Pas seulement rêver

Publié le par Madeleine Moreau

Elle éprouvait une attirance énorme pour le Japon. Dans sa bibliothèque, il y avait toute une étagère réservée aux plus belles reliures des paysages que l’on ne trouve que là-bas. Elle faisait les brocantes, à la recherche de quelques bouts de tissus japonais ou quelques calligraphies. Elle disait qu’un jour elle partirait quelques mois pour découvrir ce pays. Un jour …

Il rêvait qu’un jour il ouvrirait sa petite entreprise. Ses compétences et surtout sa passion pour les énergies renouvelables semblaient sans fin. Il a commencé sa carrière comme ouvrier, très vite il est devenu chef d’atelier, aujourd’hui il est chef de projets. Cette montée fulgurante ne lui suffit pas, il rêve toujours d’un jour où il serait à la tête de son entreprise. Un jour …

Elle rêvait d’aménager un petit coin pour s’adonner à la peinture. Elle parcourait les petites annonces, recherchant la possibilité de se construire un petit atelier pour peindre. Lorsqu’elle tombait sur des actions, elle achetait des toiles ou des tubes de peinture, pour le jour où elle trouverait le temps et l’espace nécessaire pour peindre. Pour le moment, son trésor était bien rangé dans une armoire de sa chambre haute. Un jour …

Un jour, je ferais ceci, je ferais cela. Un jour qui n’arrive jamais pour nombre de personnes.

Un jour … il y a ainsi des rêves, des passions, des projets qui ne se réalisent pas, simplement parce que l’on est trop occupé, fatigué. Nous avons d’autres priorités, d’autres choses à faire. Nous n’avons pas le financement nécessaire. Nous avons peur de ne pas y arriver. Les excuses données sont nombreuses.

Un jour … Oui, c’est vrai, il faut regarder la réalité, il faut faire face à ses responsabilités, il faut attendre que les enfants aient quitté le nid familial, il faut attendre que vienne le temps de la retraite … Mais, combien d’excuses ne servent qu’à garder le confort mis en place ?

Qu’en est-il pour vous ?

Avez-vous des rêves que vous nourrissez depuis des années, à attendre que vienne le bon moment où vous pourrez les réaliser, les mettre en œuvre, tout en vous disant que cela n’arrivera jamais ?

Pas besoin de rêver d’aller visiter le Japon, d’ouvrir votre entreprise, de vous mettre à la peinture … Il y a tous ces rêves que vous gardez pour vous, comme : Prendre des cours de Salsa ou connaître les plantes médicinales, faire partie de l’association « nez rouge » - ces bénévoles qui prennent le volant pour vous ramener chez vous après une soirée bien arrosée, généralement en fin d’année – ou rejoindre l’équipe de natation, découvrir les secrets de grand-mère ou refaire votre décoration intérieure … Des rêves secrets qui vous font aller de l’avant tout en vous laissant un arrière-goût frustrant parce que vous remettez toujours à plus tard !

Quels sont vos rêves aujourd’hui ?

Que ressentez-vous lorsque vous y pensez ?

Il y a quelques mois, je participais à une émission de radio. L’animateur m’a posé cette question : « A votre avis, est-ce que tout le monde peut réaliser ses rêves ? »

Sans tourner ma langue sept fois dans ma bouche, j’ai répondu par l’affirmative.

Il est alors allé plus loin : « Et vous, avez-vous réalisé vos rêves ? »

Ma réponse a été un OUI franc et solide.

C’est vrai, j’ai beaucoup rêvé. J’ai eu énormément de rêves qui n’étaient que des idéaux, j’en ai fait le tri. Lorsque je regarde ma vie, je peux dire que mes rêves les plus forts, je les ai concrétisés.

La question suivante était : « Avez-vous eu le soutien de vos proches ? »

La réponse a été : « NON, pas forcément, du moins pas du côté des personnes de qui j’attendais beaucoup. Par contre, j’été entourée de personnes qui m’ont laissée libre dans les choix que je faisais. Concrétiser un rêve demande de faire des choix qui peuvent être déroutants pour la famille, pour les proches. »

Aujourd’hui, mes réponses seraient identiques.

