Et si on reparlait du lâcher prise ?

Publié le par Madeleine Moreau

Ce sujet, je l’ai souvent abordé dans ce blog. Pourtant, à chaque fois que je l’évoque, quelque chose de nouveau surgit. 

Et si on reparlait du lâcher prise ?

« Il te faut lâcher prise » … « Il me faut lâcher prise » …

Les formulations du lâcher prise

Il y en a des formulations sur le lâcher prise, en voici quelques-unes :

  • Accepter ses limites
  • Evacuer les pensées négatives
  • Se détacher de ses problèmes
  • Ne pas entrer dans le stress
  • Vivre le moment présent
  • Accepter sa réalité et ce que l’on vit
  • Laisser les fantômes du passé s’en aller
  • Prendre du recul face à ce qui nous affecte
  • Arrêter de vouloir tout contrôler
  • Ne pas chercher une réponse à toutes nos questions

10 formulations, 10 réalités de vie différentes, sachant qu’il est possible de vivre simultanément plusieurs réalités, parfois la totalité.

Souvent énoncées en une phrase très courte, la question reste : « Comment est-ce que l’on peut lâcher prise quand c’est justement ce qui nous retient qui nous permet de vivre ! »

La question peut surprendre.

L’observation menée sur plusieurs cas – et, également dans ma vie – me permet d’approcher autrement cet aspect du lâcher prise.

Tout d’abord, pourquoi est-il si difficile de lâcher prise ? N’est-ce pas, justement, parce qu’il y a un risque de perdre ce à quoi nous tenons ?

Nous avançons en âge … c’est un fait. Cela veut dire que les parents, les oncles, les tantes, avancent également. Comme on devient de plus en plus âgés, des maladies rares il y a 1 génération sont aujourd’hui monnaie courante.

Ces parents, nous en avons une image et nous tenons à cette image, qu’elle soit bonne ou mauvaise.

Mais, lorsque la maladie fait son apparition : Alzheimer – Parkinson -  Démence sénile, la personne change irrémédiablement. Un jour, il faut se rendre au réel, elle n’est plus ce qu’elle a été.

Au début, on essaie de trouver un palliatif au malaise que cela engendre inévitablement. On parle des souvenirs, des choses connues, dans l’espoir un peu fou que cela permettra à la maladie de perdre du terrain. On oblige la personne à faire des exercices, persuadés qu’elle gardera jusqu’à la fin son autonomie. On parle aux médecins, espérant qu’il donnera un diagnostique positif.

Puis, vient le moment où il faut se rendre au réel : le placement dans un home médicalisé. L’acceptation est difficile.

La maladie progresse, qu’on le veuille ou non. Vient le moment où il faut prendre conscience que la personne est là dans son corps, mais elle n’est plus là psychologiquement. Elle est déjà dans un autre monde, elle a changé, elle n’est plus celle que nous avons connu.

Il faut lâcher prise. Il faut accepter de perdre, pas seulement l’image, mais également la présence de cet être que nous avons connu autrement.

Il faut lâcher prise sur l’espoir que la médecine trouvera le remède.

Il faut lâcher prise sur les émotions qui surgissent à chaque nouvelle étape de la maladie.

Il faut lâcher prise sur la constatation qu’il est impossible de garder un pouvoir sur l’évolution de la maladie.

Il faut lâcher prise face à tout ce que nous aimerions encore recevoir et qui ne sera plus donné.

Il faut accepter de perdre l’image que nous avions sur la personne, accepter qu’elle a déjà quitté ce monde même si physiquement elle est encore là.  

Je vous donne ce témoignage car c’est ce que nous vivons actuellement.

Dans votre vie, il y a sans doute des situations où vous vous reconnaîtrez. Si vous êtes plus jeune, il y a d’autres situations et le processus est le même.

Si vous sentez que le moyen d’avancer est de lâcher prise, c’est que vous tenez à ce qui vous retient. La peur de perdre fait partie du processus et c’est une peur bien réelle. Qu’allez-vous trouver lorsque vous aurez lâcher prise ? Vous ne le savez pas avant d’avoir passé à l’acte.

Conclusion

Le lâcher prise est un processus que nous devons vivre à toutes les étapes de notre vie, les plus importantes comme les moins importantes.

Il y a toujours quelque chose que nous devons quitter pour vivre autrement.

Le lâcher prise aura alors comme résultat le début d’un changement dans notre vie : c’était comme ça, ce ne sera plus comme ça !

Est-ce que ce sujet vous intéresse ? Vous pouvez laisser un commentaire, je vous lirais avec plaisir.

A bientôt.  

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Commenter cet article