Votre intuition et votre conscience

Publié le par Madeleine Moreau

Votre intuition et votre conscience

Vous avez sans doute appris que dans la vie il ne fallait pas se fier à son intuition … surtout si vous voulez réussir !

Alors, vous avez appris à bien poser les choses, à évaluer les pour et les contre, à recueillir tous les avantages et les désavantages avant de passer à l’action.

Pour prendre un raccourci, vous avez pris l’habitude de penser avec votre tête et de vous méfier des mouvements issus de votre sensibilité ou de vos coups de cœur. Ce qui veut dire que vous faites principalement confiance à votre intelligence intellectuelle.

Et l’intelligence intuitive, qu’en faites-vous ?

Nous avons tous et toutes ces deux formes d’intelligence : celle qui est de l’ordre du raisonnement, du conceptuel et celle qui surgit du cœur, de l’instinct, l’intelligence intuitive.

Si vous êtes de type cartésien, vous pensez, sans doute, que votre intelligence intuitive n’est pas très présente en vous, surtout si tout doit être prouvé, compris, démontré…

Cependant, dans votre quotidien, c’est votre intelligence intuitive qui est présente à tous moments. Voici quelques exemples :

Vous croisez votre ami--e et vous ressentez instinctivement que ça ne va pas …

L’automobiliste qui est devant vous ralentit considérablement sur une route droite, ne présentant pas d’obstacle. Vous pourriez le doubler facilement, vous ne le faites pas …

Vous décidez de partir en ballade, la météo s’annonce clémente, au moment où vous fermez la porte de votre appartement, vous vous ravisez et allez chercher un imper …

Vous fournissez un travail physique important et soudain vous vous mettez à penser que vous avaleriez bien une barre de chocolat …

Autant de situations qui font que vous ne vous mettez pas à réfléchir un long moment avant d’agir. Votre intelligence intuitive vous indique instantanément ce que vous devez faire dans le moment présent.

Cette intelligence intuitive peut également se manifester alors que cela fait des heures, des jours que vous réfléchissez à un problème. Votre côté cartésien s’est penché sur toutes les solutions possibles et aucune ne semble avoir de l’effet. Vous baissez les bras. Et là, tout d’un coup, EUREKA, vous savez exactement ce qu’il faut faire, la solution vous paraît tellement évidente que vous mettez tout en œuvre sans réfléchir plus loin.

Vous vous reconnaissez ?

Si oui, je vous invite à revenir sur tous ces moments où vous avez réagi de cette manière, je ne serais pas étonnée que vous en trouviez plusieurs.

Alors, oui, vous pouvez dire que c’est la chance due au hasard … et si c’était cette autre forme d’intelligence ?

Pouvons-nous faire confiance à l’intuition ?

C’est la grande question des intellectuels.

Faire confiance, cela ne va pas de soi, surtout si vous avez appris qu’il fallait réfléchir avant d’agir. De plus, l’intuition est si souvent représentée comme le fruit de votre imagination, donc pas très sérieuse !

Il est vrai qu’il y a une nette différence entre l’intuition sensible – la nécessité de manger une barre de chocolat avant de continuer un travail physique – ou l’intuition qui vient des tripes et qui vous indique que vous pouvez vous engager sur un chemin de vie qui vous attire énormément.

Il y a également une nette différence entre ce qui constitue un besoin que vous cherchez à combler au plus vite – j’en peux plus, alors je pars 6 mois à l’autre bout du monde – ou l’intuition qui vous indique que vous devez agir sur les conséquences de votre environnement qui vous empêche de vous épanouir – la solution peut s’avérer très différente, elle ne vous fera pas partir à l’autre bout du monde, mais à prendre une nouvelle direction dans votre vie.

Si vous êtes sans cesse dans le contrôle, dans la vérification de vos actes, il vous sera difficile de faire confiance à l’intuition … cela a été mon cas durant bien des années … et je peux dire que je suis passée à côté de bien des choses … en me rendant compte, après un certain temps, que je ne pouvais pas faire autrement que de me fier à mon intuition.

Voici une de mes expériences :

Il était important que je trouve un travail rémunéré. Retourner dans l’horlogerie, ce qui avait été mon précédent job n’était plus possible, car je n’avais jamais travaillé sur les montres à quartz. Et, je dois bien le dire, je n’en avais pas envie. Je voulais un travail facile et bien payé !

J’ai donc accepté un poste dans la vente par téléphone. Il suffisait de suivre 3 jours de formation et j’allais être payée en fonction des ventes. J’ai réagi à partir de ma sensibilité et de mon imaginaire, pensant que ce serait facile.

