Juger les autres, se juger soi-même

Publié le par Madeleine Moreau

Il est arrivé, une barbe de 3 jours, les cheveux en bataille.

Son jean était déchiré.

Lui, toujours tiré à 4 épingles.

Ses copains l’ont regardé.

Ils sont venus s’enquérir de ce qui lui arrivait.

Quelque peu dubitatif, ils ont écouté son histoire.

Chacun a posé sa main sur son épaule, lui souhaitant bonne chance pour la suite et s’en est allé sans un autre regard.

Il est resté seul, assis devant le bar, un sourire au bout des lèvres.

Mais que lui est-il arrivé ?

La suite dans quelques instants.

Vous le savez, nous jugeons souvent les autres, le regard porté sur son apparence, sur ses gestes, sur ses actes.

A contrario, nous nous jugeons également. Notre apparence, c’est-ä-dire la vision que nous avons de nous, ne correspond pas à celle des autres, donc, nous sommes différents, pas digne d’être respecté. Nous nous jugeons dans nos actes, nos actions, parce que nous aimerions réussir, être comme tout le monde !

Le jugement, qu’il soit extérieur ou intérieur, traduit nos pensées.

Lisez cette histoire que vous connaissez sans doute : 

Juger les autres, se juger soi-même

Cette histoire met en lumière un fonctionnement que nous vivons tous et toutes.

Sans en avoir pleinement conscience, notre manière d’évoluer dans la société devrait correspondre à des normes, des critères bien précis.

D’une certaine manière, nous sommes formatés pour ne pas sortir des rangs.

Si vous êtes carriériste, vous devez correspondre à une image.

Si vous êtes manuel, cela doit se voir sur vous.

Si vous faites partie d’un gang, vous devez en porter les marques.

Toute sortie de route risque fort de vous mettre ä l’écart des gens qui, en apparence, sont comme vous étiez avant ou comme ils attendent que vous soyez !

Un cheveu dans la soupe

Mais, qu’est-il arrivé ä notre quidam du début ?

Vous voulez savoir ?

Tout d’abord, ce personnage à un prénom : Pierre.

Pierre est courtois, gentil, sympathique.

Il aime faire plaisir.

C’est un homme sans histoire.

Jusqu’à aujourd’hui …

Il est arrivé, mal rasé, pas coiffé, les vêtements déchirés.

Comme à son habitude, il a levé la main pour saluer ses potes avant de s’asseoir au bar et commander un café et un croissant.

A son signe, personne n’a répondu.

Il faut dire que son apparition a fait forte impression.

Était-ce Pierre ou un sosie ?

L’habitude a levé l’interrogation.

« Qu’est-ce qui t’arrive ? »

« Rien de spécial. Je me suis trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Ma bagnole a percuté un sanglier et j’ai dévalé en bas de la forêt, dans un endroit où personne ne passe. Je suis resté coincé 2 jours. Je m’en suis sorti mais j’ai mis 5h pour arriver sur la route. Mon portable était HS et j’ai pas pu demander de l’aide. J’ai dormi dans une remise et je suis rentré. Je bois mon café et je vais aller me changer, je dois avoir une mine affreuse. »

Fin de l’histoire…

Non, pas la fin.

Ce qui est arrivé à Pierre, toute la ville l’a appris dans l’heure qui a suivi son retour … avec, en prime, quelques rajouts croustillants pour les mauvaises langues !

Et Pierre a appris, à ses dépens, que son aventure n’avait eu que l’avantage de faire rire ceux qu’il pensait être ses amis.

Que faut-il en conclure ?

Lorsque nous jugeons les autres, lorsque nous nous jugeons nous-mêmes, nous sommes souvent aux antipodes de la réalité.

Qu’en pensez-vous ?

Si vous avez des questions ou une réaction que vous aimeriez partager, merci de laisser un commentaire.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

En savoir plus sur le monde de vos émotions ?

Procurez-vous dès aujourd’hui le guide : La météo des émotions

Vous le trouverez en ligne, plus exactement ici : www.morebooks.de/store/fr/category/psychologie-pratique/33/6/cn,fr/16_by_title_ASC

Ou en passant par le lien suivant : www.editions-vie.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-82957-0/la-météo-des-émotions

 

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article