Trois attitudes qui peuvent tout changer

Publié le par Madeleine Moreau

Trois attitudes qui peuvent tout changer

Vous aimez lire des articles qui parlent de psychologie ?

Pourquoi aimez-vous lire ce genre d’articles ? Sans doute parce que vous cherchez des réponses à vos questions, peut-être que vous aimeriez « tomber » sur la recette qui vous permettra ENFIN de comprendre ce qui se passe en vous, ou, tout simplement, vous « rassurer » sur votre manière de faire les choses…

C’est, généralement, ce que nous recherchons, pas vrai ?

Et, ce qui est génial, fantastique, miraculeux, c’est que nous trouvons, la plupart du temps, la réponse à nos questions … du moins, une partie de la réponse … celle qui nous arrange, celle que nous cherchions.

Une partie … ??? … hé oui, car il y aura toujours la partie cachée, celle qui nous appartient, celle qui devrait nous faire réagir, ou, en tous cas, nous permettre de changer quelque chose dans notre vie.

Cette partie « cachée » est pourtant visible dans presque tous les articles que vous lisez. Oui, encore faut-il que vous sachiez lire entre les lignes ou lire les articles jusqu’au bout, ce qui est de loin, pas le cas de tout un chacun, car, dès qu’un début de réponse se fait dans la tête, la lecture se termine !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous offrir un article qui commence par la fin, histoire de titiller votre curiosité.

Aujourd’hui, je vais vous donner 3 attitudes qui peuvent changer votre manière de voir les choses.

Les voici :

  1. Regarder le démon en face
  2. Se sentir bien en soi avant d’agir
  3. Aborder les tracasseries comme si elles n’étaient qu’un petit obstacle

Regarder le démon en face

Combien de fois, dans la journée, avez-vous envie de détourner la tête pour voir autre chose que ce qui vous embête ?

Ce qui vous embête peut revêtir plusieurs facettes : cette collègue ou ce collègue que vous n’affectionnez pas – cet enfant qui vous pousse au bout de vos limites – ce dossier qui va vous prendre toutes vos énergies – cette fatigue qui vous poursuit – ces pensées négatives qui refusent de quitter votre tête – cette relation qui bouffe votre réserve d’amour – ce manque de confiance qui vous empêche d’avancer en terrain inconnu … et des centaines d’autres.

Il y a tellement d’occasions qui nous font vivre ce réflexe de détourner la tête à chaque fois qu’elles se présentent à nous.

On croit, à tort, que cela va suffire à éloigner cette sensation d’inconfort que nous ressentons. On croit que de regarder ailleurs va nous changer les idées et que la vision redeviendra normale.

Tout ce qui fait que vous détournez la tête, vous pouvez choisir de regarder ce qui est là, devant vous. Autrement dit, vous pouvez regarder le démon en face.

Vous avez des difficultés relationnelles ? Et si vous regardez en face cette personne qui met votre sensibilité à fleur de peau ? Si vous la regardiez comme quelqu’un qui a ses défauts et ses qualités ? Si vous la regardiez, comme, effectivement, une personne que vous n’arrivez pas à appréciez, pas à aimer, pas à sentir … Essayez … Ne vous en faites pas, elle ne se changera pas en ange, mais pourrait bien, à votre plus grande surprise, devenir un petit démon qui vous ferait moins peur.

Vous avez un ou des enfants qui mettent votre patience à dure épreuve ? Et si vous les regardiez dans leur trop plein d’énergie ? Si vous les regardiez comme des caisses à résonnance qui décuplent vos émotions déjà à fleur de peau ? … Essayez … Vos enfants ne se changeront pas en de petits anges, ils resteront ce que vous ressentez en ce moment, des petits diables remplis de vie.

Vous avez envie de vous trouver à 100'000 lieux plutôt que là où vous êtes ? Et si vous choisissiez de regarder le lieu où vous êtes en ce moment ? Même s’il n’est pas attrayant, même si vous avez l’impression de ne voir qu’un mur infranchissable, c’est quand même là que vous vous trouvez … Essayez … Ce ne sera pas forcément le paradis que vous verrez, mais, même en enfer il se pourrait bien que vous perceviez une parcelle du jardin d’Eden.

Vous n’arrivez pas à chasser les pensées négatives qui se bousculent dans votre tête ? N’essayez pas de les chasser, elles vont de toute manière revenir et plus vite que vous ne le pensez. Prenez-en une et laissez-là, pour quelques minutes, habiter tout votre espace intérieur … Essayez … Que risque-t-il de se passer ? Vous sentir plus mal qu’avant – ne plus réussir à vous en débarrasser – la trouver tellement incongrue qu’elle vous fera éclater de rire – la ressentir pas si négative que ça, et, pourquoi pas, lui donner une légitimée au point qu’elle en deviendrait presque positive  

Quel que soit le démon qui fait que vous détournez la tête, le mieux, pour le dissoudre, est de le regarder en face … avant de chercher à comprendre pourquoi il fait son apparition.

Se sentir bien en soi avant d’agir

Il vous arrive, comme à moi, de ne pas vous sentir bien. Qu’est-ce que l’on fait alors ?

Généralement on cherche autre chose, on cherche à changer les choses, on cherche les paroles qui peuvent détendre l’atmosphère, on cherche à s’en sortir par tous les moyens.

