Et si après les vacances vous commenciez un cheminement personnel avec le coaching de vie ?

Publié le par Madeleine Moreau

Tout au long de cet été je vous ai proposé des outils pour progresser dans votre vie.

Peut-être rejoignez-vous ces nombreuses personnes qui essaient de mettre en pratique quelque temps une nouvelle manière d’aborder les choses, mais, au bout de quelques jours, quelques semaines, ne voyant pas de changement notable, vous vous demandez à quoi cela sert réellement. Vous pourriez même vous dire que ça ne sert à rien.

Les outils que je vous ai proposé, sont des moyens puissants … à condition que vous acceptiez de vous en servir.

Les exercices proposés sont comme des portes qui s’ouvrent et vous laissent percevoir de nouveaux paysages, de nouveaux horizons, une autre manière de vous mettre en contact avec la vie qui bouge en vous.

C’est, également, le déclic qui pourrait s’enclencher pour vous mobiliser à commencer un cheminement personnel en coaching de vie.

Et, je le sais, par expérience, le moyen le plus précieux pour avancer réellement dans votre vie. 

Et si après les vacances vous commenciez un cheminement personnel avec le coaching de vie ?

Il peut y avoir, en vous, une certaine dose de scepticisme. Il est vrai que vous n’êtes pas si mal dans votre vie, même si tout n’est pas parfait. Il est vrai que si parfois vous vous sentez à côté de vos pompes, vous arrivez à rétablir l’équilibre et à avancer, clopin clopant dans votre vie. Il est vrai aussi que vous avez pris l’habitude de faire avec ce qui vous est donné, même si vous avez envie d’autre chose.

Quelques raisons qui peuvent vous pousser à demander l’aide d’un coaching de vie

Si je vous demandais : « Qu’aimeriez-vous changer dans votre vie pour vous sentir mieux ? » ou « Qu’est-ce qui, aujourd’hui, vous empêche de croquer à pleine dent la vie ? » Que répondez-vous ?

Ça peut être de petites choses. Pour certaines, il vous suffit de commencer à changer quelques comportements ou à porter sur votre vie un autre regard.

Ça peut être des choses plus importantes. Vous y pensez de temps en temps, mais vous ne ressentez pas, pour le moment, le besoin d’agir.

Je vous comprends. Faire le 1er pas est difficile.

Et puis, il y a des choses tellement plus graves dans la vie … surtout ces choses qui touchent autrui … que vous pouvez bien continuer d’avancer en clopinant, en attendant que ça aille mieux !

Parfois, il suffit simplement de se sentir attiré-e par une porte qui s’entrouvre pour franchir le palier et entrer dans un travail d’introspection. Sans doute le meilleur moyen, puisque c’est vous qui décidez de vous approcher de cette porte pour aller regarder ce qu’il y a derrière … la curiosité n’est pas forcément un vilain défaut.

Voici quelques portes qui peuvent se présenter à vous : 

Et si après les vacances vous commenciez un cheminement personnel avec le coaching de vie ?

Le coaching de vie peut vous aider UNIQUEMENT si votre réalité de vie n’est pas satisfaisante ou pleinement satisfaisante pour vous.

Et si après les vacances vous commenciez un cheminement personnel avec le coaching de vie ?

Ainsi, si, par exemple, vous ressentez que votre manque de confiance devient une entrave importante pour aller vers les autres ou pour vous lancer dans un projet de vie, le coaching de vie vous permettra de trouver le chemin qui va vous permettre de trouver – de retrouver – cette confiance qui vous fait actuellement défaut.

Cibler ce qui engendre en vous des insatisfactions

Pour vous aider à percevoir quel-s secteur-s mériterait-ent que vous vous y arrêtiez, voici quelques exercices que vous pouvez faire :

Premier exercice : Prenez le temps de poser, par écrit, ce que vous vivez dans différents secteurs de votre vie. Ce qui vous semble ok, mais aussi – et surtout – ce qui ne vous semble pas ok, ce qui laisse en vous un goût d’insatisfaction, de non réalisation. Vous pouvez poser un regard global sur les secteurs suivants :

  • Vie personnelle - La connaissance de qui vous êtes. Autrement dit : « Qui êtes-vous ? » Quelle image avez-vous de vous ? Quelles sont les satisfactions qui vous permettent de vous sentir EN VIE – les insatisfactions qui vous font ressentir comme si quelque chose n’était pas LA VIE que vous désirez vivre.
  • Vie relationnelle – Que vivez-vous au sein de vos relations ? Quels sont les liens importants qui vous aident à avancer dans votre vie ? Ceux qui vous empêchent de réaliser ce qui vous tient à cœur. Comment gérez-vous les tensions, les conflits ? Comment vous sentez-vous exister au sein de vos relations ?
  • Vie professionnelle – Qu’est-ce qui est satisfaisant pour vous, qu’est-ce qui ne l’est pas ? Faites-vous ce qui vous correspond ou avez-vous une activité professionnelle alimentaire ? Avez-vous la sensation que vous êtes à votre place ?
  • Vie spirituelle – Qu’est-ce qui vous vitalise profondément et vous donne cette sensation que vous faites partie de l’Univers tout entier ? Où en êtes-vous de vos questions existentielles ? Vivez-vous un lien – même ténu – avec quelqu’un ou quelque chose qui apporte un plus de sens à votre vie ? Que représente la spiritualité pour vous ?

Deuxième exercice : Après avoir fait ce tour d’horizon, quels sont les points importants que vous avez envie de retenir, soit parce qu’ils vous permettent de vivre pleinement ce qui vous tient à cœur, soit parce qu’ils se présentent comme des obstacles vous empêchant de vous réaliser.

Troisième exercice : Vivre pleinement, cela veut dire quoi pour vous ? Y a-t-il un secteur qui demande que vous y attachiez plus d’importance, soit parce que vous sentez qu’il y a un manque de VIE, soit parce que vous aspirez à plus que ce que vous vivez actuellement. Prenez au sérieux tout ce qui apporte une insatisfaction en vous lorsque vous y pensez.

Quatrième exercice : Lorsque vous regardez vos insatisfactions, notez tout ce qui vous conduirait à l’inverse. Par exemple, si votre insatisfaction se situe dans votre vie relationnelle et se traduit par une solitude de plus en plus difficile à assumer, l’inverse serait de vivre des relations vivifiantes, ou, de privilégier des relations qui vous permettent de sentir, ressentir, que vous êtes une personne importante pour une autre – même si ce n’est pas un conjoint ou une conjointe. Dans l’insatisfaction, il y a TOUJOURS quelque chose qui appelle à vivre. L’essentiel est que vous découvriez ce qui appelle à vivre. Il n’y a pas de recette miracle, il n’y a que VOUS qui savez ce qui pourrait vous apporter une satisfaction à votre réalité de vie.

Cinquième exercice : Cherchez si, autour de vous, dans votre région, votre canton, il y a un-e professionnel-le en coaching de vie et prenez rendez-vous.

Conclusion

Le 1er pas est sans aucun doute le plus difficile. Si je reprends l’image de la porte entrouverte, il peut y avoir une curiosité qui conduit à l’ouvrir un peu plus, il peut également y avoir une peur qui enclenche le système de défense mis en place et empêche toute décision.

Un cheminement effectué avec un-e coach de vie ne garantit pas à 100% que vous trouverez ce que vous désirez. Tout simplement parce que la solution ne se trouve pas en quelqu’un d’autre mais en vous.

L’essentiel n’est-t-il pas que vous soyez plus vivant-e demain ? Pensez-y et osez ouvrir les portes qui se présentent à vous.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Commenter cet article