Avec la tête on sait tellement de choses

Publié le par Madeleine Moreau

Avec la tête on sait tellement de choses

Avez-vous déjà pris conscience de tout ce que vous savez dans votre tête ?

Vous savez que vous approcher d’une source de chaleur risque d’entraîner une brûlure. Vous savez que téléphoner en conduisant peut déclencher un accident. Vous savez que tout écart alimentaire dans un régime va freiner votre perte de poids. Vous savez qu’un retard à un rendez-vous important peut causer des inconvénients lourds de conséquences …

Hé oui, votre tête sait tellement de choses.

Nous savons ce qui n’est pas bon pour nous, nous pensons savoir ce qui est bon pour nous, nous devinons ce qui pourrait être bon pour les autres. Nous connaissons les règles qui régissent les lois du bonheur et celles qui interfèrent sur notre paix intérieure. On sait que le stress ne nous rend pas plus productifs ou qu’une bonne nuit de sommeil régénère nos forces. On sait que les scénarios catastrophiques ne nous protègent pas des épreuves possibles ou que les rêves des princesses ont peu de chances de se réaliser.

Tout ça, on le sait.

Des petits vélos dans notre tête

Comment se fait-il que nous ne fassions pas confiance en cette sagesse intérieure qui nous habite ?

Tout simplement – enfin, je dis tout simplement, mais c’est plus complexe que cela – parce que nous avons des petits vélos dans notre tête, des petits vélos qui peuvent également être représentés par nos petits démons qui viennent se mettre au travers de nos pensées.

Prenons cet exemple : Vous savez que le stress n’est pas la meilleure chose pour vous permettre d’atteindre vos objectifs et vous essayez de donner moins de pouvoir au déclencheur. Mais un petit vélo se met à circuler dans vos pensées et vous dit : « Mais non, c’est lorsque tu es en état de stress que tu donnes le maximum de toi, tu sais très bien que lorsque tu auras terminé ta tâche, tu pourras souffler ». Résultat, vous mettez les bouchées doubles, vous augmentez votre état de stress, vous vous tendez comme la corde d’un arc, prêt à lâcher toute l’adrénaline, au risque de passer à côté de votre but.

Pourtant, vous le savez, lorsque vous êtes sous la pression du stress, vous perdez vos moyens, mais à l’instant où le petit vélo se met en route, vous pensez aussi que ce stress est un moindre mal, qu’il n’est pas si important, que vous pouvez déroger à la règle qui vous souffle de prendre le temps de respirer.

Il en est de même pour tous ces moments où vous êtes en attente de quelque chose qui devrait arriver, ce quelque chose qui va combler une fois pour toute le vide que vous ressentez, le manque qui vous noue l’estomac. La sagesse vous dit que si vous restez dans l’attente vous donnez un pouvoir sur l’anxiété que ce merveilleux moment passe à côté de vous. Le petit vélo se met à rouler sur votre anxiété et dévie vos pensées vers toutes les illusions que vous avez suivies par le passé. Résultat, vous attendez sans trop y croire, et comme vous voulez absolument croire que cela va arriver, vous n’arrivez pas à rester et à profiter du moment présent. Or, la sagesse vous indique que ce qui est important, c’est ce que vous vivez en ce moment, pas ce que vous pourriez vivre demain ou dans 10 ans !

Savoir avec notre cœur

Ce que sait notre tête, nous le savons aussi avec notre cœur, ou, si vous préférez, avec notre être profond.

En se mettant à l’écoute de notre être, une chose est sûre, ce n’est pas vers ce qui néfaste que nous serons conduits, mais bien vers ce qui est bon pour nous … même si ce qui est bien pour nous semble être en contradiction avec ce que sait notre tête et les petits vélos qui essaient de nous faire croire autre chose.

C’est difficile au début, surtout lorsque nous avons l’habitude de réfléchir avec notre tête. C’est un exercice à faire chaque jour, à chaque instant : descendre en soi le plus loin possible pour atteindre la lumière, pour trouver la vie.

C’est ce que je vous souhaite aujourd’hui.

A bientôt.  

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article