Oui, je pense que tout le monde peut réaliser ses rêves, pas forcément tels qu’ils se présentent, mais qui peuvent aller dans le sens de ce que nous voulons.

Pour cela, il y a, à mon avis, un incontournable : OSER SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT.

Si vous y pensez, qu'est-ce qui vous empêche de concrétiser vos rêves ?

C’est votre zone de confort.

Vous pouvez retourner vos excuses dans tous les sens, vous reviendrez toujours à cette réalité : vous ne voulez pas perdre ce que vous avez déjà, vous ne voulez pas risquer d’échouer, vous ne voulez pas tout remettre en jeu.

Ce que vous avez gagné, vous voulez le garder. Ce que vous avez gagné, c’est cette zone de confort et vous ne voulez pas la perdre.

Quelques pistes pour concrétiser vos rêves

 Vous rêvez de refaire votre décoration intérieure ?

Pour cela, vous avez déjà des plans bien avancés dans votre tête, vous savez ce qui vous plairait, vous connaissez les couleurs qui vous apaisent, vous attirent. Vous avez imprimé plusieurs photos qui se rapprochent le plus de ce que vous aimeriez réaliser.

C’est bien. Mais cela ne suffit pas, vous êtes toujours dans le rêve.

L’étape no 1 : Dites à quelqu’un que vous allez le faire. Cela vous sortira de cet état où vous ne faites qu’y penser, ce qui ne vous engage pas vraiment. Ne dites pas que vous pensez changer votre décoration intérieure, dites : Je vais changer ma décoration intérieure.

Si vous dites que vous allez le faire, ce ne sera pas dans 6 mois, dans 10 ans, mais que vous allez commencer dans un laps de temps très court.

Cela ne veut pas dire que ce sera terminé dans 2 semaines, vous pouvez très bien commencer à changer votre décoration intérieure demain et la terminer dans 6 mois.

Pour cela, il vous faut passer à l’étape no 2 : Votre emploi du temps, comme tout le monde, est sans doute déjà bien chargé. Et, vous travaillez 5 jours par semaines, vous êtes fatigué-e lorsque vient le week-end, vous avez envie d’autres choses pour vos vacances que peindre des murs … ne tombez pas dans le piège des excuses. Dès que vous avez dit : je vais faire … sortez votre agenda et dégagez du temps pour cela. Ce sera votre première sortie de votre zone de confort.

Bon, supposons que vous avez le prochain samedi où il n’y a pas grand-chose et qui vous permettrait de vous y mettre, notez que votre journée est prise pour vos travaux.

Maintenant, par quoi allez-vous commencer ?

C’est l’étape no 3. Cette étape consiste surtout à fractionner votre rêve. Si vous allez trop vite ou si vous en faites trop, le risque est d’abandonner avant la fin. Donc, commencez par des petites choses. Dans l’exemple que je vous donne, ce pourrait être de vider et faire le tri de cette armoire que vous désirez changer. Quel que soit votre rêve, tout est transférable.

Il vous sera alors plus facile de passer à l’étape 4 qui est de vous engager véritablement dans votre projet. Rien de tel qu’une armoire vide, avec des choses que vous ne savez pas où poser pour continuer, pas vrai ?

L’étape 5 consiste alors de mettre en priorité l’avancée de la concrétisation de votre rêve. Là, vous quitterez simultanément plusieurs zones de confort. Vous quitterez … cependant, vous trouverez une nouvelle zone de confort lorsque tout sera réalisé. Vous pouvez vous projeter sur ce que vous ressentirez lorsque vous aurez terminé. Je vous le promet, votre ancienne zone de confort vous paraîtra bien mince en voyant ce que vous recevrez en retour.

En conclusion

Si vous vous sentez concerné-e par le contenu, n’hésitez pas à l’imprimer, à le relire, et laissez-vous ressentir la force de votre rêve. Rien ne vous empêche d’aller vers sa concrétisation.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article