Changer une habitude pour vivre mieux

Publié le par Madeleine Moreau

Lorsque nous agissons par habitude, nous n’avons pas une conscience ouverte vers ce qui pourrait être autrement.

Supposons que votre habitude est de mettre 3 sucres dans votre café. Le geste instinctif sera toujours de demander s’il y a du sucre. Si le médecin vous annonce que votre taux de sucre dans le sang est quelque peu élevé, vous ferez attention aux sucres ajoutés dans les desserts, mais pas dans votre café. Votre pensée reste tournée vers : un café sans sucre est imbuvable, amer, sans goût. Donc, vous vous dites que ce n’est pas ces 3 cuillères qui peuvent agir sur votre santé, vous faites attention sur d’autres choses.

Pas besoin que ce soit une habitude grosse comme une maison, une toute petite habitude peut vous enfermer dans une manière de faire et de penser toute votre vie.

Il y a également toutes les habitudes que nous adoptons car elles nous permettent, principalement, de cacher nos faiblesses, de minimiser nos manques, de donner une image différente de nous. Vous connaissez cet adage : « Donner le change » l’habitude donne justement le change. Côté psychologique, il n’y a pas mieux !

Vous voulez un exemple ?

J’ai vécu une longue période de ma vie ou, par habitude, je m’asseyais toujours face à la porte ou en ayant le regard sur toute la pièce. Je ne supportais pas d’avoir le dos tourné à quoi que ce soit.

Je vivais alors un besoin de contrôle énorme.

Ne pas voir ce qui se passait autour de moi était intenable.

C’était une habitude, je devais dire, c’est devenu une habitude.

Ce n’est sans doute pas votre cas, mais peut-être avez-vous un autre exemple qui ressemble étrangement à celui-ci.

Pour ne pas me sentir insécurisée, j’avais trouvé un moyen qui me permettait de me sentir en sécurité.

Quel est le vôtre ?

Voyons maintenant comment nous pouvons briser une habitude pour vivre mieux.

Travailler à la confiance en soi

Cela peut vous sembler hors sujet. Qu’est-ce que la confiance en soi vient faire dans nos habitudes ?

La réponse est très simple. Dans ce que je vivais, il y avait, certes, de l’insécurité … et … un sacré manque de confiance en moi et en ce qui pourrait arriver si je n’avais pas le contrôle. Il fallait donc que j’anticipe tous les risques possibles.

Dans l’exemple du café avec ou sans sucre, c’est la même chose, mais, beaucoup plus finement. Penser qu’il peut être agréable de boire un café sans sucre c’est mettre en doute une idée préconçue, c’est bousculer une vérité en soi : les ingrédients subtils pour rogner la confiance en soi.

Si vous désirez mettre fin à une habitude, ou, ne serait-ce que changer un petit peu cette habitude, vous allez devoir puiser dans la confiance que vous allez y arriver, que c’est possible, que vous pouvez vivre sans construire cette sécurité qui vous permet de donner le change.

Renforcer l’estime de soi

Le changement ne se fera pas en une fois. Cependant, nous aimerions bien que ce soit immédiat – me lever demain matin et prendre du plaisir de boire mon café sans sucre – tu parles ! Non, ce n’est pas ainsi que cela se passe.

Les premiers jours, cela se passe dans la grimace … c’est vraiment pas bon !

Puis, petit à petit, après une période plus ou moins longue, en arriver à se dire : « Mais comment est-ce que je pouvais boire mon café en le sucrant ? »

Ce sera un peu plus facile si vous renforcez l’estime de vous. Il n’est pas interdit de vous féliciter, silencieusement, d’avoir réussi à boire votre café nature, vous avez même le droit de ressentir une certaine fierté.

Faites la même chose pour toutes les habitudes que vous désirez perdre ou changer et qui vont avoir une influence dans votre vie.

S’aimer un peu plus

C’est sans doute ce qui sera le plus difficile.

Si vous désirez perdre une habitude installée depuis des années, vous allez automatiquement découvrir ce qui se cache derrière et cela ne vous fera pas forcément plaisir.

Lorsque votre besoin de sécurité recouvre une peur – avouée ou pas – c’est l’image que vous avez de vous-même qui risque d’être égratignée.

Avancer en vous aimant un peu plus va renforcer cette confiance en vous et vous apporter plus d’estime pour ce que vous faites.

J’aime bien cette phrase : « Pourquoi s’offrir le bâton alors qu’une caresse pourrait suffire ? » S’aimer un peu plus, c’est : s’octroyer une caresse sans chercher à se donner des coups de bâtons !

Quelle habitude pourriez-vous quitter pour vivre mieux, plus librement ?

Je vous laisse y réfléchir. Je vous retrouve prochainement pour vous parler de l’accueil des perturbations déclenchées par vos habitudes.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article