Une détente réelle

Publié le par Madeleine Moreau

Je me souviens de cet instant.

Je me promenais, j’admirais l’architecture.

Mon regard s’est arrêté sur une façade.

Je me souviens m’être dit : « Qu’il est beau ce trompe œil, on croirait un vrai chat ».

Mais, une peinture qui bouge … ce n’est pas un trompe œil !

C’est alors que j’ai ressenti en moi une véritable détente, produite par le sourire qui jaillissait au plus profond de moi.

Sous l’impulsion de la détente, j’ai désiré immortalisé ce moment.

Une photo ne traduit pas l’émotion vécue. Par contre, elle me permet de retrouver ce moment magique.

Vous arrive-t-il de vivre des moments de détente réelle ? De vivre des moments où vous vous dites : Je suis dans la réalité de cet instant ?

C’est quelque chose qui n’est pas vraiment conscient, surtout si vous ne prenez pas la peine de vous laisser ressentir tout ce qui se passer en vous à tout moment de la journée.

Il est vrai, également, que nous sommes, souvent, plus à même de ressentir le stress, de penser à tout ce qui est à faire, à tout ce que nous n’arriverons pas à faire. Il est vrai que nous nous laissons surprendre par les inquiétudes diverses qui peuvent nous habiter. Il est vrai que nous donnons beaucoup de pouvoir aux pensées qui occupent notre esprit.

Cela n’est pas vraiment aidant pour vivre une détente réelle, pour se sentir dans la réalité de l’instant.

Lorsque la tête est pleine de tensions, lorsque les épaules et les cervicales deviennent douloureuses à force de porter ce qui ne nous appartient pas, lorsque les sens sont obstrués par les collisions produites dans notre sensibilité, percevoir les petites choses qui pourraient provoquer une détente réelle devient difficile, surtout si cette détente ne dure que quelques secondes.

Détente = une minute de vie en plus

Imaginez qu’à chaque fois que vous vous laissez ressentir ce mouvement de détente, il vous est donné de vivre une minute de vie en plus …

Ne serait-ce pas mieux que les intérêts que vous touchez sur votre compte en banque, non ?

Voici ce qui se passe en vous à chaque fois que vous conscientisez que vous êtes dans un instant de détente : Vous vous sentez bien, vous allez bien.

Vous vous sentez bien là, maintenant, en cet instant. Tout vous semble différent. Une légèreté vous envahit, tous vos muscles se détendent, toutes les pensées qui pesaient s’envolent.

La détente que vous pouvez ressentir peut durer 10 secondes ou 10 minutes, qu’importe, il n’en faut pas plus pour recevoir 1 minutes de vie supplémentaire.

Se laisser surprendre

Des instants de détente réelle, nous en vivons tout au long de la journée. Le problème est que nous n’en sommes pas conscient.

Vous pouvez vous lever, l’esprit morose, pester contre ce qui ne va pas, vous demander pourquoi tout le monde est grogne autour de vous, râler contre votre patron qui vous demande de faire les choses dans l’urgence, cela ne va pas empêcher la réalité vous offrir des instants de détente !

Et cela va se passer de manière surprenante : un nuage qui passe et qui vous fait penser à un poisson suspendu dans le ciel – ce qui m’est arrivé il y a quelques jours – un merle qui poursuit une merlette – autre chose qui provoque en moi une détente – un papillon qui se pose sur une pâquerette, un rire qui résonne au loin, un sourire que vous adresse un inconnu, etc. etc.

Vous voyez, ce ne sont pas de grandes choses, mais de petites choses. Pas grand-chose mais avec un résultat énorme si vous vous laissez surprendre par l’instantané de ce qui vient vous toucher.

Il y a ainsi, dans votre journée, une multitude de moments où vous vivez des détentes réelles. Celles-ci ne seront fructueuses que si vous en êtes conscient-e.

La conscience des moments de détente que vous vivez, même au milieu des situations difficiles, vous est disponible à chaque seconde, il vous faut simplement y penser de temps en temps.

Peut-être que ce soir, vous aurez sur votre compte, 3 minutes de vie en plus, c’est ce que je vous souhaite en ce début de semaine.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article