre mon monde intérieur.

A vous maintenant de découvrir quel est le chemin qui vous aide à vous rejoindre intérieurement pour mieux percevoir ce qui vous habite.

A demain.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

 

Commenter cet article