Histoire du sceau invisible

Publié le par Madeleine Moreau

Nous avons tous et toutes un sceau invisible reçu à notre naissance.

Ce seau représente la santé mentale et émotionnelle de l’enfant. On ne voit pas le seau mais il est là. C’est la responsabilité des parents ou autres adultes de remplir le seau de l’enfant. Quand on tient, caresse, touche, berce, chante, joue et aime, donne attention et soin à un enfant, on remplit son seau. Aimer, c’est remplir des seaux.

Heureux qui remplit des seaux : le sien et ceux des autres !

Le seau a une signification : celle de porter les bonnes pensées et les bons sentiments vis-à-vis de soi-même et des autres. On est heureux et on se sent bien quand le seau est rempli et très triste et seul quand il est vide.

On a besoin des autres pour remplir son seau et les autres ont besoin de nous pour remplir le leur.

Exprimer son amour, sourire, être gentil avec quelqu’un, dire bonjour au chauffeur de bus, jouer avec le nouvel élève de l’école, dire merci…

Le concept du remplissage de seau est une métaphore efficace pour encourager un comportement altruiste chez les enfants et leur apprendre les bienfaits des relations positives.

Les enfants qui apprennent à exprimer la gentillesse et l’amour mènent des vies plus heureuses. Quand on aime et qu’on se soucie de notre prochain, qu’on exprime cet amour en paroles et en action, on se sent bien et on remplit aussi notre propre seau.

On vide le seau de quelqu’un quand on se moque de lui, quand on dit des paroles blessantes ou quand on l’ignore. L’auteur adopte une vision particulière des « puiseurs de seau » : beaucoup de gens qui vident le seau des autres ont en fait un seau vide. Ils pensent qu’ils peuvent remplir leur seau en vidant le seau des autres mais cela ne marche pas. On ne peut jamais remplir son propre seau quand on puise dans le seau du voisin.

On peut en revanche remplir le seau vide du voisin en lui souriant, en jouant avec lui, en lui parlant, en l’encourageant…

https://www.amazon.fr/As-tu-Rempli-Seau-Aujourdhui-Quotidien/dp/0996099964/ref=dp_ob_title_bk

Les histoires racontées aux enfants ne sont pas destinées à eux seuls. Elles provoquent également une résonnance dans nos carapaces d’adultes, car, il y a tout au fond de nous un petit enfant qui nous tend les bras pour que nous le prenions dans les bras.

Aujourd’hui, je vous invite à méditer sur cette histoire.

Comment allez-vous remplir les seaux invisibles des personnes que vous rencontrerez aujourd’hui ? Pensez-y, ne serait-ce que pour voir ce que cela provoque dans votre vie.

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Eté 2017

Commenter cet article