Faire face aux changements

Publié le par Madeleine Moreau

Des changements, nous en vivons tout au long de notre vie, que nous le voulions ou pas.

Il m’arrive de penser à ce qui était mon quotidien il y a 20, 30 ans et je me demande comment je faisais lorsque j’avais mes enfants en bas âge et pas de lave-vaisselle, des lessives conséquentes et pas de sèche-linge, pas de fer à repasser à vapeur … hé oui, ce qui maintenant est « normal » ne l’était pas.

Il y a une évolution dans tous les domaines de la vie et nous nous adaptons plus ou moins facilement.

Il y a, cependant, des évolutions qui sont difficiles à accepter, des changements qui bousculent – un peu trop – nos zones de confort.

Il y aura des évolutions – dans un avenir plus ou moins proche – qui nous demandera à nouveau de nous adapter.

Ces évolutions, ces changements, viendront bousculer nos habitudes.

Si dans votre vie, vous devez faire face à des changements importants, voici quelques règles qui pourraient vous être utiles :

Anticiper autant que possible

Tous les petits ou grands changements peuvent être anticipés si ceux-ci ne vous tombe pas subitement sur la tête.

Prenons par exemple les nouvelles lois qui devront être mises en application à un moment déterminé – Dans mon pays, il y a eu une date butoir où nous savions qu’il serait impossible de trouver dans le commerce des lampes à filaments et que celles-ci étaient remplacées par des lampes à économie faibles. Anticiper n’a pas été d’attendre de ne plus trouver les bonnes vieilles ampoules, mais de changer au fur et à mesure les lampes qui ne s’allumaient plus, de prévoir l’achat d’un nouveau luminaire en regardant plus attentivement les offres et les soldes. – Anticiper, c’est commencer à agir autrement avant la date butoir.

Si nous regardons de plus près, voici les effets que cela a sur votre vie : Le premier effet est que vous vous sentirez plus à l’aise lorsque le changement sera effectif. Ne pas anticiper et rester dans vos habitudes va vous plonger petit à petit dans un malaise qui ne fera que s’accentuer.

Un autre effet et qui a son importance, ce qui vous paraissait normal jusqu’à présent vous apparaitra comme quelque chose qui peut être changé. Donc, votre normalité s’ajustera à la nouvelle réalité. Les habitudes que vous aviez prises seront plus faciles à perdre … pour mettre en place de nouvelles habitudes – ex : rouler avec ou sans ceinture de sécurité.

L’anticipation est plus facile que la rébellion

La Suisse a voté, dernièrement, la fin du nucléaire d’ici 2050. Vous conviendrez que c’est là un changement qui a son importance et qui va bousculer notre zone de confort de manière drastique.

Certaines personnes mettent le pied dans la porte dès qu’elles entendent parler d’énergies renouvelables, d’éolienne ou de panneaux solaires et tout ce qui s’apparente à une technologie nouvelle.

C’est leur droit, j’en conviens. Ce sera plus difficile pour elles si en 2050 ou un peu avant, elles devront réduire leur consommation.

Déjà aujourd’hui, 30 ans avant, il est possible d’anticiper et il y a des dizaines de gestes que nous pouvons faire au quotidien pour nous habituer à réduire nos consommations d’électricité.

Et si vous commenciez à lister ce qui est en votre pouvoir déjà aujourd’hui ?

L’anticipation est la force du changement

Je reprends le cas que je vous ai présenté dans le dernier article : le début de la retraite.

Si vous attendez le jour J pour commencer à vivre autrement, le changement sera si grand qu’il risque tout simplement de vous entraîner dans une spirale dépressive.

Ne faites pas comme ces personnes qui se disent qu’elles agiront une fois le moment arrivé, mais commencez quelques années avant, je dirais 3 à 5 ans avant. Mettez dans votre vie, petit à petit, des activités qui pourront s’étendre lorsque vous serez à la retraite.

Cet exemple est également valable dans bien d’autres secteurs de la vie. Ainsi, vous n’avez pas besoin d’attendre que votre patron vous dise que vous devez traiter les ventes en Allemand ou en Anglais ou encore en Chinois pour commencer à apprendre les rudiments de la langue que vous ne connaissez pas. Le changement dans votre responsabilité ne s’annonce pas du jour au lendemain, il y a – presque – toujours des signes annonciateurs. Et, si vous n’avez aucun désir d’apprendre une nouvelle langue alors que vous savez que l’entreprise vient d’être rachetée par une firme étrangère, vous pouvez mettre à profit le temps pour commencer une recherche d’emploi.

Quels sont les changements importants que vous pressentez pour les années qui viennent ? Que pouvez-vous faire dès aujourd’hui pour anticiper et entrer avec une force nouvelle dans le changement ?

Je vous laisse y réfléchir. Prochainement, je vous dirais la raison pour laquelle nous mettons en place des habitudes. A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Commenter cet article