Avoir confiance en soi

Publié le par Madeleine Moreau

Je reçois souvent des messages où il m’est demandé comment faire pour avoir confiance en soi.

Je pourrais indiquer plein de pistes à prendre, élaborer une potion magique, créer un questionnaire ayant comme but de cibler ce qui se cache derrière ce manque de confiance …

Tout cela existe déjà, ce qui n’empêche pas que la question revienne régulièrement, comme si les réponses données ne trouvaient pas une résonnance à qui la reçoit.

Je ne sais pas si vous avez déjà vécu cela : Demander quelque chose, recevoir une réponse, ne pas savoir quoi faire avec la réponse reçue.

Le problème, ou la thématique, vous connaissez parfaitement et vous savez, mieux que quiconque, que cela est un véritable handicap dans votre vie. La réponse pour mettre fin à votre problème vous semble, au premier abord, tout à fait pertinente, limpide à souhait – comment n’y avez-vous pas pensé avant ! – mais lorsque vient le moment de pratiquer, tout s’évapore, tout devient flou, vous vous retrouvez le nez dans le problème sans savoir comment aller plus loin.

Le manque de confiance en soi : Un réel problème

Ne pas se faire confiance, ne pas réussir à croire en soi est un réel problème. Tout d’abord parce que cela empêche de faire confiance aux autres – normal, ce qui est à l’intérieur se répercute à l’extérieur – ce qui emmène des conséquences plus ou moins difficiles à assumer.

Si vous souffrez de ce manque de confiance, je vous propose un petit exercice : Prenez une situation que vous venez de vivre. Retrouvez les sentiments, les émotions que cela vous a fait vivre. Vous y êtes ? Bon, maintenant, regardez comment vous avez vécu avec votre environnement relationnel. … qu’en déduisez-vous ?

Ensuite, vous évitez prodigieusement, tout ce qui pourrait accentuer ce manque de confiance, même si, les pistes que l’on vous a donné vous prouvent que c’est ce qu’il vous faut faire.

Lorsque je donne une formation, je dois être là, vraiment là. Même si je connais sur le bout des doigts ce que je transmets, même si je suis incollable sur le sujet, je dois être là.

Etre là, cela veut dire présente dans mon corps, dans ma tête, dans ma sensibilité.

Je ne vivais pas encore cela à mes débuts. Je vivais un manque de confiance en mes capacités, en mes ressources, je pensais que je faisais moins bien que les autres !

A plusieurs reprises la personne qui me supervisait me proposait de demander à ce que quelqu’un me filme dans l’animation, ce qui me permettrait de voir comment avoir plus de confiance en moi.

C’était exclu. Rien que d’y penser, je sentais mes poils se dresser, mon cœur s’emballer, la sueur pointer sur mes tempes. En un mot, ça me fichait la trouille.

Jusqu’au jour où, j’ai accepté de jouer du théâtre … et c’est pire que de se faire filmer, je vous le dis !

Des mois à me mettre à nue devant les autres, à oser exprimer les émotions qui devaient se voir, à poser ma voix, à habiter mon corps. Tout cela est impossible sans l’appui sur une confiance en soi et une confiance envers les autres.

Le plus dur restait à venir. Je ne le savais pas. Le plus dur a été, non pas la 1ère représentation car j’étais sous le coup de l’adrénaline, mais la suivante et, paradoxalement, la 6ème qui était la dernière car j’avais acquis une solide confiance en moi et j’avais peur que ça se termine !

Je ne vais pas vous dire qu’il vous faut faire du théâtre, à vous de trouver ce qui vous aiderait le plus.

Le manque de confiance en soi n’est pas inné

Naître en ayant ce petit plus qui est d’avoir confiance en soi dans la vie ou ne pas avoir confiance n’existe pas !

Par contre, ce que nous apprenons, ce que nous expérimentons, ce que nous découvrons, par nous-même ou avec les autres y est pour quelque chose.

Au risque de me répéter, notre histoire personnelle et principalement les apprentissages vécus depuis notre enfance, assois ou pas cette confiance en soi. Voyons cela de plus près :

  • Avez-vous eu le droit de vous tromper ?
  • Avez-vous eu la permission de faire des choses qui semblaient impossibles à vos parents au risque de vous casser les dents ?
  • Vous a-t-on laisser libre d’aller au bout de vos décisions sans chercher à vous conduire dans d’autres directions ?
  • Vous a-t-on appris que vous pouvez aimer quelqu’un sans que cela ne soit identique en retour ?
  • Est-ce que vos échecs, vos erreurs ont été acceptés par les personnes les plus importantes pour vous ?
  • Avez-vous appris à gérer les jugements portés sur vous ?

Répondez sincèrement à ces questions.

Maintenant, faites un lien avec les secteurs dans lesquels vous sentez que vous manquez de confiance en vous. Qu’est-ce que vous observez ?

Le plus dur reste à venir

Le plus dur, ou le plus difficile, c’est de faire quelque chose avec ce que vous venez de découvrir, d’observer.

Si vous avez repéré une ou plusieurs causes possibles, c’est le moment d’y travailler. Pas seulement par le souvenir, ce qui ne vous mènerait pas très loin, mais en conscientisant comment, par la suite, vous avez réagi en vous trouvant des situations qui vous obligeaient à apprendre de l’expérience.

Lorsque cela est arrivé, vous étiez incapable de prendre cela comme quelque chose de positif qui pouvait vous faire grandir.

Aujourd’hui, vous pouvez, du moins essayer, d’y voir du positif lorsque vous vous trouvez dans une situation analogue.

Prenons le premier alinéa, la peur de se tromper, ce qui est un frein massif pour couper la confiance en soi !

Vous avez envie, vraiment envie, superbement envie de faire telle ou telle chose, mais vous repoussez sans cesse, tout simplement parce que rien ne vous garantit que vous allez réussir – ce qui se marie admirablement avec la peur de l’échec – tout simplement parce que vous ne savez pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose.

Et si vous regardiez cette envie comme quelque chose de positif qui vous arrive ? Même si c’est une première pour vous, même si vous avez peur de vous rompre le cou, cette envie, en elle-même, est positive.

Cette envie s’apparente à ce que nous appelons une aspiration, c’est-à-dire, à quelque chose qui veut vivre en vous.

En vivant cette envie, qui sait, vous découvrez une nouvelle aptitude en vous qui était étouffée jusqu’à présent, vous pourriez acquérir une nouvelle compétence – celle qui vous manque actuellement – vous découvrir une passion … etc.

La confiance en soi, cela s’apprend !

Pourquoi est-ce que les réponses que vous recevez lorsque vous demandez « Comment avoir confiance en soi » n’apporte, bien souvent, pas le résultat que vous attendiez ?

Parce que chaque manifestation est unique, propre à la personne qui la vit.

Il y a une ou plusieurs raisons qui font que ce ressort de la confiance soit rompu ou détendu. Votre histoire personnelle en contient l’origine et, lorsque vous aurez ciblé l’origine, vous pourrez commencer à entrevoir comment entrer dans un autre processus.

Une aide extérieure peut être très bénéfique.

Avez-vous pensé au coaching de vie ?

Je vous souhaite un excellent week-end, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article