Ouvrir la porte

Publié le par Madeleine Moreau

Ouvrir la porte

2 décembre 2015

Il y a des moments où rien ne va, des passages de déprime, des périodes où la tristesse semble avoir pris possession de tout mon corps.

Dans ces moment-là, je n’ai envie de rien, même si tout au fond de moi je crève de l’envie que quelqu’un vienne me prendre dans ses bras, me console, me redonne le sourire.

Je ferme la porte de mon cœur à double tour. Je me réfugie dans le coin le plus obscur de mon monde intérieur. Je me protège plus qu’il ne le faut contre toute agression qui pourrait venir de l’extérieur.

J’attends que ça passe. J’en veux au monde entier, je m’en veux, je voudrais de toute mes forces pouvoir sortir de la prison dans laquelle je me suis enfermée.

Je regarde cette porte fermée à double tour.

J’ai les clés dans les mains.

Je redoute tellement de trouver la même chose derrière la porte, ou peut-être même pire, que je recule encore plus dans l’obscurité pour ne plus voir son ombre.

Jusqu’au moment, ou, n’en pouvant plus d’être si mal, je fais un pas vers ce qui me semble être un rai de lumière.

Je fais deux pas, puis trois, puis quatre.

Je suis face à la porte.

Derrière, c’est le monde, c’est la vie.

Il faut du courage pour oser l’ouvrir, pour regarder ce qui m’attend derrière, pour faire un pas à l’extérieur.

Combien de fois ai-je découvert que même au cœur de l’hiver le plus froid, le plus rude – du moins selon ma perception – un nouveau printemps s’offrait à moi !

Je crois que la vie est au-dedans de moi et que je suis seule à la protéger, mais lorsque j’ouvre la porte, je vois que la vie est aussi à l’extérieure et qu’elle est plus belle, plus lumineuse, plus sensible que celle que je protège.

Il faut simplement oser ouvrir la porte et accueillir ce « nouveau » qui s’offre à moi.

Et vous, avez-vous une porte que vous gardez fermée ?

A demain.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article