Au bout de quelques mois, je n’en pouvais plus. Je n’arrivais pas à faire mes ventes, donc, je gagnais le minimum et la maison qui m’employait faisait pression pour que j’agrandisse mon quota de ventes.

Intuitivement, je sentais que j’étais faite pour l’écoute, pas pour vendre !

Cette intuition, je l’ai refoulée au plus profond de moi.

Je ne cessais de me dire que c’était de la folie, qu’il n’y avait rien pour moi dans ce domaine, qu’il fallait que je trouve ce qui m’empêchait d’être perspicace pour décrocher plus de ventes.

Durant 2 ans ce fut le problème que je travaillais en coaching … non pas pour trouver une nouvelle voie, mais pour savoir ce que je devais faire pour devenir – ENFIN – une excellente vendeuse de démarchage par téléphone.

Jusqu’au jour où j’ai enfin accepté que je n’étais pas « fabriquée » pour faire de la vente, mais pour être à l’écoute des personnes.

Sans savoir exactement ce que j’allais faire par la suite, j’ai donné mon congé à la firme.

Dès que celle-ci a été envoyée, j’ai reçu une proposition de travail, dans un domaine qui m’attirait depuis longtemps et qui demandait comme compétences une écoute active !!!

De ce poste, d’autres chemins se sont alors présentés à moi. D’autres intuitions, toujours plus fortes se sont manifestées. Je restais dans le contrôle, ne cherchant pas à les prendre au sérieux, finissant par les prendre au sérieux car je n’avais rien à perdre …

Aujourd’hui je ne suis plus dans l’intuition, je vis ce qui m’étais destiné depuis toujours. D’autres intuitions me sont données, j’apprends encore à les écouter et … je leur fais confiance.

Un outil pour apprivoiser ses intuitions

Assez parlé de moi. Je reviens à vous.

Si vous aussi, vous éprouvez quelques difficultés à apprivoiser vos intuitions, à laisser votre intelligence intuitive vous montrer les chemins de vie qui vous correspondent, voici un outil qui m’a beaucoup aidé :

  • Premier exercice : Revenez aux pensées, aux idées, qui se manifestent régulièrement dans votre vie. Ne gardez pas les pensées, les idées qui se manifestent sans avoir vraiment « de poids », qui se dégonflent rapidement, mais uniquement celles qui perdurent. Vous pouvez les noter sur un fichier ou sur une feuille.
  • Deuxième exercice : Comment réagissez-vous, en ce moment, face à ces pensées, ces idées ? Quelle importance leur accordez-vous ? Prenez vraiment le temps d’écrire ce qui vous vient. Ecrire vous permet de prendre du recul et de ne pas minimiser l’importance de ce que vous ressentez.
  • Troisième exercice : Ces pensées, ces idées « tenaces », est-ce que vous les avez déjà eues dans le passé ? Si c’est le cas, c’est quoi qui vous empêche de les prendre au sérieux ? Si ce n’est pas le cas, qu’est-ce que cela pourrait vous apporter dans le futur ? Continuez d’écrire, sans vous censurer, sans penser que vous faites tout cela pour rien. Il est bien possible que vous ne voyiez pas la raison d’un tel exercice, la suite vous le dira.
  • Quatrième exercice : C’est le moment de prendre du temps pour vous, de vous changer les idées – si je puis dire – Laissez votre travail en repos. Continuez à vivre comme vous en avez l’habitude, en changeant une toute petite chose : soyez attentif-ve à ce qui se passe en vous. Prenez soin des besoins de votre corps, de votre sensibilité. Ne vous maltraitez pas avec votre côté cérébral – ne cherchez pas à vouloir continuer de tout contrôler – laissez la vie vous habiter.
  • Cinquième exercice : Revenez à vos notes – vous voyez la raison pour laquelle je vous disais l’importance d’écrire ? – Pouvez-vous entrer dans une première phase de confiance envers votre intuition ? Si oui, quels sont les pas concrets que vous devez effectuer ? Si non, ce n’est pas grave, revenez à vos notes dès que les pensées, les idées notées reviendront. Si elles sont porteuses d’un plus pour votre vie, n’ayez crainte, elles reviendront.

Conclusion

L’intelligence intellectuelle est importante dans votre vie.

L’intelligence intuitive, celle du cœur, est tout aussi importante.

L’intelligence sensible, celle qui jaillit du plus profond de vous, est ce qui peut vous permettre de poser des actes en accord avec ce que vous êtes. Souvenez-vous, je pensais réussir dans la vente, j’ai découvert que j’étais faite pour l’écoute active.

Et vous, pourquoi êtes-vous fait-e ?

Je vous souhaite de le découvrir.

A la semaine prochaine pour un nouvel outil.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article