Mais, il y a un problème de taille.

Se sentir pas bien, ça veut aussi dire que notre énergie est polluée. Elle est polluée par ce qui ne va pas bien en nous. Le simple fait de chercher une issue, de faire quelque chose qui nous fera sentir mieux n’est qu’un placebo temporaire.

Et si la solution était ailleurs ?

Il faut tout d’abord prendre conscience que l’on ne se sent pas bien … ben oui, en ce moment, mon moral se situe au niveau de mes talons – Je me sens pas bien parce que … - Je ne suis pas au meilleur de ma forme …

Prendre conscience que l’on n’est pas bien est une chose. Il ne faut pas en rester là, sinon, on risque de se noyer. Il faut absolument inverser la vapeur, non pas comme si on désirait fuir la sensation, mais en lui donnant autre chose, en nous donnant quelque chose qui agira autrement qu’un placebo.

Il s’agit de changer la situation à notre avantage, c’est-à-dire, en lui permettant de devenir positive : Je ne suis pas bien maintenant, mais hier, j’ai vécu un excellent moment en famille … La suite invite simplement à faire revivre en soi cet excellent moment en famille, de ressentir à nouveau cette joie qui nous habitait alors et de la laisser rejoindre notre talon pour permettre à notre moral de monter plus haut, aussi haut que possible, même s’il s’arrête à hauteur du bassin. C’est déjà une victoire appréciable. Une victoire qui peut nous permettre de mettre la situation que nous vivons à notre avantage, et de faire remonter notre moral au fur et à mesure que nous progressons vers un mieux.

Quand on ne se sent pas bien, on cherche généralement la bonne action à faire ou la bonne parole à dire pour changer les choses et retrouver notre paix d'esprit. C'est la façon habituelle de faire les choses, n'est-ce pas ? Or, voici le problème : si on est habité d'une énergie malsaine, toutes les décisions qu'on prendra en seront imprégnées et auront tendance à la propager. Oh, on croit que le fait de changer la situation nous fera nous sentir mieux… mais c'est plutôt l'inverse : la première étape est de se sentir mieux, de se connecter à quelque chose de beau et de grand. Et à partir de cet espace, on sera inspiré à dire les bonnes choses et poser les bons gestes. L'énergie positive qui nous habite agira sur nous, et à travers nous. Agir quand on ne sent pas bien risque de nous faire prendre de mauvaises décisions.

Aborder les tracasseries comme si elles n’étaient qu’un petit obstacle

Des tracasseries, nous en avons tous et toutes, même si tout va dans le meilleur des mondes. Il y a toujours quelque chose qui occupe notre espace intérieur et qui y met de l’ombre, du froid, parfois du gel.

Comme dans les autres cas cités ici, notre tentation la plus grande est de réagir, de nous acharner pour changer les choses.

Une tracasserie peut être vue ainsi : Un caillou que vous mettez dans votre bagage journalier !

Si ce n’est que 2 ou 3 cailloux, c’est encore supportable … 2 ou 3 tracasserie de faible densité, ce n’est pas très lourd. Mais, souvent, cela se multiplie par 10 et là, ça devient lourd.

La preuve … portez votre attention sur vos épaules, vos cervicales, votre bas du dos, vos genoux … est-ce léger côté physique ?

Vous avez sans doute deviné ce que je vais vous proposer … vous alléger … hé oui, c’est aussi simple que cela.

Toutes ces tracasseries que vous transportez en vous, il y en a sans doute certaines que vous pouvez laisser, dès cet instant, au bord de la route. A commencer par les tracasseries qui ne vous appartiennent pas mais que vous portez à la place de quelqu’un d’autre (voir mon dernier article). A continuer par les tracasseries qui n’ont pas lieu d’être là, celles que vous vous fabriquez inconsciemment parce que vous avez donné le pouvoir à vos pensées négatives.

Combien vous en reste-t-il ? 2 … 3 … 4 …

C’est supportable pour avancer dans votre aujourd’hui.

Conclusion

Ces 3 attitudes peuvent changer énormément de choses dans votre vie. A vous de voir si vous avez envie de les tester.

Personnellement, j’essaie de les vivre le plus souvent possible et je peux vous le dire, la vie me paraît beaucoup plus légère qu’il y a quelques années. Je vis des difficultés comme tout le monde, mais j’apprends quelque chose d’important, quelle que soit la difficulté, la réponse que je peux donner ne vient jamais de l’extérieur, cette paix, cette harmonie que je recherche, m’est donnée à chaque fois que je sème quelque chose de bon dans le sillon de ma difficulté présente.

Je vous souhaite une bonne journée. A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Commenter cet article

Madeleine Moreau 05/04/2016 13:41

Heureuse de lire que le sujet de ce jour t'aide à changer ton regard. Il est impossible d'être aimé de tout le monde. Oui, lui laisser ses réactions sans te sentir humilée, c'est une belle victoire.
Bonne journée
Madeleine

arcenciel 05/04/2016 10:16

Cet article me permets de changer mon regard face à une personne de ma famille qui ne m'aime pas, qui peut être méchante qui me donne des ordres ou m'ignore dans certaines situations, là je vois que je peux lui laisser ses réactions propres sans me sentir humilié, sa façon d'être est son problème, je peux prendre du recul, une petite victoire, MERCIII bcp Madeleine.