Moments d’exception

Publié le par Madeleine Moreau

Me voilà de retour après une semaine vécue dans les Alpes Valaisannes.

Cela fait plusieurs années que j’apporte mon aide à des groupes qui viennent pour travailler sur eux et profiter des sports d’hiver.

Mon rôle est très simple :  Je fais la cuisine ! 

Dit ainsi, vous pourriez penser que je suis quelque peu minimaliste dans ce que je donne et vous auriez raison.

Si je dis que j’ai un rôle très simple, je veux dire que c’est tellement normal en moi que ce n’est pas compliqué.

Chaque repas est un moment d’exception car il est l’occasion de partager … en paroles et en actes, d’être dans le moment présent, de s’apporter les uns aux autres une attention très vitalisante.

Cette année, je me suis sentie être privilégiée de pouvoir, à nouveau, faire plaisir avec des mets délicieux !

Si je vous parle de mes moments d’exception, c’est parce que, en reprenant mon clavier, j’ai envie de développer quelque chose qui est ultra important de privilégier dans les moments où vous ressentez une baisse d’énergie :

Faire ce que vous aimez

Tout d’abord, que provoque en vous une baisse d’énergie ?

  • Les pensées négatives sont plus fréquentes
  • Vous ne savez pas de quoi vous avez envie ou pas envie
  • Vous repoussez aux calanques les choses à faire
  • Vous tournez en rond
  • Vous n’avez pas la force d’entreprendre quelque chose de nouveau

Hé oui, une baisse d’énergie provoque des choses qui ne sont pas très confortables.

Le danger est d’attendre que ça aille mieux !

Avez-vous déjà pensé, que vous pourriez profiter de faire ce que vous aimez dans ces moments de baisse d’énergie ? 

Je sais, c’est un peu paradoxal.

Faire ce que vous aimez cela demande que vous ayez un minimum d’énergie, ce qui peut ne pas être le cas, du moins, à vos yeux.

A vos yeux et dans votre tête cela vous semble impossible.

Toucher à l’impulsion de vie

Pour cela, répondez, honnêtement, aux questions suivantes :

Lorsque vous faites ce que vous aimez, est-ce que vous vous sentez bien ou mal ?

Pourquoi aimez-vous faire telle ou telle chose ?

Que ressentez-vous lorsque vous vous octroyez le droit de faire ce que vous aimez ?

Avez-vous cette sensation que cela vous permet de faire ce que vous aimez moins si vous commencez par quelque chose que vous aimez ?

Vous avez répondu ? Normalement, vous devez ressentir, en ce moment, une impulsion de vie.

L’impulsion de vie fait grandir l’envie, le désir. Suivez cette impulsion, même si vous manquez d’énergie.

Qu’est-ce qui vous empêcherait de la suivre ?

Faites le tri entre les bonnes et les mauvaises excuses. Souvent, ce sont de mauvaises excuses : Vous ne pouvez pas – vous n’avez pas le temps - le moment ne s’y prête pas – ce sont des enfantillages – vous avez autre chose à faire, etc.

Les bonnes excuses, comme : pour le moment, il m’est impossible de prendre congé – ce que j’aime faire demande que je sois au calme – il est impératif que je termine cette tâche … peuvent vous mettre sur la piste du comment vous allez libérer de l’espace pour faire ce que vous aimez, ne serait-ce que le temps d’une heure ou deux.

Faire ce que vous aimez, ce qui va se passer en vous

Je connais une personne qui aime tricoter. Ce n’est sans doute pas ce que vous aimez, mais qu’importe, transférez votre situation sur l’exemple du tricot – ça marche dans toutes les situations.

Lorsqu’elle se met à son tricot, elle ne pense pas aux mailles nécessaires pour arriver au bout, elle ne compte pas les kilomètres de laine qui passent entre ces doigts, elle ne pense pas au temps que cela lui prendra.

Elle choisit tout d’abord la couleur de la laine, la matière, le modèle qu’elle veut réaliser.

Elle pense ensuite à la personne qui recevra ce qu’elle aura confectionné, au bonheur qu’elle aura et au bonheur qu’elle recevra en retour du simple fait d’avoir fait plaisir.

Elle se concentre sur ce qu’elle fait, sur le dessin géométrique qui se dessine centimètres par centimètres.

Son tricot n’est pas une corvée, c’est un véritable plaisir. Ce n’est pas fatiguant, ce n’est pas astreignant, c’est quelque chose qui lui apporte une paix intérieure.

Et vous, lorsque vous consacrez du temps à ce que vous aimez, n’est-ce pas ce que vous ressentez également ?

Ce qui se passe en vous, lorsque vous le faites, ce sont les mêmes résultats. Il faut que vous en preniez conscience.

En conclusion

Nous avons tous et toutes besoin de vivre des moments d’exception dans notre vie.

Le piège est d’attendre que ces moments d’exception nous soient donnés par l’extérieur.

Il y a, en nous, quelque chose de fantastique : nous permettre de ne pas nous enliser dans le manque d’énergie et de prendre soin de notre intériorité en écoutant toutes les impulsions de vie qui nous traversent 24h/24.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Commenter cet article