Lever les yeux vers le ciel

Publié le par Madeleine Moreau

Lever les yeux vers le ciel

21 décembre 2015

Lorsque je lève les yeux au ciel c’est pour manifester mon exaspération, mon énervement. Ceci, disons, dans les 98% des cas. Pourquoi ? Sans doute pour supplier le ciel de faire quelque chose !

Il m’arrive également de lever les yeux vers le ciel pour contempler le haut d’un clocher, la rosace d’une cathédrale, les cloches d’un carillon …

Dans ce 2ème cas, je ressens toujours un équilibre et une verticalité en moi. La position debout y est, sans aucun doute, pour quelque chose. Mais, je le reconnais également, dans mon être profond, je ressens également mes racines, mes origines, mon appartenance.

Voir un clocher se tendre vers le ciel et, suivant le pays, un minaret, c’est également un rappel de Celui en qui je crois.

En ces jours où nous nous approchons de la fête de Noël, je pense à toutes les personnes avec qui j’ai partagé cette dimension. Il y a des catholiques romains, des orthodoxes, des protestants, des évangéliques, des juifs, des musulmans, des personnes qui se disent sans religion… Et, quelque que soit le clocher qui pourrait nous différencier, le lien qui se tisse entre nous est tout simplement extraordinairement humain.

Qu’est-ce qui est vraiment important ? Le clocher qui dit notre appartenance ou le cœur qui parle de ce qui nous unis ? Qu’en pensez-vous ?

A demain.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article