Le pouvoir de l’authenticité

Publié le par Madeleine Moreau

Le pouvoir de l’authenticité

Savez-vous que vos gestes, vos paroles, vos actes traduisent exactement ce que vous ressentez intérieurement ?

Même si vous cherchez à donner le change, à faire le contraire de ce que vous pensez, à paraître intéressé/e alors que vous ne l’êtes pas, cela se voit.

Il y a également la manière dont vous abordez les choses, la façon que vous avez de regarder la vie ou les gens qui traduisent votre état du moment.

Cela vous étonne ?

Visualisation

Supposons que vous êtes responsable d’un groupe de travail. Votre job vous passionne et vous y mettez votre cœur et vos tripes pour que tout fonctionne parfaitement. Un nouveau projet vient de se mettre en place et vous devez agir de sorte à ce que chaque membre du groupe y adhère, même si vous, vous n’y croyez pas. Vous ressentez un stress monumental mais vous vous dites qu’il ne serait pas bon de le communiquer au groupe. Alors vous faites appel à votre sens de l’humour, à votre sens de la communication, à votre calme légendaire. Est-ce que ça marche ?

Supposons que vous avez prévu de longue date un week-end à ski avec des amis. Durant la semaine qui précède, vous vivez plusieurs évènements qui ont des conséquences sur votre moral et brisent votre énergie. Vous décidez de partir pour le week-end en vous disant que cela vous fera du bien, changera vos idées et que vous saurez réagir comme si tout allait bien. Votre week-end sera-t-il à la hauteur de vos espérances ?

Supposons que votre compagne – compagnon vous invite à manger au restaurant. Depuis quelques semaines vous remettez en doute votre amour, attachement, pour lui, pour elle. Vous auriez besoin d’un peu de temps pour faire le point. Vous acceptez l’invitation en vous promettant de ne pas aborder le fruit de vos réflexions. Dans quel climat se déroulera le repas ?

Ces suppositions, nous les vivons tous et toutes, même si elles sont différentes à des moments de notre vie.

Il faut bien le reconnaître, nous pouvons être d’excellents experts en ce qui concerne le change que nous cherchons à donner.  Nous pouvons également nous sentir fier/ère des réussites obtenues, du moins à nos yeux, car dans la situation précise, rien n’est moins sûr !

Il est tout à fait possible d’obtenir un 50% de réussites, parfois un peu plus et souvent beaucoup moins.

Votre stress intérieur, même si vous cherchez à le canaliser, va finir par se communiquer au groupe. De plus, étant donné que vous ne croyez pas vraiment au projet que vous soumettez, il y a de fortes chances que votre stress ne gagne chaque membre du groupe avant la fin du colloque.

Avoir le moral à zéro et faire comme si tout allait bien, n’est-ce pas une situation, disons : … banale, très banale. Et, de plus, c’est très honorable de ne pas mélanger les choses, de ne pas mélanger l’amitié et les problèmes qui nous sont personnels. Tenir tout un week-end est une autre paire de manche. Il est en effet difficile de faire « bonne figure » face à la bonne humeur vécue par les amis, de ne pas laisser dépeindre sur eux votre déprime. Même avec tous les efforts que vous pouvez fournir, ceux-ci le sentiront avant la fin du week-end et le risque qu’ils vous fassent « cracher le morceau » risque fort de se produire, ce que vous ne voulez surtout pas !

Les problèmes affectifs sont très difficiles à vivre, surtout lorsque c’est la relation dans son entier qui est remise en question. Tenir un rôle face à l’autre peut sembler facile. Se comporter en amoureux/se peut paraître possible le temps d’un repas. Par contre, votre attitude corporelle, votre regard risque fort de vous trahir, même dans le cas où nous pourrions prétexter que « l’amour est aveugle !» 

Le pouvoir de l’authenticité

Dans ces situations et dans toutes les situations où vous essayez de « donner le change », où vous vivez en exerçant une pression pour canaliser vos émotions, vous ne vivez pas l’authenticité.

Vivre en étant authentique ne veut pas dire que vous devez minimiser ce que vous ressentez intérieurement où projeter ce ressenti à tout ce qui vous entoure. Supposons – une fois encore – que vous êtes en colère, que vous vous sentez en colère. L’authenticité n’induit pas que vous devez faire comme s’il n’y avait aucune colère en vous, tout comme elle n’induit pas que vous avez le droit de laisser libre court à votre colère face à l’autre, face à d’autres.

Etre authentique serait de reconnaître et d’accueillir en vous cet état de colère, de vous l’exprimer et de choisir le dialogue constructif. Dire : Je me sens en colère et très différent que : A cause de toi, à cause de ceci ou de cela, je suis en colère.

Dans les suppositions décrites ci-dessus, l’authenticité pourrait être :

Nommer le stress qui est en vous au groupe avant de donner les lignes du projet. Le résultat est simple : vous êtes responsable de votre stress et vous faites en sorte que le groupe ne devienne pas responsable du stress que vous diffusez.

Informer vos amis que vous avez eu une sale semaine et que votre moral n’est pas au beau fixe et … dire vos besoins qui sont dans le désir de passer un bon moment avec eux, de vous ressourcer, de vous changer les idées, de ne pas les encombrer avec vos difficultés, etc.

Vous positionner en vérité dans la relation. Il est en effet plus sain de reconnaître votre remise en question et de la nommer plutôt que de faire comme si tout allait bien entre vous.

L’authenticité est souvent le chemin qui peut nous permettre de déplacer les obstacles qui obstruent notre horizon. Qu’en pensez-vous ?  

A bientôt. 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article