Ces liens d’amour invisibles

Publié le par Madeleine Moreau

Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver dans un petit village, perdu au fond d’une vallée, ou, situé au centre d’un gigantesque domaine agricole ?

Et là, vous entamez un dialogue avec les gens du lieu.

Vous êtes à des centaines, des milliers de kilomètres de chez vous et c’est comme si vous étiez chez vous.

Le contraire peut également se produire.

Vous rencontrez, dans la rue, à votre table, des personnes qui viennent d’ailleurs, et en quelques minutes, c’est comme si vous vous connaissiez depuis les bancs de l’école.

Souvent vous ne retenez que le prénom, parfois vous visualisez le lieu, quelques fois vous nouez une véritable relation qui va perdurer dans le temps, même si vous ne vous voyez plus.

Toutes ces personnes, comment se fait-il que vous vous souveniez d’elles ? Comment est-il possible, que, plusieurs années après, vous parliez d’elles au cours d’une discussion ?

Parce que, dans le fond, vous ne les avez pas revues. Mais, dans votre cœur, la rencontre, le visage, le geste, la parole s’est gravée en vous.

Lorsque vous pensez à elles, un mouvement d’amour jaillit spontanément … on ne parle pas des centaines, des milliers, des millions de personnes rencontrées qui ne nous ont pas touché, on parle de celles qui nous ont touchées, ne serait-ce que quelques minutes. 

Ces liens d’amour invisibles

Voici quelques situations qui restent très présentes dans mon cœur

Je me souviens de cette vieille femme. Elle était assise sur une pierre, devant sa maison. Habillée d’une robe sombre, d’un tablier sur lequel elle devait s’essuyer les mains des dizaines de fois par jour et qui ne devait être lavé qu’une fois par mois. Elle nous a souri, demandé d’où on venait, dans un français approximatif. Elle a plongé sa main dans la poche de son tablier. Des biscuits secs en sont sortis. Elle nous les a offerts. Ces biscuits … je me souviens encore du goût, qu’ils étaient bons. Cette vieille femme m’a appris qu’un tout petit geste peut allumer une étoile dans le ciel.

Je me souviens de ce couple qui nous a accueilli dans un petit village proche des bayous, en Louisiane. Nous avons partagé le repas, passé la nuit. Nous avons échangé nos adresses courriels. Deux mois après, Katerina a balayé cet endroit extraordinaire. Les messages sont restés muets. Je ne sais pas ce qu’ils sont devenus, mais je me souviens, comme si c’était hier, de leur accueil. Ce couple m’a enseigné que l’accueil n’est pas quelque chose qui coûte cher mais qu’il enrichit fortement celui qui est accueilli avec bienveillance. Une autre étoile dans le ciel.

Je me souviens d’un évènement qui m’a touché. Je me trouvais dans la brousse, au Burkina Faso. J’étais invitée à rencontrer une famille dans une case. A mon arrivée, on m’a demandé ce que je voulais boire. J’ai demandé une bière. Nous avons commencé à dialoguer. J’ai pensé que ma bière avait été oubliée. Le plus jeune de la maison, un adolescent, est arrivé, essoufflé …. une cannette de bière dans les mains. Il l’a ouverte. Le breuvage s’est répandu sur la terre battue. Il ne restait que quelques centimètres de liquide. Cet adolescent venait de parcourir 3km pour aller chercher la bière demandée et la même distance pour venir me la donner. C’est, sans doute, la meilleure bière que j’ai dégustée. J’ai appris que j’avais encore à apprendre ce qu’est la gratuité. Cette étoile qui s’est allumée dans le ciel brille toujours.

Je me souviens …. 

Oui, je me souviens de toutes ces personnes, qui, de manières différentes, ont touché ma sensibilité, mon cœur, lors de mes nombreux voyages ou vacances.

Et vous ?

Faites l’exercice, souvenez-vous des personnes qui vous ont touchées au cours de votre vie.

Combien d’étoiles voyez-vous ?

Faites le même exercice pour les personnes que vous avez rencontrées chez vous, que vous avez connues parce qu’elles étaient amies de vos amis, parce qu’elles étaient de passage. Combien d’étoiles pouvez-vous aujourd’hui contempler ?

Des liens d’amour invisibles

C’est ce que je vois en abordant cet article.

Pourquoi est-ce que je parle d’amour invisible ?

Tout simplement parce, toutes ces personnes, ne savent pas qu’il m’arrive de penser à elles, même après des années qui suivent notre rencontre.

Lorsque je pense à elles, je sens mon cœur s’élargir.

Je ne sais pas ce qu’elles sont devenues, qu’importe. D’une certaine manière, elles continuent d’illuminer mon ciel.

Et, savez-vous ce que j’aime plus particulièrement ?

Je peux, à n’importe quel moment, voyager dans le temps et l’espace. Je peux envoyer une pensée d’amour à Paris, à San Paolo, à Coste, à Bruxelles, au Burkina Faso, à Santiago, à Frankfort, au Québec, … presque sur tous les continents.

Et si je visualise toutes ces pensées d’amour, au plus près, au plus loin, je me dis que c’est ainsi que se propage les signes de paix dans le monde.

Avez-vous envie de participer vous aussi ?

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article