Les fenêtres de l’âme

Publié le par Madeleine Moreau

Les fenêtres de l’âme

5 décembre 2015

Avez-vous déjà entendu que les yeux sont les fenêtres de l’âme ?

J’aime cette définition et elle alimente ma réflexion d’aujourd’hui.

Mes yeux, des fenêtres de mon âme … Mon regard, est-ce que je le garde transparent ?

Je le reconnais humblement, il y a des jours où mon regard se cache derrière des volets fermés, des jours où la pollution du jugement vient ternir la lumière. Il y a aussi les jours où mon regard est franc, transparent, authentique, sans être obligée d’y ajouter quelque chose pour le rendre plus clair. Il y a aussi les jours où j’ai le regard « revolver », le regard qui « tue », le regard sombre.

Les fenêtres de l’âme …

Hé oui, j’y reviens.

Il y a des évènements qui se sont produits ces dernières semaines qui me donne envie de fermer les volets, de me retrancher dans l’obscurité de mon âme. L’envie de juger, de condamner, est là, dans mon regard, faute de dire tout haut ce que je pense. Je ne comprends pas la haine, je ne comprends pas la frénésie de la violence, je ne comprends pas que l’on puisse tuer au nom d’une idéologie.

Il y a aussi ce qui se passe dans le monde, des informations qui sont données au compte-goutte et qui deviennent pour ainsi dire muettes et qui viennent gonfler mon incompréhension – des catastrophes se produisent, font des centaines de morts, des milliers de victimes et cela reste sous silence. Mon regard se brouille.

Il est pour ainsi dire impossible de garder à tout moment un regard transparent. La pollution visuelle existe et vient obscurcir les fenêtres de mon âme.

Lorsque cela arrive, je fais le ménage intérieur. Cela veut dire que j’accueille de ne pas pouvoir poser un regard positif sur ce qui arrive, que j’accepte d’avoir le regard noir lorsque je ne parviens pas à accueillir mes émotions négatives. Faire le ménage c’est aussi nettoyer tous les parasites qui arrivent de l’extérieur pour retrouver mes valeurs.

Et vous, que faites-vous pour garder les fenêtres de votre âme propres ?

A demain.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

 

Commenter cet article