Ne pas avoir peur d’avoir peur

Publié le par Madeleine Moreau

Ne pas avoir peur d’avoir peur

Avec des amies nous avons, dernièrement, partagé les ombres qui entourent nos sensibilités. Des ombres que nous n’abordons généralement pas car elles font parties, pensons-nous, de ce que nous devons surmonter chacun, chacune, à notre manière. Ces ombres se nomment « peurs collectives ».

C’était à mon retour de Paris. Je partageais cette ombre qui a plané dans mes pensées en voyant le déploiement mis en place pour faire face au terrorisme.

Du réveil de la peur : à la vue de l’armée qui est présente un peu partout, arme au poing, des gardes accompagnés de leurs chiens, des vigiles postés à l’entrée des boutiques, d’autres peurs se faisaient plus présentes : Et si je m’étais trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment ?

Cette peur qui me faisait regarder la foule autrement, qui me mettait aux aguets, même si, extérieurement, j’affichais une confiance … toute relative.

Une ombre s’est mise à planer dans le salon. D’une peur partagée, nous avons évoqué d’autres peurs : le changement climatique, le risque d’un retournement politique aux Etats-Unis, les nouveaux virus qui apparaissent …

Un silence s’est installé. Sans en avoir vraiment conscience, nous étions chacune dans nos réflexions personnelles. Il fallait rebondir sur quelque chose de plus joyeux, ne serait-ce que pour dissiper le nuage qui envahissait la pièce.

Tous égaux devant les peurs sournoises

Les peurs … celles qui font parties de la mémoire collective … nous atteignent directement, même si nous refusons qu’elles puissent agir dans notre subconscient.

Et, si nous pensons que nous sommes seuls avec nos peurs, nous ne le sommes pas. Nous partageons cette crainte commune qui nous connecte en tant qu’humains.

Nous pensons que nous sommes trop sensibles, que nous ne sommes pas assez fort, qu’il n’y a que nous à être dans l’inconfort, que nous nous débrouillons comme nous le pouvons face à l’incertitude, en nous disant que l’autre ne vit pas les mêmes choses que nous !

Il suffit juste de partager une expérience et la peur qui s’est manifestée pour découvrir, qu’en fait, nous vivons les mêmes peurs, à des degrés divers, c’est vrai.

Ne pas avoir peur d’avoir peur

Après les derniers attentats, une voix collective s’est élevée : Il faut leur montrer que nous n’avons pas peur …

C’est une bonne intention, mais, entre nous, ne cherchons-nous pas à nier que, profondément, nous avons peur de nous trouver au mauvais endroit, au mauvais moment ?

Prendre conscience qu’il y a, au plus profond de nous, une peur collective qui nous habite, ne serait-ce pas le bon moyen de nous remettre en question et de regarder le monde tel qu’il est ?

Oui, il y a des ombres … il y a également de la lumière … car, il n’y a pas d’ombre s’il n’y a pas la lumière ! Reconnaître cela c’est nous permettre de vivre notre condition humaine.

Nous sommes tous et toutes habités par des peurs collectives, et, nous avons également nos propres peurs à gérer. J’y reviendrais dans un prochain article.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Commenter cet article