Fenêtres ouvertes sur le monde

Publié le par Madeleine Moreau

Les enfants se réjouissent d’arriver au 1er décembre. Pour eux, c’est la promesse de trouver chaque jour un petit chocolat, une pièce de monnaie, une petite voiture … de quoi leur permettre d’attendre les grands cadeaux au soir de Noël.

Les adultes se prennent également au jeu … Il y a tellement de marques, issues des grands distributeurs, qui proposent en « cadeau » ce qui va faire leur pub … à un prix pas forcément avantageux : parfums, crème de soin, whisky, … de quoi se faire plaisir sans culpabilité !

Vivre autrement le calendrier de l’Avent

Sur les réseaux sociaux, une invitation innovante circule. Le but, c’est de profiter de cette période pour vivre le partage tout près de chez vous.

Reconnaissons-le, des personnes dans le besoin, qui ont besoin de soutien, il y en a de plus en plus. Nous ne les connaissons pas forcément car elles ne le montrent pas.

Etre dans le besoin ne veut pas dire que l’on pas de toit, que l’on croule sous les dettes. Etre dans le besoin veut, parfois, dire que le frigo est souvent vide avant la fin du mois, que les enfants ne verront pas la différence avec le quotidien de toute l’année, que les vêtements portés sont, généralement, de 2ème main.

Vous ne connaissez pas ces personnes ? Ce n’est pas grave, il y a tellement d’associations, de groupements, qui voient la liste des personnes dans le besoin s’agrandir années après années et qui reçoivent avec gratitude ce qui va leur permettre de remplir des cartons qui seront distribués là où c’est nécessaire.

Voici, en image, l’invitation :

Je vais jouer le jeu, voulez-vous me rejoindre, là où vous êtes ?

Le calendrier de l’Avent sur mon blog

Comme les années précédentes, je vais vous retrouver chaque jour par un article court.

Ensemble nous allons ouvrir les fenêtres sur le monde, regarder au-delà de l’horizon, regarder près de chez nous.

Dans mon dernier article, je vous parlais de l’avenir.

C’est vrai qu’il y a des choses moches dans notre belle humanité, mais, si nous restons les yeux fixés dessus, nous allons finir par oublier que nous avons, en nous, un pouvoir extraordinaire, celui d’envoyer dans l’espace des pensées positives.

Alors, je vous retrouve au matin du 1er décembre pour découvrir ce qui se cache derrière la première fenêtre. Je compte sur vous.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Avent 2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article