Attention, pluie givrante

Publié le par Madeleine Moreau

Attention, pluie givrante

Les sirènes des voitures de police, des ambulances ont retenti une bonne partie de la matinée.

Il était normal de se poser la question : « Mais que se passe-t-il ? », même si nous avons l’habitude d’entendre cette modulation de son, reconnaissons-le, pas très agréable.

La raison était toute simple : des tôles froissées, des voitures dans le fossé, des camions en travers de la route à cause du verglas !

Pourtant, le risque de danger avait été annoncé : 4 sur 5.

Heureusement, aucun blessé grave et, en fin de matinée, tout était redevenu à la normale.

Chaque hiver c’est la même chose, les automobilistes pensent toujours que la voirie a anticipé l’alerte et que tout a été sécurisé, qu’il n’y a pas plus de danger que la veille et qu’ils ne risquent rien !

Nous agissons de la même manière dans notre vie

Ce fait divers (d’hiver) me fait penser à ce que nous vivons, parfois, dans nos vies.

Nous pensons, ou nous espérons, que nous pouvons avancer allègrement sur le chemin de notre vie sans qu’aucun danger ne survienne.

Même les petits signaux d’alarme qui retentissent dans notre sensibilité ne sont pas pris au sérieux.

  • Difficulté de récupérer par une bonne nuit de sommeil parce que notre esprit est envahi par des pensées stressantes
  • Difficulté de digérer un repas léger parce que il y a comme un nœud au niveau de notre estomac qui ne veut pas se défaire
  • Difficulté à aller jusqu’au bout d’une tâche fixée parce que le corps n’arrive plus à suivre la cadence
  • Difficulté à voir les choses positivement parce que le problème que nous avons est trop gros pour nous

Il y a d’autres signaux d’alarme, comme :

  • Perdre l’envie de faire quelque chose qui nous plaisait auparavant
  • Perdre l’appétit rien qu’en faisant ses courses
  • Perdre le sourire devant quelque chose qui, pourtant, nous touche positivement
  • Perdre la capacité de s’accueillir dans le moment présent

Ces signaux retentissent dans notre corps de la même manière que l’annonce du risque qu’il puisse y avoir une pluie givrante sur la région.

Et nous agissons exactement comme ces automobilistes qui pensent que l’alerte a été un peu - beaucoup – exagérée. 

Lever le pied est parfois nécessaire

Et vous, quels signaux d’alarme recevez-vous ?

Vous pouvez reprendre la liste ci-dessus, y ajouter les vôtres.

Comment réagissez-vous lorsque cela vous arrive ?

Personnellement, j’ai tendance à ne pas y prêter trop d’attention. Je me dis que ce n’est pas trop grave, que je maîtrise, que ce n’est pas si catastrophique. C’est ce qui se passe, d’ailleurs, la plupart du temps, jusqu’au jour où je me casse le nez sur un problème que je n’ai pas vu venir.

La vie est faite de bon sens, disait une formatrice, et il faut écouter ce bon sens.

Lorsque le corps se manifeste par des petites choses qui se perçoivent comme inconfortables, le mieux est de les prendre au sérieux.

  • Cette difficulté à dormir et à récupérer : que se passe-t-il en vous ?
  • Ce nœud à l’estomac : qu’est-ce qui vous tracasse, qu’est-ce qui vous tend autant ?
  • Ce sentiment que votre corps n’arrive plus à suivre : que porte-t-il en ce moment, ou, que supporte-t-il ?
  • Cette sensation que tout devient difficile et vous empêche de sourire naturellement : que vivez-vous de si difficile ?
  • Pourquoi avez-vous perdu l’envie de faire ce que vous aimez ?
  • Pourquoi est-ce que le moment présent vous oppresse, vous angoisse ?

Les réponses sont en vous.

Vous pouvez laisser de côté ce bon sens de la vie. Que risquez-vous ? Vous apercevoir que vous avez eu peur du verglas pour rien ou vous féliciter d’avoir été prudent/e, d’avoir écouté le signal d’alarme … les deux sont possible, mais vous ne savez pas ce qui se serait passé si vous aviez agi inversement.

Pour conclure

Une alarme, vous le savez, sert à avertir d’un danger.

Ce bon sens que nous pouvons percevoir dans notre vie peut réagir aux moindres signaux qu’envoie le corps, la sensibilité, et … notre cœur.

Apprendre à être attentif/ve à ce qui se passe en vous c’est apprendre à devenir prudent lorsqu’un danger risque de survenir.

Ne pas prendre au sérieux les signaux d’alarme risque de vous entraîner là où vous n’aimeriez pas être.

Qu’en pensez-vous ? 

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Commenter cet article