S’adapter au contexte

Publié le par Madeleine Moreau

Dans toutes les formations en recherche d’emploi, un sujet revient toujours en première place.

Vous pensez que c’est la pertinence du CV ? La manière dont sont formulées les motivations ?

C’est en tout cas ce qui vous a permis de décrocher un entretien. Force est de reconnaître que les entretiens spontanés ne sont pas légions.

Votre CV, vos motivations, sont dans les premières places, la première est, le plus souvent, votre présentation physique. Oui, même si vous cherchez à décrocher une place ou un job de conciergerie, votre présentation physique pèse plus lourd que vos certificats.

Imaginez une coiffeuse qui se présente sans avoir pris soin de sa coiffure, de ses ongles … imaginez un responsable en ressources humaines qui se présente avec une barbe de cinq jours, une salopette et des baskets usées à la corde … ou encore un manutentionnaire qui porterait un costard cravate … Les 30 premières secondes du face à face donne déjà la réponse à la demande.

Vous avez là le sujet du jour : l’importance de s’adapter au contexte.

S’adapter aux situations

Hier, un groupe de jeunes est arrivé en ville. Ces jeunes venaient d’Italie, ils avaient quitté leur ville où il faisait 22° et, ici, la neige tombait. Alors, ils se sont habillés avec ce qu’ils avaient, à savoir leurs shorts, des chaussettes qu’ils avaient remontées le plus haut possible et qui étaient retenues avec des élastiques ou un bout de ficelle … franchement, pas du tout en adéquation avec la situation. Aucun d’entre eux, ni leur accompagnateur ne s’était renseigné sur le climat qu’ils pourraient rencontrer.

Cela semble tellement logique.

Ce qui n’empêche pas ce que j’ai souvent observé : des citadins qui s’aventurent sur un chemin de montagne en nu-pieds lorsque ce n’est pas en talons hauts !

Je viens de vous donner l’exemple de l’inadéquation par la tenue vestimentaire. Cela me permet, maintenant, de vous conduire sur les situations de votre quotidien et dans les rapports humains que vous entretenez.

Savoir vivre dans le contexte donné

S’adapter au contexte

Que nous le voulions ou pas, c’est à nous de nous adapter au contexte et non au contexte de s’adapter à nous.

Je vous l’accorde, il y a certains contextes où l’adaptation est difficile, voire impossible.

Mais en règle générale on est bien obligé de se réguler à la situation donnée.

C’est particulièrement le cas dans nos relations humaines, quelles soient d’ordre privées ou professionnelles.

Si vous rencontrez une personne qui traverse une épreuve, vous adopterez un comportement adéquat à la situation, vous n’allez pas raconter la dernière blague qui avait fait rire tout le monde …

Si vous votre supérieur vous demande de faire un effort pour augmenter votre productivité vous n’allez pas lui répondre qu’il peut aller se faire voir ailleurs …

Si votre enfant tombe et s’écorche le genou, vous n’allez pas continuer votre chemin sans y prêter attention …

Si vous êtes témoin d’un accident, vous n’allez pas continuer votre chemin sans vous arrêter et proposer votre aide, même si vous êtes déjà dans l’urgence …

Vous allez réagir à bon escient dans le contexte que vous traversez.

S’adapter et s’affirmer

C’est un peu plus difficile.

Vous pensez peut-être qu’il est impossible de s’adapter tout en continuant de s’affirmer. L’adaptation vous semble incompatible avec l’affirmation.

Pourtant, c’est ce que nous devons vivre dans plusieurs secteurs de notre quotidien.

Je vous donne un exemple : Vous avez milité durant des mois et des mois pour obtenir de votre commune une nouvelle salle de sport. Vous apprenez par la presse que la commune n’accordera aucun prêt pour ce projet et que la salle existante suffit largement aux besoins de la population. Il ne vous reste plus qu’une chose : vous adapter à la décision et reprendre avec d’autres la problématique pour, un jour, pouvoir proposer à nouveau le projet, de manière différente et sans doute plus en adéquation avec le contexte de la réalité.

S’adapter tout en continuant de s’affirmer demande de vivre l’intelligence du caméléon, ce qui veut dire, observer la situation, le contexte, réfléchir aux possibilités qui peuvent être entreprises sans renier ses valeurs.

C’est ce que nous faisons lorsque nous devons vivre en multi nationalité ou chaque individu a ses principes, ses codes, ses habitudes. S’adapter ne veut pas dire renier ses valeurs mais apprendre à vivre dans la situation donnée.

Le contexte devient alors un terrain de jeu dans lequel vous parvenez à vous déplacer et à vivre sans perdre votre identité, où vous pouvez vous affirmer dans vos valeurs, vous appuyer sur vos points de repères et construire votre vie avec vos couleurs personnelles – exactement comme le caméléon.

Se faire attentif et observer ce qui se passe autour de nous, au complexe qui se présente à nous est un bon moyen pour ne pas avoir l’impression de nager à contre-courant.

En conclusion

Vendredi dernier, c’était la journée de la nature.

Un accord important a été signé par des dizaines de représentants politiques pour réduire dans les prochaines années nos émissions de CO2.

Si, demain, dans quelques mois, il nous est demandé de renoncer à certaines choses qui rendent notre vie plus confortable, nous serons dans l’obligation … ou pas … de nous adapter à de nouveaux contextes et d’apprendre à vivre autrement.

Serez-vous prêt/e ?

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Commenter cet article