Se sentir sur les rails

Publié le par Madeleine Moreau

Se sentir sur les rails

11 décembre 2015

Lorsque tout va de travers, lorsque je ne sais plus quel choix serait le meilleur, je rêve d’une vie qui serait plus facile, plus simple.

Je rêve d’une vie qui me conduirait d’un début à une fin sans que je sois obligée de toujours chercher mon chemin, sans devoir, à chaque jour, prendre des décisions ou accepter ce qui me tombe dessus.

Ce serait bien, non, s’il suffisait, pour vivre, d’être à bord d’un train et de se laisser conduire ? D’ailleurs ne dit-on pas : « Avoir un bon train de vie » - « Vivre à son train de vie » …

Les rails seraient posés bien avant notre naissance. Les aiguillages posés aux moments clés de notre vie, comme : l’adolescence, la vie adulte avec tout ce qui peut survenir – carrière professionnelle, vie de couple ou célibat, enfants, plan de retraite, vieillesse … pour s’arrêter au terminus un beau matin ensoleillé. A l’approche des aiguillages, il nous serait demandé de faire un choix, d’indiquer la direction que nous désirons, rien de plus. Entre les deux, il suffirait de laisser le train rouler sur les rails, de le laisser s’arrêter le temps qu’il veut pour que nous profitions des nouveaux paysages traversés.

En prime, il n’y aurait que des personnes qui nous ressemblent, qui pensent comme nous, qui veulent les mêmes choses que nous, qui réagissent aux mêmes vibrations qui pourraient monter dans le train, ce qui éviterait des arrêts interminables aux aiguillages ainsi que les risque de collision !

Oh là là ma fille, dans quoi tu t’embarques avec ce rêve ?

Vous savez quoi, aujourd’hui j’ai envie que vous vous surpreniez à sourire de vous-même et plus spécialement de la créativité que vous pouvez avoir au niveau de vos pensées imaginaires. Alors, je vous invite à prendre le train avec moi, et à continuer mon histoire délirante.

A demain. 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article