Nos habitudes, nos sécurités

Publié le par Madeleine Moreau

Comme vous j’ai mes petites habitudes. Certaines ont été adoptées il y a des lustres, d’autres se construisent selon les circonstances.

J’ai des habitudes qui sont devenues de véritables rites et il me serait bien difficile de les laisser tomber.

Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?

A vrai dire, je ne me pose pas vraiment la question, sauf lorsque je découvre que certaines habitudes ne me sont pas très aidantes pour anticiper les changements.

Par contre, je peux aisément reconnaître celles qui contribuent à me sentir sécurisée, protégée.

Les raisons qui nous poussent à mettre en place une habitude

Tous et toutes mettons en place des habitudes, ou, si vous préférez, des rituels qui nous permettent de rester dans une certaine ligne de vie.

Au-delà de la ligne de vie, elles nous permettent également de nous sentir un peu plus maître de notre vie, responsable de notre vie.

  1. Le déclencheur externe

Pour qu’une habitude survive, il faut toujours un déclencheur … c’est automatique.

Lorsque j’arrive dans un lieu inconnu, mon premier réflexe est d’enregistrer tout ce qui se trouve dans mon champ de vision.

C’est un peu comme si j’avais besoin de trouver mes points de repères pour ne pas me sentir perdue.

Cette habitude est née durant mon enfance, au moment où j’ai été placée pour une longue période dans une institution.

Aujourd’hui, encore, je garde le réflexe même si celui-ci s’atténue peu à peu.

Je vous invite à regarder la raison pour laquelle vous avez mis en place une habitude. Je suis certaine que vous en trouverez plusieurs.

Pourquoi vous assurez-vous systématiquement que vous avez bien fermé la porte de votre appartement ? Pourquoi revenez-vous dans la cuisine pour vous assurer que votre cuisinière est bien éteinte ? Etc.

Vous découvrirez qu’il y a une raison, liée à un déclencheur. Celui-ci peut être lié à quelque chose qui vous a traumatisé ou pas.

Vous pouvez observer quelles habitudes vous avez mises en place lorsque vous arrivez à votre travail ou lorsque vous rentrez dans votre foyer … quels sont les déclencheurs qui vous poussent à agir par habitude ?

  1. Le déclencheur interne

J’ai une habitude qui peut paraître un peu bizarre.

Elle se déroule, en général, lorsque je suis dans un groupe qui est « sous tension », entendez par là qui génère un climat de tension.

Systématiquement, j’ai besoin d’aller au petit coin.

Les quelques minutes qui me sont alors nécessaires m’aident à faire baisser ma tension, à retrouver une respiration calme, à prendre un peu de recul.

Ces déclencheurs internes s’activent, presque toujours, sous l’impulsion d’un ressenti sensible.

Une montée de colère que l’on veut maîtriser, un manque de confiance en soi, une critique prononcée à votre encontre, une parole qui touche, une émotion non maîtrisée, etc.

Côté sensible, il est également à noter tout ce que vous faites par habitude lorsque vous êtes face à certaines situations : vous offrir une pâtisserie simplement parce que dans la vitrine vous avez repéré quelque chose qui vous rappelle votre enfance, allumer une cigarette pour, soi-disant, accompagner un autre fumeur, commander un digestif pour faire comme tout le monde, etc.  

Et vous, quels sont vos déclencheurs internes ?

La recherche de sécurité

Que le déclencheur soit externe ou interne, sa fonction première est de vous permettre de vous sentir en sécurité, de créer en vous une sécurité.

Ces déclencheurs vont mettre en place une habitude que vous adopterez, consciemment ou pas, à chaque fois que vous serez dans une situation précise.

La question à se poser est : « Aujourd’hui, ai-je encore besoin de cette sécurité ? »

Si vous ressentez que vous n’avez plus besoin de cette sécurité, alors, vous pourriez laisser tomber l’habitude que vous avez adoptée, qu’en pensez-vous ?

Bien sûr, cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais ce sera possible !

Dans le prochain article vous découvrirez comment vous pouvez changer une habitude pour vivre mieux.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article