Evoluer dans sa vie

Publié le par Madeleine Moreau

Quand on arrive à un certain âge, les réunions entre contemporains deviennent très intéressantes. Certes, il y a les cheveux blancs, les sans cheveux (pour les hommes), les prises de poids ou les embonpoints, mais pas que …

Ce qui est intéressant est l’observation du comment les décennies sont traversées. Il y a ceux et celles qui sont encore dans les années 70 et qui parlent en boucle des vieux tubes que l’on écoutait, qui se vêtissent encore comme si le temps n’avait pas passé, qui sont en-dehors du système médiatique et informatique. Il y a ceux et celles qui n’ont pas bénéficié des changements apportés par les nouvelles générations. Il y a ceux et celles qui sont « dans le vent » comme on disait naguère, entendez par là qui ont évolué en même temps que l’évolution du monde.

Ce qui est intéressant également, c’est la formation des groupes qui se créent, chacun, chacune, se rendant dans celui qui correspond à sa manière d’être.

L’évolution du sens que l’on donne à la vie, à sa vie

A 20 ans, on donne un sens à la vie, à sa vie. Ce sens est dicté par ce que l’on vit et par sa propre projection vers l’avenir.

C’est un départ, un départ dans la vie adulte, sans percevoir la ligne d’arrivée. Est-il pour autant figé dans le temps, dans l’espace ? Est-ce que tous nos rêves, toutes nos ambitions se réaliseront ?

Non. Ce sens évolue, il ne cesse d’évoluer, année après année, décennie après décennie.

La vie elle-même nous oblige à évoluer, à clore certains cycles avant d’en ouvrir d’autres.

Que ce soit dans le secteur professionnel : Croire que l’on embrasse une carrière pour la vie, c’est de l’utopie. Aujourd’hui il n’est pas rare de reprendre des études, d’autres études, jusqu’à un âge avancé pour rester sur le marché.  

Que ce soit dans le secteur familial : L’éducation, l’écolage, les loisirs, impossible de reproduire l’expérience vécue, il faut trouver d’autres chemins.

Que ce soit dans le secteur environnemental : Sans doute le secteur où l’évolution est la plus perceptible. Les plus de 50 ans peuvent en témoigner … Si, auparavant, on se contentait du journal télévisé ou du quotidien pour se tenir informé de ce qui se passait dans le monde, aujourd’hui les informations sont lisibles dans les minutes qui suivent l’évènement et ceci quel que soit le lieu. Du temps où l’on découvrait le fax, où l’on commençait à penser qu’un jour des ordinateurs pourraient devenir un outil domestique, à l’habitude d’envoyer un sms pour se souhaiter une bonne journée ou enclencher son four alors que l’on est encore au travail, l’évolution apparaît, lorsqu’on se souvient de ce qui était, relever d’un bon film de science-fiction.

Que ce soit dans le secteur de la vie personnelle : Ici aussi, l’évolution est palpable. J’en ai parlé dans le précédent article.

Revenir sur le sens que l’on donne à sa vie, à la vie

Il est bon d’y revenir de temps en temps et de découvrir, de redécouvrir comment nous vivons en accord avec le sens que nous donnons à notre existence.

Pour cela, voici quelques pistes que vous pouvez prendre :

  • Arrêtez-vous à l’étape dans laquelle vous vivez et formulez le but, le sens que vous donnez à votre vie, aujourd’hui.
  • Prenez un peu de temps pour observer les secteurs où vous avez été conduit-e à évoluer pour rester « branché » au monde.
  • Revenez sur les moments décisifs de votre vie, les choix que vous avez pris, ceci pour avoir une vision élargie des changements vécus.
  • Portez une attention active sur le sens que vous donnez à votre vie en osant aborder la question de la mort.

Ces pistes, si vous y travaillez, vous donnera de conscientiser comment vous vous adaptez aux différentes évolutions et mettront du relief dans votre quotidien.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article