Quand vous cherchez absolument à avoir ce que vous n’avez pas

Publié le par Madeleine Moreau

Quand vous cherchez absolument à avoir ce que vous n’avez pas

Je cherche un appartement plus grand, si possible avec un balcon et une cheminée, un ascenseur si celui-ci se situe au-delà du 2ème étage, tout cela pour le même prix que celui que je paie aujourd’hui pour mon studio.

J’en ai marre d’être toujours le second sur la liste ou le « vient ensuite », ce que je veux, c’est être nommé au sein de la direction, je pourrais alors montrer toutes les compétences que je ne peux pas vivre aujourd’hui et, au moins, je serais perçu à ma vraie valeur.

Oui, je sais, ce n’est pas la réalité de tout le monde, j’ai simplement cherché qu’elle situation décrirait le mieux cette phrase lue il y a quelque temps : « Notre capacité à avoir ce qu’on veut est plus ou moins égale à notre capacité à vivre sans ».

Les deux cas de figure que je vous donne, même si elles sont très caricaturées, ne sont pas très éloignées de la réalité que nous pouvons vivre dans certains domaines de notre vie.

Que ce soit dans le domaine privé – vie personnelle, familiale, relationnelle, - il y a souvent cette tendance à désirer ce que nous n’avons pas, à vouloir autrement ce que nous avons déjà ; dans le domaine professionnel c’est la même chose … le besoin de reconnaissance, le besoin de briller, le besoin de gagner plus … peut conduire à exercer son incompétence simplement parce que le but est d’atteindre la plus haute marche ; dans le domaine social il y a également une tendance à avoir un jour ce que nous n’avons pas, le monde publicitaire y travaille.

A y regarder de plus près, tout cela semble logique.

Comme moi, vous avez souvent entendu qu’il fallait atteindre vos buts, pour cela : savoir vous fixer des objectifs et ne pas les lâcher, faire le plus possible pour obtenir ce que vous désirez, comme si c’était la clé. La loi d’attraction, très en vogue en ce moment, en est la preuve par 9 !

Ce qu’on ne dit pas, c’est que de chercher absolument à avoir ce que nous n’avons pas, nous rend vulnérable, nous fait vivre quotidiennement dans une forme d’anxiété qui peut tourner au cauchemar, à l’obsession, nous ferme à d’autres formes de vie qui pourraient nous rendre plus heureux, etc.

Combien de fois ai-je entendu cela : « J’ai enfin ce que je voulais, mais le prix à payer est fort » - « J’ai obtenu ce que je voulais, mais la vie n’a pas plus de sens » …

Commencer par vivre avec ce que nous avons

Et si c’était la clé ?

Si c’était la clé ? Même si, en ce moment, vous vivez à l’opposé de ce que vous désirez profondément.

Il y a des situations qui ne sont pas enviantes, c’est vrai : Avoir des difficultés à joindre les deux bouts, se demander comment on paiera ses primes maladies ou ses impôts, jongler avec une prime donnée par le chômage, ne pas avoir la possibilité de partir en vacance ou de se payer de temps en temps un cinoche … il y a de quoi désirer ce que vous n’avez pas.

La clé est là pour que vous cherchiez quelle porte peut s’ouvrir grâce à elle.

A quoi est-ce que ça peut servir ?

Si vous focalisez sur ce que vous n’avez pas, sur ce que vous êtes en droit de recevoir, vous n’avez plus d’espace pour apprécier le moment présent, pour vibrer à ce qui a bon goût dans votre vie actuellement.

Se mettre à la recherche de la porte qui pourrait s’ouvrir grâce à la clé que vous avez, c’est-à-dire la reconnaissance de votre réalité de vie – à vos yeux : pas brillante du tout – c’est chercher en vous ce que le monde extérieur pourrait vous apporter.

  • Cet appartement, plus grand, plus spacieux, plus lumineux, plus … au même prix que celui que vous avez actuellement … Si vous vous reconnaissez dans cette quête (elle peut avoir une réalité différente mais touche un « plus ») la piste serait de commencer à vivre pleinement là où vous êtes, à apprécier ce que vous avez et à vous sentir prêt/e à l’abandonner pour autre chose.
  • Ce poste que vous désirez tellement obtenir, ce poste où vous pourriez enfin montrer vos compétences … Si vous vous reconnaissez dans cette bataille (ici aussi, la réalité peut être différente, la recherche d’un emploi peut s’y rattacher), la piste serait de montrer les réelles compétences que vous avez dans ce que vous faites aujourd’hui, concrètement. Une autre piste serait de vous former pour acquérir de nouvelles compétences afin d’éviter de montrer vos incompétences le jour où vous atteindrez la marche supérieure.   

Conclusion

Il ne faut pas confondre la motivation avec l’ambition, surtout lorsque celle-ci n’est pas atteignable dans la situation que vous vivez aujourd’hui.

Vous pouvez vous motiver pour améliorer votre quotidien en recherchant ce qui vous permet de vous sentir bien intérieurement. C’est en vous sentant bien intérieurement que vous pouvez partir à la recherche de la porte qui pourrait bien s’ouvrir pour vous.

Ce que vous désirez avoir si fortement n’est peut-être pas ce qui devrait être de nature de vous prendre heureux/se, la Vie vous attend peut-être ailleurs, soyez attentif/ve aux opportunités qui se présentent et saisissez-les … il faut bien essayer de voir si la clé ouvre la porte !

Il y a plein d’expériences que vous pouvez vivre, une fois que vous aurez vraiment accepté de vivre avec ce que vous avez, et c’est à ce moment-là que se présenteront d’autres choses pour vous.  Qu’en pensez-vous ?

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Commenter cet article